Utiliser des câbles TV 75 ohms en émission

Hier je feuilletais le forum de Radioamateur.org (http://www NULL.radioamateur NULL.org/forums/index0 NULL.php?url=/forums/index NULL.php%3fshowtopic=29660&view=getnewpost) et je suis tombé sur ce fil de discussion intéressant au sujet des câbles coaxiaux TV ou réception satellite “bon marchés”. Ce qui y est dit me paraît juste et pertinent, mais je souhaite vous faire part de ma propre expérience et ajouter quelques remarques.

Cable 75 ohms au dessus d'un pont détecteur de ROS (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2012/08/100_3268 NULL.jpg)Tout d’abord en réception ces câbles sont tout à fait utilisables jusqu’en UHF et les pertes provoquées par la désadaptation entre 50Ω et 75Ω sont dans la plupart des cas négligeables. Bien entendu si vous êtes à la recherche de performances ultimes ou si vous devez utiliser de grandes longueur de câble, une étude plus approfondie mérite d’être faite et une adaptation d’impédance avec un circuit en L peut facilement se faire.

En émission, tout va dépendre de votre objectif, mais l’utilisation de câbles 75 Ω peut être tout à fait pertinente économiquement et techniquement. Ici j’ai parfois du mal à me procurer du câble 50 Ω. En effet, il faut que je me rende à Saigon (4 heures de route) et le revendeur est souvent réticent à me vendre autre chose qu’un touret de 100 mètres. S’il a des chutes disponibles, c’est tant mieux, sinon je dois repasser plus un autre jour. J’ai donc très vite essayé d’utiliser du câble 75 Ω TV/CaTV/Sat qui lui se trouve facilement de bonne qualité et à un prix raisonnable (3 fois moins cher le 50Ω sans compter le déplacement).

Mon utilisation est sur les bandes décamètrique avec une puissance inférieure à 100W. Je ne saurais dire sur des fréquences supérieures ou pour des puissances plus importantes si cela reste pertinent mais j’ai quelques doutes. Le mieux est d’utiliser une longueur de câble qui correspond à la demi-onde. Attention à bien mesurer le coefficient de vélocité du câble car les spécifications annoncées sont parfois imprécises. Par exemple le câble que je trouve est donné comme du RG6 mais son coefficient de vélocité mesuré avec l’ANTAN est de 0,88. La demi longueur d’onde pour 14 MHz est donc de 9,70 mètres, ce qui est très pratique par exemple en portable. Si vous ne pouvez pas avoir de longueur d’onde correspondant à λ/2 (antenne multibande par exemple), ne vous tracassez pas trop car généralement la boîte d’accord interne de votre transceiver rattrapera le coup. Attention toutefois à ne pas utiliser de longueur de câble trop importante car les pertes augmenteront vite. Mon antenne verticale fonctionne très bien du 20m au 10m avec 9,5 mètre de coax 75Ω. Pour l’avoir comparée à d’autres antennes par la suite, je peux vous assurer que le rapport performance/prix de l’ensemble est imbattable. Tant que je reste à 100W je n’ai aucune raison de changer pour du RG-213. A ce propos, j’utilise des connecteurs PL-259 prévu pour le RG-213. Un peu de bricolage est nécessaire mais cela fonctionne très bien.

Je vais toutefois ajouter quelques remarques importantes concernant ces câbles “bon marché” ou “grand public”. Je précise que je mets de côté les produits bas de gamme. En prenant du câble de qualité l’économie par rapport au 50 Ω est déjà substantielle, il ne faut se montrer trop avare non plus!

Tout d’abord contrairement aux câbles prévus pour l’émission, les conducteurs utilisés ne sont pas toujours en cuivre. Presque toujours le feuillard est en aluminium et la tresse en acier ou en aluminium aussi. L’alu est un très bon conducteur, l’acier beaucoup moins. Pour des puissances importantes la faible épaisseur du feuillard se montrera insuffisante et c’est l’acier qui fera la conduction, les pertes résistives augmenteront donc vite. Quant à l’âme du câble (le conducteur central), il est très souvent en acier plaqué cuivre. Pour les fréquences auxquels ces câbles sont prévus, cela ne pose pas de problèmes car à 800 MHz la majorité de la puissance est véhiculée sur la périphérie du conducteur (effet de peau, ou effet pelliculaire (http://fr NULL.wikipedia NULL.org/wiki/Effet_de_peau).). A 3,5 MHz ce n’est plus du tout le cas et là encore les pertes résistive montent vite si la fréquence baisse.

Ensuite, un autre problème de câbles en acier ou en aluminium c’est qu’ils sont beaucoup plus difficile à souder (par brasure à l’étain j’entends) que du câble en cuivre étamé. Personnellement je contourne le problème en utilisant des connexions par serrage (type domino) qui sont contrôlées régulièrement.

Pour finir, il faut noter que ces câbles sont plutôt fragiles et ne sont pas toujours prévus pour être malmenés comme les RG58 ou RG213. La faute en incombe d’une part au diélectrique souvent formé de mousse (pour minimiser les pertes en UHF) et à la gaine en PVC blanche moins épaisse en moins souple que la gaine noire.

Une autre utilisation possible de câbles 75 Ω c’est pour la création de lignes de transmission symétriques blindées. L’impédance caractéristique devient alors double de celle du câble simple mais les pertes tout à fait intéressantes. Dans son livre Complete DX’er, W9KNI dit par ailleurs utiliser un tel système pour alimenter ces antennes avec du câble 75Ω haut de gamme de grosse section prévu pour être enterré. Le câble étant surdimensionné on peut tout à fait y faire passer 1kW et l’utilisation d’une ligne symétrique permet de lui faire franchir de grande distances. Bien entendu il faut prévoir une alimentation de l’antenne adaptée aux lignes symétriques et un balun dans le shack pour l’adapter au transceiver. L’économie réalisée par rapport à un câble coaxial 50Ω de qualité équivalente étant très importante, le jeu semble en valoir largement la chandelle. Cette configuration permet aussi de faire franchir aux lignes symétriques des obstacles matériels, et s’avère un bon choix avec antennes types Lévy ou Maria Maluca en utilisant un câble “bon marché” sur des distances courtes.

Pour conclure, oui, moyennant quelques précautions et restrictions, les câbles 75 Ω peuvent être utilisé en émission et c’est tant mieux parce qu’ils sont moins chers!

3 comments for “Utiliser des câbles TV 75 ohms en émission

  1. Pingback: Utiliser des câbles TV 75 ohms en émission « F6OYU (http://f6oyu NULL.wordpress NULL.com/2012/08/25/utiliser-des-cables-tv-75-ohms-en-emission/)
  2. Pingback: Utiliser des câbles TV 75 ohms en émission - Le magazine des radioamateurs francophones (http://www NULL.radioamateurmagazine NULL.fr/utiliser-des-cables-tv-75-ohms-en-emission-2/)
  3. Pingback: Utiliser des câbles TV 75 ohms en émission (http://www NULL.malibrairienumerique NULL.fr/librairie/utiliser-des-cables-tv-75-ohms-en-emission/)