Étiquette : dx

Nouveau site web QSLWatch.com

Freddy J28RO (http://j28ro NULL.blogspot NULL.com/) et moi même (Yan XV4Y) sommes contents de vous faire part de la création d’un nouveau site web qui apportera nous l’espérons un nouveau type de service à la communauté internationale des radioamateurs et DXers.

QSLWatch banner (http://www NULL.qslwatch NULL.com/)Il y a quelques temps Freddy a partagé avec moi son idée de faire un site où seraient publiée non pas les informations de routage des QSL (pour cela de nombreux sites remplissent bien leur office) mais les informations sur la qualité des réponses aux QSL des OMs ou QSL Managers.

C’est vrai que ces dernières années avec la multiplication de méga-expéditions, certains OM (une minorité) ont cru trouver dans les cartes QSL un moyen de financer leurs projets. Cela nous paraît s’éloigner significativement de l’esprit amateur, car autant on peut comprendre qu’un OM ou un groupe d’OM ne souhaite pas perdre d’argent sur les QSL (2$ par QSL expédiée multiplié par des dizaines de milliers de QSO ça fait vite une somme), autant en gagner est une autre histoire. Ce qui nous conforte c’est que d’autres expéditions majeures (4W6A ou T32C pour n’en citer que deux) ont confirmés tous leurs QSO par Logbook of the World très très rapidement.

Le site QSLWatch.com (http://www NULL.qslwatch NULL.com/) est simple, vous indiquez de quel station ou de quel QSL manager vous avez reçu une carte, vous lui donnez une note et y ajoutez un commentaire si vous le souhaitez.

J’ai mis en place la base technique il y a déjà plusieurs semaines, mais le temps nous a manqué à Freddy et à moi pour y ajouter nos infos sur les QSL. A l’approche de la nouvelle année nous souhaitons toutefois en faire le lancement officiel. Nous espérons aussi que l’esprit de Noël s’ajoutant à l’esprit amateur vous nous aiderez à faire grandir ce site en partageant vos expériences de QSL (http://www NULL.qslwatch NULL.com/qsl-database/).

Meilleurs voeux de notre part pour cette fin d’année et que l’année qui viennent soit pleine de DX, de réalisation technique et surtout de plaisir à faire de la radio, comme vous l’aimez!

ON4UN : Low-band DXing

On ne présente plus John de ON4UN (http://qrz NULL.com/db/on4un), en tous cas chez les adeptes des bandes-basses (du 160m au 40m, entre 1,8 MHz et 7,3 MHz).Antennes ON4UN vues de nuit J’ai eu la chance de le contacter l’autre jour sur 80 mètres un matin. Pas la peine de dire qu’il arrivait fort! Quand on jette un oeil sur ses antennes, on comprend mieux…

Un petit clin d’oeil au passage sur son livre (cinquième édition), bible pour les inconditionnels des bandes basses. Trop tard pour moi le mettre sur ma liste au père Noël, mais je le garde pour une autre occasion.

J’ai un peu de travail en ce moment comme toujours autour des fêtes alors ne vous inquiétez pas si je ne suis plus très actif sur le blog…

ZK2V : île de Niue

Ca fait bien deux semaines que je cherchais à contacter cette station, un seul opérateur (ZK2X et lui partageait les mêmes équipements) mais plutôt actif et qui promettait d’être présent sur l’île de Niue (http://fr NULL.wikipedia NULL.org/wiki/Niue) jusque décembre. Cette entité DXCC se classe au 76e rang des plus recherchées, et c’était effectivement un new-one pour moi.

En principe je bénéficie de bonnes conditions dans cette direction, mais là les reports étaient plutôt faibles sur quelque bande que ce soit, et à chaque fois la concurrence était rudes avec d’importants pile-up. Dès que j’en avais la possibilité j’essayais de trouver Chris mais ne me faisait pas trop d’illusions sur mes chances. En même temps, j’avais le temps devant moi et peu de temps libre à l’instant même, j’y passais donc 10 minutes et abandonnait rapidement.

