Catégorie : DX

Trafic radio et DX

Nouvelle statistique dans QScope 2.15.2

QScope Historical chart QSOs per band over years - XV4Y (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2015/10/HistoricalQSOsBands NULL.png)Ces derniers jours j’ai pris le temps de travailler un peu sur QScope, mon application en ligne de statistiques pour logs radioamateurs. Tout d’abord j’ai tenu compte des besoins exprimés par les utilisateurs (en particulier les DXers) et j’ai rajouté une nouvelle statistique appelée Historical. Cette dernière permet d’avoir une vue de l’évolution du nombre de QSO par an réparties par modes ou par bandes. Le nombre de DXCC est aussi disponible, mais il s’agit de slots c’est à dire que la somme des DXCC par bande sera supérieure au chiffre global des DXCC. Ces informations sont disponibles sous forme de graphique ou de chiffre bruts. Un dessin valant mieux qu’un long discours, le graphe en illustration vous donnera une bonne idée de la statistique.

J’ai aussi apporté au fil de l’eau quelques améliorations mineures. La plus importante étant que maintenant QScope peut détecter automatiquement s’il y a besoin d’ajouter les informations géographiques au log (DXCC, Zones, Continent) basées sur les Country-Files de Jim AD1C. La présentation de la liste des logs publics a aussi été améliorée pour faciliter la visibilité d’un grand nombre de logs.

Pour finir, l’outil de calcul des résultats du DX Marathon (http://dxmarathon NULL.qscope NULL.org) a aussi vu quelques modifications. Il existe maintenant deux listes de Invalid Calls et  (http://www NULL.dxmarathon NULL.com/helpfulhints/2015/HelpfulHints2015 NULL.htm)Bad Spots (http://www NULL.dxmarathon NULL.com/helpfulhints/2015/HelpfulHints2015 NULL.htm). Dans le premier cas le QSO est purement et simplement retiré du décompte et l’utilisateur en est informé, dans le deuxième cas ce QSO douteux est remonté auprès de l’utilisateur mais gardé pour le décompte. Les listes sont mises à jour à chaque fois que John K9EL m’en informe.

Concevoir ses cartes QSL soi-même en ligne

Test QSL radioqth.net XV4Y (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2015/04/xv4y_qsl_radioqth_net NULL.png)

J’étais en train de préparer quelques cartes QSL de dépannage avec AGWQSLPrint (http://www NULL.sv2agw NULL.com/ham/agwqslprint NULL.htm) quand je suis tombé par hasard sur ce site web.

RadioQTH.net est spécialisé dans l’obtention d’indicatif spéciaux aux USA, mais il propose une page qui permet la création rapide et sans chi-chi de cartes QSL (http://www NULL.radioqth NULL.net/qslcards).

Si vous trouvez AGWQSLPrint limité, là c’est encore moins flexible. De plus le site à quelques difficultés avec les caractères Unicode vietnamiens. Toutefois, le résultat est à la hauteur des attentes que l’on peut avoir d’un tel site web et la carte QSL produite est fonctionnelle. En dépannage pour répondre à quelques correspondant cela fera l’affaire. Essayez vous-même pour vous faire une idée, ça ne demande que quelques minutes.

Les vidéos d’expéditions de 9V1YC disponibles gratuitement

James Brooks 9V1YC (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2015/03/9V1YC NULL.jpg)En plus d’être un de mes “voisins”, correspondant régulier de QSO et amateurs de concours radio comme moi, James Brook 9V1YC est surtout connu pour produire des films vidéos de qualité professionnelle relatant les aventures de nombreuses DXpéditions. Il a lui même participé à de nombreuses opérations et est aussi un opérateur hors-norme.

