Étiquette : bencher

La marque Bencher vendue à Vibroplex

Merci à K4SWL pour l’information (http://qrper NULL.com/2015/03/bencher-inc-sold-to-vibroplex-llc/).

Manipulateur Iambique Bencher BY-2 (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2015/03/by2 NULL.jpg)Par une dépêche de Scott Robins W4PA, nous apprenons que le fabricant de manipulateur et clé morse Bencher a été vendu à son confrère Vibroplex (http://www NULL.vibroplex NULL.com/). Pour mémoire, Bencher (http://www NULL.bencher NULL.com/ham/) est une marque emblématique en particulier pour le marché nord-américain avec plus de 150 000 manipulateur ïambique de la série BY vendus. Ses précédent propriétaires en était Jere Benedict et Bob Locher W9KNI (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2014/02/10/jai-lu-pour-vous-the-complete-dxer-de-w9kni/) qui souhaitent aujourd’hui prendre leur retraite.

Vibroplex semble aujourd’hui vouloir consolider le marché des accessoires de Morse dans la moyenne-gamme (autour de 150€). Autour d’une marque au passé glorieux (symbole des clés semi-automatique de type bug), ils ont racheté des brevets (Black Widow de W5JH (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2014/02/16/kit-manipulateur-morse-iambic-en-kit-black-widow-par-w5jh/) et ZN Ultimate par N3ZN) et se sont diversifiés aussi dans les antennes en important les SpiderBeams allemandes. Le rachat de Bencher est un pas de plus dans cette direction sur marché qui reste de niche et où les marges doivent être assez réduites.

Apprentissage de la CW

Ca y est, après près de 15 ans sans travail sérieux, j’ai décidé de me remettre à l’apprentissage de la télégraphie, c’est-à-dire la lecture auditive du code Morse (http://fr NULL.wikipedia NULL.org/wiki/Alphabet_morse).

C’est en lisant l’excellent livre “The complete DX’er” de Bob Locher W9KNI (http://www NULL.idiompress NULL.com/books-complete-dxer NULL.html) que je me suis retrouvé envieux des opérateurs CW qui disposent d’avantages indéniable pour le trafic radio face aux opérateurs phonie. Meilleure efficacité spectrale, meilleure résistance aux parasites, possibilité de transmettre au dessus d’un autre signal sans le brouiller outre-mesure, possibilité d’utiliser un matériel des plus simples à fabriquer… la télégraphie est le mode par excellence du radioamateur, il faut bien l’avouer.

Je ne veux pas dire par là que les autres modes sont à jeter. La téléphonie, les modes numériques modernes (dont certains comme PSK31 sont encore plus efficaces en terme de qualité de transmission que la CW), la télévision… tous ont un intérêt pour l’amateur, mais aucun ne rassemble autant de qualité “pratiques” que la télégraphie.

Bon, voilà, il ne me restait plus qu’à trouver un bon outil d’apprentissage. Le logiciel MS-DOS que j’utilisais en 1993 n’existant plus depuis longtemps, j’avais du mal à trouver quelque chose de pratique. Je suis tombé par hasard sur internet sur un jeu de CD Audio édité par l’ARRL (la puissante association radioamateur américaine) “ARRL Morse Code Training CD 1 & 2”. Le premier CD permet d’apprendre les lettres, chiffres et principaux signes de ponctuation, et ayant tout de même de bon restes, je l’ai passé d’un trait. Le second CD est lui un entraînement à la lecture de groupes, mots et de simulations de vrais contacts radio. Je l’ai fini en une semaine. J’avais chargé le contenu des 2 disques sur le vénérables iPod Mini de Hanh (maintenant officiellement le mien), et je m’entraînait environ 20-30 minutes le soir ou un peu la journée.

Le contenu des CD est très bien fait, ils sont agréables à écouter et très progressifs. L’avantage d’un CD (ou du baladeur MP3), c’est qu’on peut facilement rejouer un morceau, revenir en arrière, vérifier soi-même les erreurs sans aide du manuel papier. C’est vrai qu’ils sont en anglais, mais honnêtement, ça ne pose aucun problème car l’avantage de la télégraphie c’est qu’elle est réellement une langue internationale au travers des abréviations de trafic (http://documents NULL.ref-union NULL.org/D/D2-04 NULL.php) et du code Q (http://fr NULL.wikipedia NULL.org/wiki/Code_Q). La vitesse de transmission des lettres est de 15 wpm (mots par minutes), ce qui est une vitesse courante et permet d’habituer le cerveau à reconnaître les lettres à la bonne vitesse, par contre les espacements entre lettres et mots sont à la vitesse de 5 wpm, bien insuffisant pour le trafic, mais bon pour l’apprentissage car elle laisse le temps de réfléchir.

Maintenant il me reste à augmenter peu à peu ma vitesse pour atteindre la vitesse réelle de 15 wpm. Finalement c’est le plus long de l’apprentissage, l’acquisition de la vitesse. Pour cela j’utilise l’excellent site web Learning CW Online qui permet de générer des fichiers MP3 que je met ensuite sur l’iPod. D’ici 15-20 ans je serais peut-être bon pour les concours HST (http://fr NULL.wikipedia NULL.org/wiki/Télégraphie_à_grande_vitesse)

Et j’oubliais, si vous cherchiez quoi m’offrir pour Noël, un beau manipulateur iambic Bencher (http://www NULL.bencher NULL.com/ham/index NULL.php?main_page=product_info&products_id=2) me ferait bien plaisir!