Hier, je tombe dessus par hasard vers 8:30 UTC (15:30 locales) après que mes clients du jour soit arrivés et avant de passer chercher les enfants à l’école. Il arrivait 559 sur 12 mètres CW mais avec un QSB assez prononcé. J’essaye de trouver sa fréquence d’écoute sans trop de succès car il alignait les QSO avec les européens que je ne recevais pas bien à cette heure-là. Et puis au bout de quelques minutes, je trouve son correspondant (un JA je crois) et je me cale juste derrière lui en envoyant mon indicatif 2 fois. Réponse immédiate et sans erreur sur l’indicatif! Honnêtement je n’y croyais pas trop et j’ai été plutôt surpris de l’avoir si “facilement”.

Carte de l'île de NiueJe regarde sur le site web de l’expédition (http://www NULL.zk2v NULL.com/) pour voir qu’il y a un log en ligne sur Clublog (http://www NULL.clublog NULL.org/charts/?c=ZK2V) et qui semble à jour. Mon indicatif est bien dedans!!! En principe l’OM envoie aussi les logs sur LotW directement, mais ce dernier service étant saturé en ce moment le QSO n’a toujours pas été confirmé.

Les mois d’octobre et maintenant novembre sont assez bizarres du point de vue propagation. En septembre elle était bonne partout ou presque et répondait aux prévisions que j’avais pu établir. Sur les 30 derniers jours, elle est assez imprévisible et même plutôt mauvaise aux heures où je trafique sur 20 mètres, 17 mètres et 15 mètres. Je ne parle pas des bandes basses impraticables à cause des orages et typhons. Par contre il y a d’excellentes choses à faire sur 12 mètres et 10 mètres, sans que je puisse établir une prévision quelconque. Le carnet de trafic se remplit doucement, mais le nombre de nouveaux pays contactés est de loin le meilleur depuis que j’opère au Viêt-Nam : 14 depuis début octobre et 25 depuis début septembre! Une bonne moitié confirmés dans les jours qui suivent sur LotW.

Les stations européenes

Pas beaucoup de temps pour bricoler en ce moment, ni pour écrire sur le blog d’ailleurs. Je m’attèle au rafraîchissement (parfois en profondeur) de mes sites professionnels.

T6JC station in AfghanistanPar contre je profite d’être près du shack pour y faire un saut de temps pour me changer les idées. J’ai ainsi pu contacter T6JC (http://www NULL.s57j NULL.byethost14 NULL.com/janez/index NULL.php?option=com_content&view=article&id=9&Itemid=10&lang=en) qui s’il n’est pas mon premier QSO avec l’Afghanistan, devrait lui être confirmé sur LotW. Hier en début de soirée j’ai aussi passé du temps sur le 80 mètres pour y contacter 4W6A (http://www NULL.4w6a NULL.com/). C’était plutôt épique, mais le plaisir d’avoir le QSO dans le log encore plus grand.

Tout d’abord le niveau bruit que j’ai sur 80 mètres est toujours élevé, en particulier avec le typhon qui se dirige vers le Japon. Ensuite leur signal reste faible (juste au dessus du bruit) alors que j’ai certaines stations YB en QSO “local” qui m’arrivent bien plus fort. Je manque aussi d’expérience sur cette bande, et régler correctement le poste pour avoir une réception confortable n’est pas si simple, en particulier en phonie car hier 4W6A est resté en BLU presque tout le temps. La dernière difficulté c’est qu’ils appelaient en direction de l’Amérique du Nord 99% du temps et que par conséquent je n’avais qu’à attendre mon tour…