La nouvelle du jour c’est qu’il nous fait un énorme cadeau en mettant en ligne les vidéos disponibles gratuitement sur Viméo. En tout ce sont onze films de ZL9CI, FO0AAA, VK0IR, A52A, VP8GEO, VP8THU, FT5XO, ZL8R, K4M, VP8ORK, BS7H ainsi qu’un documentaire sur la WRTC 2014 que vous pouvez visionner. De quoi occuper de nombreuses heures et agrémenter les réunions de clubs!

Amélioration de la pureté spectrale du Yaesu FTdx-5000 en émission par AC0C

AC0C - FT5K 6ms avant (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2015/02/FT5K_before_mod__6ms NULL.png)Il y a quelques mois, Yaesu a rendu disponible une mise à jour du firmware (la version 0127/0547) (http://www NULL.yaesu NULL.com/downloadFile NULL.cfm?FileID=8392&FileCatID=42&FileName=FTdx5000%20software%20Procedure%209%2D4%2D14 NULL.pdf&FileContentType=application%2Fpdf) de son transceiver “haute performance” pour les amateurs de concours, le FTdx-5000. Ceci intervenant après des critiques grandissantes sur de nombreux fabricants qui ne prennent pas assez en compte cet aspect “pollution” de nos bandes de fréquences (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2014/09/09/purete-du-signal-en-emission-des-principaux-transceivers-hf-du-marche-par-k9yc/). L’ARRL, K9YC et NC0B aillant réalisé plusieurs mesures et analyses de transceivers du marché qui mettent en avant les grandes disparité entre par exemple le K3 d’Elecraft (en tête) et les modèles de Yaesu et Icom souvent à la traîne.

AC0C - FT5K 6ms après (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2015/02/FT5K_after_mod__6ms NULL.png)Cette fois-ci, Jeff AC0C a fait des mesures comparatives entre un Yaesu FTdx-5000 avant et après la mise à jour, ainsi qu’une comparaison avec la référence qu’est le K3 (http://www NULL.ac0c NULL.com/main/page_ft5k_cw_occupied_bandwidth NULL.html). Les résultats sont sans appels, et pour une modification aussi indolore et rapide qu’une mise à jour logicielle, le gain est très significatif. Dans le meilleur des cas (fronts montants de 6ms), le pic principal voit sa largeur réduite et s’améliore de 10dB pour 1 KHz d’excursion autour de la fréquence transmise. Les “jupes” sur le reste du signal sont aussi très largement réduites, minimisant les risques d’interférence avec les stations avoisinantes lors de concours ou d’opérations avec plusieurs émetteurs sur le même site. Pour les autres valeurs de montées à 4ms, 2ms et 1ms l’apport est significatif aussi, même s’il est moins important. Certes, on est encore loin de ce que fait Elecraft ou Kenwood,en particulier sur le plancher de bruit, mais cela montre que Yaesu ne reste pas les bras croisés.

Et de 100 pays sur 17 mètres!

DXCC XV4Y 29 janvier 2015 LotW (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2015/01/dxcc_xv4y_jan2015 NULL.png)C’est mon petit bonheur du jour et je le partage avec vous. Je viens d’avoir ma centième entité DXCC confirmée par LotW sur la bande des 17 mètres (18 MHz).

Les deux derniers contributeurs à mon tableau de chasse étant T77C (République de Saint Marin) et VU4KV (Iles Andaman et Nicobar) qui me gratifie aussi de confirmations pour les bandes 80 et 40 mètres.

Le prochain objectif c’est de faire monter le compteur sur les bandes basses, mais là c’est une autre paire de manche!

Bilan du concours CQ WW partie télégraphie 2014

Je travaillais une partie de ce week-end, donc ma participation n’a pu être que limitée. J’ai tout de même réussi à passer 8 heures devant la radio, ce qui est plus que ce que j’espérais, pour un total de 101 558 points en 195 QSOs. Je pense que mon taux d’erreur sera limité cette fois et que le score final devrait rester bon.

