Spectre occupé par un module émetteur 433 MHz

433 MHz RX + TX modules (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2015/01/1402 NULL.jpg)Ce matin j’ai eu un peu de temps pour bricoler et la curiosité m’a poussé à regarder la tête qu’avait le signal émis par les petits modules 433 MHz que j’utilise pour le capteur extérieur de ma station météo (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2013/02/04/station-meteo-avec-serveur-web-code-source/) par exemple.

Pour mémoire, ces modules à transmission unidirectionnelle sont très bon marché et très simple techniquement (http://www NULL.icstation NULL.com/product_info NULL.php?ref=5&products_id=1402&affiliate_banner_id=1). Ils utilisent un oscillateur qui fonctionne en continue et la modulation est du type “tout ou rien” (OOK, On-Off Keying) un peu comme de la CW. C’est à vous d’apporter l’intelligence nécessaire pour s’assurer de l’intégrité et de l’authenticité des données, ou plutôt à une librairie que vous utiliserez comme la librairie VirtualWire (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2013/01/09/librairie-virtualwire-1-10-pour-le-msp430/).

En pratique, j’ai trouvé ces modules pratiques et plutôt fiables. Le débit maximal théorique est autour de 9000 bps, mais pour la majorité des usages 2000bps est suffisant et donnera une meilleure couverture. Je n’ai pas trouvé de gain à descendre plus bas dans la vitesse de transmission, la limite devant être celle de la sensibilité du récepteur. Du moins en partie.

XV4Y - Capture SDR Sharp Signal 433 MHz (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2015/01/burst433MHz NULL.png)Comme vous le voyez sur la capture d’écran de SDR#, le spectre en émission est plutôt laid et occupe environ 50 KHz ! Les réglages d’attaque et de relâchement de la visualisation FFT ont été mis aux extrêmes pour faire ressortir la forme du signal. En réalité, la durée d’un train de données est de l’ordre que quelques milli-secondes. Une telle largeur de spectre gaspillé explique pourquoi le récepteur n’a aucun mal à accrocher l’émetteur alors qu’aucun verrouillage de la fréquence n’est prévu! C’est simple et pas cher, mais franchement pas efficace. Si vous rêviez d’utiliser ces modules avec un amplificateur vous pouvez oublier tout de suite. Au-delà des quelques milliwatts qu’ils sont sensés produire vous aller vous attirer les foudres des autorités de régulation !

Techniquement, une telle largeur de spectre s’explique parce qu’aucune mise en forme de la modulation n’est réalisée. Les transitions émission-réception sont très abruptes et génèrent ce qu’on appelle communément les key-clicks. Résultat : une mauvais efficacité spectrale nuisible au rapport signal/bruit (et donc au DX maximum) car la puissance est inutilement étalée, mais une meilleure fiabilité car même un récepteur mal syntonisé accrochera le signal.

Autres articles sur le même sujet:

1 comment for “Spectre occupé par un module émetteur 433 MHz

  1. Pingback: Spectre occupé par un module émetteur 433 MHz (http://radiocom NULL.org/radioamateurs/2015/01/15/spectre-occupe-par-un-module-emetteur-433-mhz-3/)