Après avoir un peu tâtonné avec le TS-590s entre les réglages de Noise Reduction (finalement NR1au plus élevé), le filtre IF (bande passante 800Hz-2200Hz), et l’atténuation (Preampli OFF, atténuation 10dB et RF Gain juste au niveau des pics de bruit) j’arrivais à comprendre chacun de leur passage. En réglant l’égaliseur de la BF sur bb1 (renforcement des basses fréquences et atténuation importante des hautes fréquences) je supprimais aussi les pics d’audio désagréables dues aux orages alentours. L’audio était limitée certes, mais compréhensible 100% du temps et facile à écouter. Je souligne encore une fois la qualité des algorithmes du DSP du Kenwood TS-590. Le tout est de savoir les utiliser. Même si les réglages sont souples, il ne faut pas hésiter à les adapter à chaque situation. L’ergonomie bien pensée du transceiver aide beaucoup.

Je laissais donc passer une petite heure car lutter contre les stations américaines était vain. De plus je respectais les consignes de l’opérateur et ne répondais pas “hors des clous”. Je soupçonne aussi que les stations américaines étaient bien mieux équipées que moi (100W dans un dipôle à 4-12m du sol c’est pas Byzance) et profitait du lever du soleil. Leur continent étant grand, ça faisait un paire d’OM à écluser! Puis le moment est venu, la déferlante de W, N, K s’est calmée, et j’ai pu commencer à causer dans le micro. About de quelques minutes l’opérateur revient “Please stand-by everybody, the station X-Ray Victor, XV try again please.“. Et là j’ai enfin pu faire un échange de reports accompagné de quelques mots. Je pense que l’opérateur connaissait mon indicatif (peut-être 9M6DXX mais impossible de reconnaître sa voix) et qu’il devait être aussi content de contacter autre chose que des stations américaines. Ca me rassure aussi de savoir que mon antenne fonctionne pas trop mal pour le 80 mètres, reste à attendre que les conditions s’améliorent.

En parlant de conditions qui s’améliorent et de stations américaines… Tout cet été il m’était presque impossible de contacter l’Europe, du moins aux heures où je pouvais être face à la radio. Par contre j’avais de belles ouvertures vers l’Amérique du Nord sur 17m et 20m (chemin polaire) et le Japon sur 12m et 10m régulièrement dans la journée. Avec l’activité solaire exceptionnelle (par rapport aux dernières années) et l’automne qui arrive, j’ai eu ces dernières semaines de belles ouvertures vers l’Europe sur 12m et 10m. Le “hic” c’est que finalement je me demande si c’était pas mieux cet été!

Je m’explique. On l’a dit et redit, mais un pile-up de stations européennes c’est le foutoir! Les appels en aveugle (je vais hacker un cluster un de ces jours), les stations qui n’écoutent pas les directives (j’ai dit que j’appelé NA pour 5 minutes), celles qui lancent leur indicatif 5 fois de suite sur un QSO en cours… je suis désolé mais on a ça qu’avec les européens. Je pourrais donner des nationalités, mais les plus mauvais sont les plus nombreux et surtout dans le sud-est de l’Europe. La France n’est pas à citer en exemple, mais vu le plus faible nombre d’OM actifs… Les pays d’Europe du Nord sont un peu plus disciplinés, mais rien à voir cependant avec les japonais et même les américains.

Avec les JA, vu la proximité, quand je lance un CQ c’est parfois un mur de réponse, mais dès que j’ai accroché un indicatif c’est le silence pour toutes les stations non concernées. Les américains sont moins nombreux vu d’içi, mais ils savent utiliser intelligemment leur VFO et se décale toujours un peu. Avec un bon filtre on les sélectionne un par un et les QSO s’enchaînent sans temps mort.

Ajoutez à ça le fort QRM que j’ai sur le 10 mètres (des signaux complexes à S9+20dB qui balayent parfois toute la bande) et je vous jure que parfois j’ai envie de tourner le poste. En tous cas ces derniers jours je me suis retenu de lancer appel vers l’Europe.

