Analyseur d’antenne ANTAN de F6BQU

Le kit installé dans son boîtier avant de le refermer (http://capheda NULL.files NULL.wordpress NULL.com/2009/11/antan_boitier_ouvert NULL.jpg)Cet analyseur d’antenne a été acheté en kit auprès de l’ARTRA-QRP (http://www NULL.artra-qrp NULL.com/). La conception est de F6BQU. Les choix technologiques sont simples mais parfaitement adaptés à l’usage et robustes. Le fréquencemètre est le FP-50 aussi prévu pour équiper les émetteurs-récepteur du même fournisseur. Il est donc capable de plus que nécessaire (addition d’une FI, décalage du BFO, affichage USB/LSB/CW…) mais s’avère bien adapté à l’ANTAN car de petite taille et à haute impédance.

Le boîtier est par contre un boîtier de récupération. Il provient d’un convertisseur ATV 70cm (deuxième édition de 1975/1977) de conception F3YX (http://f3yx NULL.free NULL.fr/). Ce convertisseur n’étant plus d’aucune utilité ici, j’en ai récupéré le boîtier en aluminium. Le boîtier est un peu trop volumineux mais juste un peu.

Je ne vais pas répéter ce qui a été dit dans les billets précédents concernant ce kit (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2009/11/19/generateur-hf-et-pont-de-mesure/). Le montage de l’ANTAN est très simple et peut convenir aux débutants s’ils sont soigneux. Les documentations sont complètes et agréables à lire. Tout est correctement repéré et la qualité des PCB comme des composants livrés par l’ARTRA est très bonne. Les réglages sont très sommaires et faciles à réaliser par tout radioamateur. Le calibrage du fréquencemètre peut se faire grâce à un transceiver VHF émettant sur une charge 50Ω. Dans mon cas, le montage de la capacité ajustable n’aurait même pas été nécessaire car l’armature mobile est complètement sortie et une précision de 100Hz est suffisante pour l’ANTAN qui souffre un peu de gigue (jitter).Kit fini dans son boîtier et fonctionnant (http://capheda NULL.files NULL.wordpress NULL.com/2009/11/antan_fini_en_boite NULL.jpg)

Les seules modifications que je me suis permis par rapport au montage de base sont très très simples. J’ai d’une part juste ouvert la connexion entre le circuit de l’analyseur et celui du fréquencemètre. Au lieu de mettre un simple câble j’ai ajouté une paire de connecteurs BNC ce qui me permet d’utiliser le fréquencemètre pour d’autres usages, comme le calibrage d’un futur kit récepteur… J’ai d’autre part ajouté un connecteur d’alimentation qui est relié par un connecteur de pile 9V monté à l’envers. Cela me permet d’utiliser l’ANTAN à la station sur un adapteur secteur et en déplacement sur pile…

La préparation du boîtier est ce qui est le plus long comme toujours dans les petits montages. Je suis assez content du résultat et une couche de peinture blanche a été appliquée sur le boîtier pour lui donner un aspect neuf… Il me reste à trouver des boutons ce qui ne s’avère pas si simple ici! Une fois les boutons en place je pourrai faire les calibrages et repérages du potentiomètre qui sert de charge de référence. J’imprimerai aussi quelques indications pour la finition mais l’usage est si simple que ce n’est pas totalement nécessaire…

Les premiers tests sur mon antenne delta loop m’ont d’ailleurs permis de voir que sa fréquence de résonance est un peu trop basse. De plus ces mesures à basse puissance étant différentes que celles à haute puissance, cela signifie que le balun n’est pas parfait et qu’il doit offrir une impédance réelle propre trop élevée… Prochaine étape faire un balun sur le tore de ferrite que j’ai ramené de France et comparer les résultats!

PS : J’ai demandé à Luc F6BQU si l’écart entre les torsades des 3 fils du transformateur du pont de mesure était critique, et si c’était le cas, quelle était le bon écart. Voici sa réponse :

La différence entre un bobinage torsadé et un bobinage en fils parallèles est insignifiante. En effet, la perméabilité du tore ferrite est très importante et la valeur de la capacité entre les fils est très faible, à condition bien sûr de ne pas torsader “à mort” ce qui augmenterait la valeur de la capacité. Il faut torsader léger ! Une à deux torsades par spire fera très bien l’affaire.

1 comment for “Analyseur d’antenne ANTAN de F6BQU

  1. Pingback: Un kit de fini, un autre en prévision… « Ca Phe Da (http://capheda NULL.wordpress NULL.com/2009/11/25/un-kit-de-fini-un-autre-en-prevision/)