Catégorie : Viêt-Nam

Comparaison de différents sites web avec informations aviation ADS-B

Contre toute attente, mois qui n’ai jamais été un écouteur (SWL) passionné, je me suis pris au jeu de la réception des signaux ADS-B provenant des avions survolant ma région du delta du Mékong.

J’avoue que je considère toujours que ça va me passer dès que j’aurai épuisé l’aspect technique de la chose. Après avoir essayé les différentes solutions logicielles sous Windows, je suis passé à une solution autonome sous Linux. Mon ami Benoît ma gentiment mis à disposition une CubieBoard 2 (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2013/08/09/reception-de-la-cubieboard2/) qui traînait dans un de ses tiroirs (il lui préfère les Raspberry Pi) que j’ai utilisé pour démoduler les signaux I/Q du 1090 MHz provenant de la clef RTL-SDR, décoder les signaux et les envoyer sur le site web de FlightRadar24 (http://www NULL.flightradar24 NULL.com/10 NULL.51,106 NULL.14/7). La distribution Linux que j’ai choisi pour cela est Cubieez qui est basée sur Debian comme Rapsbian dont elle reprend une grande partie des éléments. La majorité des programmes compilés pour Rapsberry Pi (jeu d’instructions ARMv6) tournent sur la CubieBoard (ARMv7).

CubieBoard 2 (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2013/08/100_3640 NULL.jpg)Cela prend environ 10% du temps CPU quand le AllWinner A20 tourne à 912 MHz. Cela m’a permis d’une part d’en réduire la cadence pour diminuer la consommation et la chaleur, et aussi d’envisager la transmission des données sur d’autres sites webs comme FlightAware (http://flightaware NULL.com) et PlaneFinder (http://planefinder NULL.net). Avec le CPU à 528 MHz, la partie démodulation et décodage (programme dump1090) prend environ 25-30% d’un coeur CPU, le reste (transmission des informations décodées sur 3 sites web) jamais plus de 10% du deuxième coeur.

Je vais donc vous donner mon avis sur les différents sites web et leurs solutions pour la réception des signaux avec clef RTL-SDR et l’envoi des informations, mais du point de vue du feeder (celui qui alimente les sites) et non de l’utilisateur. Le plus important est que les trois sites web testés fonctionnent parfaitement et que l’installation de leurs suites logicielles se fait sans difficultés particulières. Certaines sont plus aisées que d’autres, mais dans aucun cas je n’ai eu de difficultés bloquantes.

Le premier que j’ai installé est le package fr24feed expérimental de FlightRadar24 (http://forum NULL.flightradar24 NULL.com/threads/7563-Flightradar24-decoder-feeder-BETA-testing-(Win-RPi-Linux-OSX)). Il est disponible pour plusieurs plateforme (Windows, OS X, Linux) et plus important a été compilé sur les architectures ARM (Raspberry Pi et CubieBoard). Encore en version béta, il est pourtant déjà bien testé et sa documentation est assez claire. Sur une distribution Debian, l’installation se fait en une commande via un package .deb, ensuite la configuration est interactive et les logs assez complets. Il intègre une version modifiée du démodulateur/décodeur Dump1090 ainsi que le feeder par lui même qui envoie les données vers le site web. En creusant un peu, on peut “séparer” le fonctionnement des deux pour utiliser la sortie de dump1090 avec d’autres programmes. J’ai séché un peu sur ce sujet et rapidement quelqu’un m’a répondu sur le forum qui est une bonne source d’information.

Le package logiciel le mieux documenté est de loin PiAware, celui de FlightAware (http://flightaware NULL.com/adsb/piaware/build). La documentation est en français et décrit par le menu tous les aspects matériel (avec une liste de courses) et logiciels de l’installation, ainsi que les cas de figure où vous alimentez plusieurs sites web en même temps, ce qui n’est pas le cas de manière claire chez les autres. Une image complète de Rapsbian est disponible si vous installez sur un Rapsberry Pi. Dans les autres cas, la procédure d’installation (http://flightaware NULL.com/adsb/piaware/install) est elle-même est très simple avec là aussi un seul fichier package .deb à installer et quelques commandes supplémentaires à taper pour finaliser la configuration. Point positif, le code source est disponible et l’installation est très flexible. A noter que volontairement dump1090 n’est pas intégré dans le package.