Pour finir sur une note d’humour. Deux autres particularités des européens : les demandes de confirmation pour un QSO inexistant sur eQSL (à des heures ou je n’étais pas même pas sur l’air) et les gars qui se font leur QSO tout seul. Ce dernier truc c’est une spécialité des stations italiennes. J’entends le gars (souvent un signal qui arrive fort) qui m’envoie un “R R 599 TU 73” alors que j’ai appelé une station toute autre. Il essaye plusieurs fois, au cas où, et envoie même un spot sur le cluster “Tnx QSO”… D’une part j’aime pas qu’on me force la main, ensuite ça ralentit le QSO avec la station que j’avais choisi et ça pénalise tout le monde. Je peux vous dire que ceux-là j’ai marqué en rouge dans le cahier de trafic de ne pas les mettre dans le log!

Soirée d’étude de la propagation sur 20m

Hier j’ai fait reprendre du service à mon émetteur-récepteur SoftRock pour WSPR. Avec la fin de l’été je voulais voir comment évoluait la propagation au cours de la nuit.

Carte de réception 12 heures XV4Y en WSPR 20m le 28 août 2011 (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2011/08/WSPR_20m_28aug2011 NULL.jpg)Première conclusion elle est en plutôt bonne forme! Le nombre de spots de réception est un des plus élevés que je n’ai jamais eu en une soirée. Dès que j’ai mis en route le système vers 17h locales (10h TU), les USA ont commencé à passer. C’est beaucoup plus tôt que ce que je ne pensais possible sur 20 mètres. Le chemin s’est maintenu quasiment toute la nuit mais avec bizarrement un seul report sur la côte est. En CW sur 17m les contacts sont possibles, je suis donc étonné de cette anomalie.

L’Europe apparaît beaucoup plus tard avec les premier contacts à l’ouest vers 13h TU (20h locales) et plus au sud vers 15h TU (23h du matin)… A noter que ces horaires sont pour le premier spot reçu, certainement par une station disposant de conditions décentes, et donc non représentative d’une possibilité de QSO en CW et encore moins en BLU. Le gros de la troupe arrive bien 2 heures plus tard, ce qui veut dire qu’à l’heure où l’Europe serait à ma portée je suis déjà au lit.

La propagation s’est maintenue toute la nuit et un nouveau pic au lever du soleil (22h30 TU, 5h30 loales) a permis de nouveaux spots avec les US. Je vais devoir éteindre WSPR pour rendre l’ordinateur à la comptable qui ne va pas tarder à arriver…

Le DX comme ça vient…

…voilà juste ce que je fais en ce moment du point de vue radio, plus quelques bricolages sur le Bitx et autres recherches en vue d’articles à écrire.
D’une part je n’ai pas trop le temps pour balayer les bandes HF à la recherche de la station rare ou de la nouvelle contrée DXCC à ajouter à mon tableau de chasse (121 pays contactés et 70 confirmés par LoTW, pas un exploit mais rien de honteux). D’autre part je veux perfectionner ma pratique de la télégraphie et j’essaye d’engranger un maximum de QSO. Je passe donc une soirée sur trois en moyenne à appeler et profiter de la propagation plutôt bonne que nous avons en ce moment. Et là que de plaisir!

D’une part pour reprendre une phrase que m’avait dit J28RO il y a quelques temps : le DX est meilleur et plus facile en CW. C’est doublement vrai : même quand les bandes ont l’air mortes en BLU, il y a toujours quelqu’un pour répondre ou lancer appel en graphie, et pas que du contact local. D’autre part, passer un report et être sûr d’un indicatif est nettement plus facile en CW, même pour un débutant comme moi et même dans un pile-up.

Cerise sur le gâteau : la graphie est totalement silencieuse du point de vue des “spectateurs” puisqu’on utilise un casque et que le manipulateur n’émet qu’un léger “clic”. Je peux donc trafiquer sans craindre de réveiller les enfants qui dorment dans la pièce d’à côté ou d’attirer la curiosité des voisins.