La bande a fermé un peu plus tôt le dimanche soir et j’avoue que j’ai eu du mal à atteindre mon objectif de 100 000 points et j’ai laissé tombé celui de 200 QSOs à environ minuit et demi. Plus rien sur 15 mètres après 22h et le 20m se mourrait tout doucement après minuit. De toutes façon je chassais plutôt le DX que le score dans le concours. Cette année plusieurs stations étaient actives depuis le Viêt-Nam dont 3W3O qui a du y passer plus de temps que moi et rendre mon score caduque.

Average Rates per Bands XV4Y CQ WW CW (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/12/AverageRatesBandsChart10mins NULL.png)Cette fois-ci, j’ai dédié pas mal de temps aux bandes basses (80 mètres et 40 mètres) et j’y ai fait de loin ma meilleure moisson d’entité DXCC de l’année (dont 8Q7DV, KH8B, AH2R et AH0K…). Mon total de pays sur ces bandes devrait augmenter significativement, mais faut dire qu’il part de bas en particulier pour le 80m. J’ai aussi augmenté mon total de pays de l’année en vue du DX Marathon avec ZD8O et KH8B.

Chose intéressante, le taux de QSOs/heure calculé suivant le temps de traffic est presque aussi élevé sur 40 mètres que sur 15 mètres, ce qui montre que la bande était “efficace” alors que sur 15 mètres je perds beaucoup de temps en répétition à cause du QRM. Le nombre de QSOs et de zones/pays du 40m est aussi comparable à celui du 20m, ce qui montre que la propagation était bonne.

Ci dessous le log complet les statistiques.

Expédition à Navassa en 1972

De nombreux OMs parmi vous doivent déjà le savoir mais l’expédition K1N se rendra sur l’île de Navassa en janvier 2015 (http://navassadx NULL.com/). C’est une expédition très attendue, comme l’était FT4TA, car depuis 1999 aucune expédition n’y a été autorisée par l’administration américaine pour des raisons de préservation de la nature. Cette entité DXCC se place en tête de plusieurs listes et beaucoup d’opérateurs sont impatients de l’avoir dans leur log.

Navassa KC4DXEn attendant, pour occuper vos soirées d’automne au coin du feu, vous pouvez re-lire le récit de l’expédition KC4DX de 1972 (http://kc4dx NULL.com). C’est en anglais, mais la lecture est plutôt facile et surtout les photos très parlantes. Ce qui est intéressant c’est de voir qu’à l’époque il y avait un certain “amateurisme” dans l’organisation, qui ne serait plus du tout accepté aujourd’hui où on veut du “risque zéro” et un retour sur investissement assuré au vu des budgets requis. Autre chose qui frappe, c’est la moyenne d’âge des membres d’expéditions qui a fortement augmenté… mais discuter des raisons derrière cela nous emmènerait un peu loin.

Article paru sur la liste CQ-Contesting il y a quelques semaines.

QScope version 2.10.0 avec export au format CSV

Logo QScope.org (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2013/08/logo_qscope_b NULL.png)La semaine dernière j’ai mis la dernière touche à une nouvelle version de QScope, mon application en ligne de statistiques et d’analyse de logs radioamateurs. Cette version apporte une nouveauté importante : la possibilité d’exporter au format CSV les résultats des calculs et traitements effectués par QScope.

Le format CSV est un simple fichier texte dont les informations sont séparées par des virgules. Cela permet d’importer directement les informations dans un tableur. Ensuite, vous pouvez effectuer votre propre mise en forme, concevoir vos propres graphiques et effectuer des traitements secondaires.

Ceux qui sont déjà utilisateurs de QScope auront noté que les numéros de version défilent plutôt rapidement, enfin, quand j’ai le temps de travailler sur le développement. J’ai en effet fait le choix de mettre en ligne rapidement et souvent les nouvelles versions, y compris parfois pour des modifications mineures. Cela permet à tous d’en profiter rapidement et de corriger le éventuels bogues dès qu’ils sont détectés. En particulier ces derniers temps j’ai amélioré la gestion des containers et les fonctionnalités liées aux logs publics, afin de les rendre plus adaptés aux besoins des DXpeditions.

