Concours : les carottes sont cuites pour les tricheurs – L’affaire TO7A

Logo CQ MagazineTricher dans les contests radio est facile. Dans 99,99% des cas, personne n’est là pour voir ce que vous faites et la grande majorité des QSOs engrangés par les grosses stations le sont avec des participants occasionnels qui n’envoient pas leurs logs. Seul le WRTC est vraiment égalitaire et les résultats dignes de considération si on est un peu pessimiste sur la nature humaine.

Cette fois, Randy K5ZD et les organisateurs des concours CQ WW (http://cqww NULL.com/blog/) ont frappé fort. Ils ont disqualifié ou reclassé plusieurs dizaine de participants et ce de manière publique. Bien entendu la décision est unilatérale et aucune preuve n’est fournie publiquement est c’est normal car les tricheurs pourraient en déduire des stratégie de contournement.

Parmi les disqualifiés du concours CQ WW 2014 figure Dimitri UT5UGR qui opérait TO7A depuis la Martinique. Dimitri est indéniablement un opérateur hors-pair et il est détenteur de plusieurs records et titre dans différents concours. Son log a été refusé pour les raisons d’assistance informatique non déclarée (log envoyé comme Un-assisted) et de QSOs invérifiables. Randy K5ZD lui a envoyé un e-mai pour lui permettre de se justifier et sans réponse au bout de 5 jours l’affaire a été classée au détriment du concurrent.

Avec la publication des résultats, Dimitri s’est ému publiquement sur la liste CQ-Contest de Contesting.com (http://lists NULL.contesting NULL.com/archives//html/CQ-Contest/2015-05/msg00075 NULL.html) de ce traitement et de ne pas avoir été contacté par e-mail. Il a aussi publié une impressionnante vidéo de lui-même opérant en lançant des CQ sur deux bandes simultanément pour rejeter les accusations de Unclaimed Assistance. Cette vidéo ne couvrant toutefois pas les 48 heures du concours, elle ne peut être reçue comme contre-preuve. De plus, cette mise au grand jour de l’affaire a attiré l’attention de beaucoup de monde, et comme les logs de CQ sont publics, beaucoup ont téléchargé ceux de TO7A pour en regarder le détail.

Video

Ils sont tombé sur pas mal de bizarrerie, et surtout sur beaucoup beaucoup de QSO sur la bande 160m avec des stations “occasionnelles” n’envoyant pas leurs logs, donc invérifiables. Plus étonnant, ces stations sont absentes des logs des autres gros concurrents similaires. Des recherches sur le Reverse Beacon Network (http://reversebeacon NULL.net) ne donnait pas de traces de certaines stations pendant le week-end du concours. K5ZD a aussi confirmé qu’aucun des enregistrement SDR disponibles n’avait de traces de ces QSOs, alors que les voisins géographique TO7A étaient présents. Puis finalement, les voix se sont élevées pour reconnaître tel ou tel indicatif qui n’est pas équipé 160m, pas opérateur CW ou bien a contacté TO7A mais pas sur la bande 160m. Dimitri a été pris la main dans le sac! Depuis, plus un mot de sa part…

Les “curieux” ne sont pas restés silencieux et ils ont commencé à étudier des logs de 2013 ou d’autres concours, relevant de grandes quantités de QSOs semblables : invérifiables et avec des stations présentes dans aucun autre log… Jetant le doute sur des années et des années de premières places et records gagnés par UT5UGR.

De cette affaire découlent plusieurs conclusions importantes :

  • UT5UGR a agit impunément pendant des années dans les grands concours radio internationaux et il n’est probablement pas le seul.
  • On va sentir monter la rancune de ceux qui ont été classé “seconds” face à un tricheur et qui vont demander réparation.
  • Avec les logs publics et les outils d’analyse comme QScope il va devenir facile d’étudier les logs de ses compétiteurs pour y déceler les incohérences.
  • La base de données du RBN et les enregistrements fait par des SDR durant le concours permettent de lever les doutes sur certains comportements (deux signaux en même temps pour les stations à transmetteur unique) et des disqualifications techniques (signaux trop larges).

Autres articles sur le même sujet:

1 comment for “Concours : les carottes sont cuites pour les tricheurs – L’affaire TO7A