P29CW, Papouasie Nouvelle-GuinéeJe savoure donc le plaisir de contacter les USA quasi quotidiennement sur 17 mètres et d’ajouter cette bande au palmarès de ceux qui ne l’auraient pas encore car c’est une de celle où le Viêt-Nam reste très demandé en Europe et aux USA. Le 40m et le 12m aussi mais là soit ça me plaît moins soit mon antenne n’est pas au mieux de sa forme. En passant, je fais de beau DX comme XE1FRF, 5x1VJ ou PY2BW et même des nouveaux comme UK8AR (http://qrz NULL.com/db/uk8ar) en Ouzbékistan. Sur Avril-Mai, mon compte est d’ailleurs à 6 new-ones, dont certains comme le Cambodge (trop près) et la Papouasie Nouvelle-Guinée (trop rare) que j’attendrais avec impatience.

Un seul regret, avoir tardé autant d’année pour finir d’apprendre la télégraphie. Mon dernier conseil à ceux qui hésitent encore ou se trouve les mêmes excuses que moi il y a quelques temps encore : allez-y. Même avec 5-10 minutes par jour mais tous les jours et sérieusement, vous en viendrez à bout plus vite que vous n’y pensez.

SoftRock RXTX Ensemble – 4 : WSPR et QRSS

En allant à Saïgon pour faire des papiers, j’ai trouvé 10m de câble coaxial. Ca m’a permis de relier l’antenne au SoftRock qui est maintenant connecté sur le PC de la comptable. Celle-ci s’entêtant à ne pas travailler la nuit, son PC est réquisitionné.

Depuis hier j’ai commencé quelques essais de transmissions de signaux à bande extrêmement étroite (http://www NULL.qsl NULL.net/on7yd/136narro NULL.htm). J’ai eu quelques difficultés pour faire fonctionner correctement mon SoftRock RXTX Ensemble avec PowerSDR sur le PC. En fait l’entrée ligne de la carte son est inversée au niveau matériel, le canal droit et à gauche et vice-versa. Du coup les signaux I et Q étaient inversés et la réjection d’image impossible. Calibrer la fréquence de l’OL au Hertz pres avec par rapport à WWV était aussi impossible.

Maintenant c’est bon et j’ai commencé quelques essais avec WSPR (http://physics NULL.princeton NULL.edu/pulsar/K1JT/wspr NULL.html) (écrit par K1JT, prix Nobel). Le logiciel envoi le son grâce à VAC et commande PowerSDR en CAT via un câble série virtuel. Avec environ 100mW j’ai été reçu sur 10.140MHz par des OM à Hawaii (10.000km), Guam (4000km) et en Australie (nord, 5000km). Pour comparaison, il m’aurait peut-être fallu 1kW pour faire la même chose en phonie et 100W en télégraphie normale. Les reports sont sur le site WSPR.net (http://wsprnet NULL.org/olddb?mode=html&band=all&limit=50&findcall=xv4tuj&findreporter=&sort=date). La carte des reports (http://wsprnet NULL.org/drupal/wsprnet/map) est toujours impressionnante à voir je trouve.

Cette nuit je vais faire des essais avec d’autres types de modulations dites QRSS (http://www NULL.ussc NULL.com/~turner/qrss1 NULL.html), télégraphie très très lente. C’est moins automatisée, car il faut surveiller des collecteurs de signaux (grabbers) (http://digilander NULL.libero NULL.it/i2ndt/grabber/grabber-compendium NULL.htm) mais on peut faire presque ce qu’on veut comme expérimentation, et c’est encore plus performant. L’avantage aussi c’est que pour émettre, on peut s’affranchir d’un micro-ordinateur et avoir une balise (on dira MEPT puisque c’est sous-surveillance) presque 24 heures sur 24. Sur la page des QRSS Knights on peut trouver une liste incomplète des participants actuellement (http://www NULL.on5ex NULL.be/clipboard_view_unreg NULL.php).