Un kit rando FT-817ND complet dans une valise

ADAM de KJ6HOT a réussi à faire tenir un kit radio prêt pour la randonnée alpine dans une valisette très compact. Utilisant un FT-817ND et les accessoires nécessaires, il s’adonne au SOTA

Go-Kit FT-817de KJ6HOT (http://www NULL.youtube NULL.com/watch?v=yv2-OzgsPxI&list=PLb6ddFfSaJ1mOaeok1NbeTWh-ehD8NGvG)

Merci à K4SWL pour l’info (http://qrper NULL.com/2014/05/adams-yaesu-ft-817nd-go-kit/).

Lu pour vous : A year of DX par W9KNI

Voici à nouveau un article que j’avais écrit il y a quatre ans pour Radioamateur Magazine de F1FYY que je réédite aujourd’hui car il n’est plus disponible en ligne. Merci encore à Philippe d’avoir financé l’achat du livre dont je me délecte encore de la lecture régulière.

Concernant le DX Marathon (http://www NULL.dxmarathon NULL.com/), depuis la lecture de ce livre j’y participe tous les ans. Oh bien entendu pas aussi assidûment que W9KNI, et certainement par pour truster une place en tête, mais j’essaye chaque année de battre mon record personnel de l’année précédente et j’avoue que cela m’apporte un plaisir supplémentaire dans ma pratique de la radio.

Lu pour vous : « A Year of DX »
Une année de DX, par Bob Locher de W9KNI

Yqn XV4Y lisant A Year of DX de W9KNI (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/05/A-Year-of-DX NULL.jpg)Je vais ce mois-ci vous faire part de ma lecture du second opus de Bob W9KNI. Ce livre se veut un peu comme un journal, un recueil de pensées, du cours de l’année 2008 ou Bob s’est lancé dans l’aventure de remporter le CQ DX Marathon.

Dès la préface Bob explique que dans ce second livre il ne voulait pas faire un « réchauffé » du premier. Soyons francs avec lui, la tâche n’est pas facile. Les livres traitent globalement du même sujet (le DX), le ton est le même, et la structure est la même avec une alternance de récits, conseils et réflexions sur le radioamateurisme et le DX. Avant d’aller plus loin, en guise de conseil de ma part : si vous avez apprécié « The Complete DX’er », lisez celui-ci, sinon, pas la peine de vous y attarder.

L’auteur revient rapidement sur ce qui l’a amené à écrire ce livre et les circonstances et le hasard qui ont conduit à sa participation au CQ DX Marathon. Ce concours est un peu un OVNI dans les concours ou diplômes actuels, puisqu’aucune carte QSL n’est nécessaire et qu’il s’étale sur une année. Pas non plus de grosses équipes, d’équipements démesurés car la variable la plus importante dans l’équation pour la victoire reste le temps et la persévérance. Oh bien entendu, si comme moi vous avez juste un bout de fil qui pendouille dans le jardin, ne rêvait pas, mais n’importe quelle autre station si tant est qu’elle soit située en Europe ou sur la côte est des USA a toutes ses chances. Pourquoi ces restrictions géographiques ? Lisez le livre de Bob et vous saurez tout.

Cette fois-ci d’autres voix s’expriment au travers du livre et viennent étayer des considérations techniques ou simplement nous faire part de leurs expériences. Un peu surprenant au début, cela n’en est pas moins agréable à lire. Personnellement, j’ai particulièrement apprécié le chapitre sur le réglage efficace de l’audio transmise. D’une part il m’a fait me rappeler que c’est un des éléments prépondérant des contacts réussis, d’autre part les conseils sont à mon avis très justes et bien explicités.