MAJ : J’ai résolu mes problèmes de réception avec WSPR. En fait j’avais beaucoup de “overflow” sur les lignes VAC (Virtual Audio Cable). J’ai augmenté les buffers et changé la configuration (type de ligne “cable format” et du coup ça marche nettement mieux! Par contre j’avoue que je peine avec l’ergonomie de Spectrum Lab. J’ai fait des essais de transmission en QRSS3, DFCW et Sequential MT-Hell, je ne sais pas s’ils ont été reçus. J’ai fait le tour de quelques grabbers sans succès. On verra demain sur la liste QRSSKnights.

Sprint AP Contest et Ampli HF 100W à 2SC2290

Pas grand chose sur le blog parce que pas grand chose de bien neuf à raconter… On attend l’arrivée du bébé et on fait juste quelques petites bricoles à droite à gauche.

Il y a quelques semaines j’ai participé au concours d’été Sprint Asia Pacific Contest (http://jsfc NULL.org/apsprint/). C’était mon premier concours sprint et j’ai trouvé ça très sympa. D’une part le format du concours sur 2 heures permet de le placer facilement dans un week-end sans se fâcher avec le reste de la famille, d’autre part les règles rendent le jeu très animé. En effet, la station appelée doit changer de fréquence juste après un contact. Ce qui veut dire qu’une même station ne fait que deux QSO sur la même fréquence. Ces QSY obligatoires évitent qu’une grosse station s’installe et soit remontée dans les DX-cluster, ce qui fausse toujours un peu le jeu. La portion de bande allouée très étroite (30KHz, soit environ 10 canaux pour un trafic phonie SSB) fait que c’est aussi facile d’écouter la bande. On en revient aux fondamentaux des concours radio, et c’est tant mieux! Les participants étaient assez peu nombreux (environ 60 stations je pense) et mon score est dans la moyenne pour une fois, plutôt que dans le bas du tableau.

Amplificateur HF avec un push-pull de 2SC2290 (http://capheda NULL.files NULL.wordpress NULL.com/2010/06/100_2425 NULL.jpg)

Ampli donné par cậu Dũng

Vendredi nous sommes allés à Saïgon avec Paul pour voir mon beau-père qui est toujours à l’hôpital et dont le moral était au plus bas. Avoir vu 3 de ses petits enfants lui a fait beaucoup de bien et depuis il se remet sérieusement à sa rééducation et retrouve du goût à faire les choses.
On en a aussi profité pour passer chez cậu Dũng et mợ Diêp. Cậu Dũng était en train de mettre au point un filtre 4GHz pour suivre un mélangeur. Il veut se faire une source micro-ondes pour un analyseur de réseau qu’il a. Son générateur HF actuel n’atteint pas ces fréquences là. Ca faisait un petit moment que je ne l’avais pas vu et donc il n’était pas au courant que j’avais ma licence radio… Il a sorti d’un tiroir une de ces dernières trouvailles au marché de l’occasion électronique. Vous l’avez en photo à gauche. Visiblement c’est un ampli linéaire HF, les transistors sont des 2SC2290 qualifiés jusqu’à 28MHz. N’étant pas équipé pour ces fréquences là, il ne savait pas quoi en faire… et il me l’a donné!
Après quelques tests et recherches, je l’ai branché derrière mon FT-100 à puissance réduite. L’ampli marche parfaitement bien et me sort 100W HF pour 2,5W en entrée! Il est plutôt fait pour les fréquences élevées (au delà de 20MHz) et une utilisation plus bas demandera peut-être de rebobiner les transfos et le filtre passe-bas de sortie. L’ampli est équipé d’une détection du ROS, de la température du radiateur et du courant consommé. Par contre il n’a pas de commutation TX/RX (mais deux relais 10A feront l’affaire) et le circuit d’alimentation sous dimensionné fait penser qu’il était fait pour être utiliser en continue à une puissance réduite.
Je pense l’utiliser sur le transceiver SDR SoftRock que j’ai en cours de montage (1W en sortie d’origine) ou sur le BitX. J’ai demandé à cậu Dũng de m’en prendre 2 autres s’il en restait. Ah, j’oubliais, le prix était de 10 USD! 10 fois moins que le coût des composants qui sont comme neufs!

Kit BitX – 14 : Premier QSO

Ok, ce n’est peut-être rien pour vous, mais je suis fier d’avoir fait hier mon premier contact avec un émetteur-récepteur monté de mes propres mains. La propagation était moyenne hier mais JAIAJK a répondu à mon appel avec 100w et l’antenne j-pole 20m que j’ai réinstallé pour tests, de son côté il avait aussi 100w mais une Yagi 4 éléments, ce qui aide bien! L’OM étant sympa, je lui ai demandé s’il avait quelques minutes pour essayer en QRP avec un transceiver homemade. Le temps de commuter l’antenne, de fixer la fréquence, et c’était parti sur le BitX. Ok, le signal est passé de S7 à S4-5, ce qui était attendu. Toutefois en réception de mon côté c’était aussi agréable, et de son côté tout à fait praticable. Il m’a fait quelques remarques sur ma modulation qui vont m’aider à résoudre mes quelques problèmes en émission. La modulation est mauvaise sur les aigües (BFO trop haut) et il faut vraiment que je parle près du micro sinon le report dégringole. Par contre quand je parle près du micro, la modulation est un peu distordue, ce qui me confirme que l’alim doit être à genoux. Enfin voilà, un DX de 3500km avec 5w par les temps qui courent, ce n’est pas si mal.

Dans la soirée j’ai aussi contacté ZS1SR (Afrique du Sud) avec qui on a passé un sympathique moment. Beaucoup de QSB et ma puissance étant inférieure à la sienne (100w contre 400w), c’était un peu limite pour lui. Toutefois ça fait du bien de tomber sur des OMs sympas et de faire des DX plutôt bons par les temps qui courent.

Une remarque sur la j-pole qui était installée à l’horizontale pointée est/ouest à 4-5m du sol, la station ZS était en théorie dans un creux du diagramme de rayonnement et ça s’est confirmé en repassant sur la delta-loop. Toutefois, je pensais que ce creux serait plus important. Je pense que la faible hauteur par rapport au sol déforme fortement le lobe de rayonnement. En pratique pour l’instant, elle n’est au moins pas plus mauvaise que la delta-loop en moyenne, et donc ça justifie que je la conserve pour le portable. Une Moxon sur 20m serait mieux, mais l’installation plus problématique…

Petite maintenance sur la delta-loop

La saison des pluies arrive (première vraie grosse pluie hier, ça fait du bien!) et avec les tempêtes et les typhons en août. Il était temps de faire un peu de maintenance sur la delta-loop.

Deux des mats qui soutiennent la base du triangle sont en bambous. Le bambou ayant 4 ans, il était un peu pourri, mais tenait le choc (l’antenne est légère). J’ai remplacé un des mats (celui qui tient le milieu de la base) et une des pointes est maintenant fixée dans un eucalyptus. J’en ai profité pour remonter le niveau de la base de 1 mètre par rapport au sol. 1m ce n’est rien me dirait vous, mais comme la hauteur était d’environ 3 mètres auparavant, ça fait tout de même 33% de plus.

Je n’en attends pas des miracles, mais éloigner l’antenne le plus possible du sol devrait minimiser les pertes par absorption dans le sol. Le seuil minimum est 1/4 de la longueur d’onde. En prenant comme bande de référence le 20 mètres (mon activité sur 40 mètres est épisodique), ça fait 5 mètres : je m’en approche.

De fait, profitant d’une propagation de retour vers le pacifique, j’ai contacté KH0AC (http://www NULL.qrz NULL.com/callsign/KH0AC) sur les îles Mariannes, pas loin de Guam. Ca fait un DX d’environ 4400km, pas un record, mais par les temps qui courent c’est toujours bon à prendre! J’entends aussi les copains en Nouvelle-Calédonie (8000 km), mais un peu faible…