Autre partie du livre qui m’a particulièrement plu, celle ou Bob tente une analogie entre la passion que nous éprouvons pour les contacts radio et plus exactement le DX, et d’autres hobbies. Nous nous sommes tous heurtés à ce problème : comment expliquer à ceux qui nous entoure ce qui nous motive à « causer dans le poste » à des heures indues, monter une station portable sous une pluie battante ou tendre des mats et des fils dès qu’on a bout de terrain ? Bob s’essaie à une explication, et son approche me paraît très bien ficelée. Je vous laisse en juger par vous-même quand vous lirez ce livre.

Chose intéressante, ce livre ayant été écrit en 2009 et venant d’être publié, son contenu est donc très actuel et reflète bien l’activité sur nos bandes et les questions qui surgissent dans la tête de chaque radioamateur face à la situation actuelle. Les réflexions que nous fait partager l’auteur sur le trafic et l’excellente analyse de KF7E sur la propagation en période de minima solaires et les moyens d’optimiser son DX sont très pertinentes pour cette année encore.

Pour moi qui comme beaucoup d’OM dispose d’une installation plutôt modeste (100W et une antenne filaire), qui subit les compromis du respect de la vie de famille, les contraintes professionnelles et qui ne va atteindre que 80 entités DXCC sur les 12 derniers mois en SSB, la lecture de ce livre a provoqué en moi trois sentiments parfois contradictoires mais complémentaires.

Tout d’abord il évoque une part de rêve. A suivre W9KNI dans sa quête et égrener avec lui les presque 300 pays qu’il contacte sur une année, je me suis mis à rêver d’avoir moi aussi une station aussi bien équipée que la sienne, qui si elle reste raisonnable, n’en est pas moins à la pointe, je me suis à espérer pouvoir un jour me lever à toute heure de la nuit pour chasser le pays qui me manque, et avoir mon épouse m’informer qu’un « new one » est apparu sur le DX-Cluster.

Ce sentiment s’est parfois transformé en jalousie, car manifestement il me faudra patienter pas mal d’années avant de pouvoir dédier autant de temps et de moyens au DX ou même à la radio en général.

Et puis finalement le sentiment qui reste est celui d’une satisfaction personnelle. Car toutes proportions gardées, avec les moyens qui sont les miens, mes résultats ne sont pas ridicules. A voir les difficultés que peut éprouver un OM comme Bob parfois malgré sa dévotions au DX, je me rends compte que mes échecs et mes désillusions sont le lot de tous. Et puis c’est aussi ce qui me plaît dans la radio et dans l’attrait du DX, la volonté de toujours améliorer sa station en quête de performance, même si c’est sujet à compromis…

Certaines personnes seront peut-être lassées par le ton parfois un peu trop doux et toujours consensuel de Bob. A bien y regarder, son livre ne se voulant ni un essai critique ni un pamphlet, le reproche peut difficilement lui être fait. De plus, c’est plus une constante culturelle américaine qu’un trait de caractère de l’auteur. Il faut un « happy end » à la fin du livre, et la norme et respectée, quelque soit l’issue du concours et la place qu’obtient Bob au classement. Il est vrai aussi que l’auteur cite de temps en temps les marques et produits dans lesquels il est impliqué (Bob possède des parts dans Bencher, Butternut et Idiom Press) mais je pense que c’est avant tout une conviction personnelle plutôt qu’un pur intérêt commercial même si celui-ci n’est certainement pas totalement absent.

Quoiqu’il en soit, j’ai réellement dévoré ce livre (comme le précédent), j’ai pris un plaisir constant durant sa lecture, et j’en sors grandi tant en terme de connaissance techniques sur la radio et l’univers du DX qu’en terme de partage d’expérience humaine. Comme pour le précédent opus, celui-ci n’est pas traduit et est écrit dans un anglais relativement accessible. Si la lecture de cette article vous a donné envie de le lire, un seul conseil, achetez « A Year of DX », vous ne serez pas déçus.