Pour terminer, il faut avouer que PFclient (le feeder de PlaneFinder) est en retrait en terme de simplicité d’installation. Tout d’abord, il requiert l’installation préalable d’une librairie d’interpréteur JSNode plutôt lourde et dont l’installation n’est pas des plus évidente. Ensuite, le fait d’être basé sur ce language de programmation (issu du JavaScript) ajoute une couche. L’auteur est disponible par e-mail et m’a répondu très promptement en envoyant toutes les informations, mais celles-ci peuvent rebuter les moins aguerris. Au final cela fonctionne, mais la consommation de mémoire importante de JSNode peut poser problème sur les cartes Rapsberry Pi de première génération qui n’ont que 256 Mo de mémoire vive.

Couverture ADS-B XV4Y (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2015/02/PlaneFinderStatsCoverage NULL.png)Le site web le plus abouti est à mon avis celui de FlightRadar24. A la fois du point de vue utilisateur par la justesse de ses informations mais aussi par ses statistiques pour les “feeders” ADS-B qui alimente le site web. Tout est accessible rapidement en un clic ou deux. Les informations sont présentées sur une unique page, mais elles sont  pertinentes avec un archivage des jours précédents. Il lui manque juste un comparatif entre les différents “feeders” comme le fait par exemple PlaneFinder. Ce site ajoute une vue historique sur les 7 derniers jours intéressante mais présente moins de chiffres (pas le nombre d’avions reçus chaque jour par exemple). PlaneFinder offre aussi une visualisation globale et personnelle de la couverture (voir ci-contre) qui est très informative pour connaître les performances de sa chaîne de réception.

Le site dont le back-office est le plus étoffé est sans contest FlightAware (http://flightaware NULL.com/adsb/stats/user/xv4y). Les statistiques offre plus ou moins les mêmes informations, mais avec un niveau de détail supérieur agréable si on ne veut pas aller voir les logs du récepteur en ligne de commande. Il y a aussi une comparaison avec les récepteurs “voisin” et même des classements très exhaustifs (http://flightaware NULL.com/adsb/stats/) ce qui est motivant pour améliorer les performances. Il est possible de commander intégralement le système du récepteur et de faire les mises à jour applicative et système via le site web, ainsi que de l’arrêter complètement. Personnellement je n’aime pas trop l’idée qui pose pour moi des problèmes de sécurité, mais c’est une solution agréable pour ceux qui ne sont pas fan de ligne de commande UNIX.

Au passage, j’ai encore amélioré ma chaîne de réception et je suis maintenant égal au “radar” officiel F-VVTS1 de FlightRadar24 installé à Ho Chi Minh Ville. J’ai tout simplement remplacé ma chaîne de changer de genre pour un connecteur directement soudé sur le câble. A 50 MHz la solution précédente ne posait aucun problème, mais à 1 GHz les pertes étaient loin d’être négligeables.

Meilleurs voeux pour le Tét 2014, année du cheval

Hoa Mai fleurs nouvel an vietnamien (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/01/DSC_0046 NULL.jpg)Demain 31 janvier ce sera le nouvel an lunaire pour les vietnamiens. Fête très importante ici vous vous en doutez avec tout le pays en totale effervescence les semaines précédentes et l’importance des visites familiales (puis amicales puis professionnelles) dans les jours qui suivent. Comme tous les ans, c’est aussi la haute saison pour mon activité principale qui est le tourisme. Ne m’en veuillez donc pas trop si je n’écris pas beaucoup!

En tous cas l’année qui vient est celle qui devrait voir s’accomplir tous les projets, pour peu que vous ayez pris soin d’attirer l’aide des bons génies sur votre maison. Bonne année!

Typhon en approche = démontage des aériens

Prévision typhon (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2013/11/bao-9176-1383705042 NULL.gif)Un gros typhon devrait toucher le sud du Viêt-Nam dans les 48 heures à venir. Ce midi j’ai donc pris la décision de démonter la directive (Moxon hybride 15-12-10-6 mètres) pour ne laisser que la verticale (20-17-15-12-10 mètres) et le dipôle OCF (80-40-30 mètres). De toutes façons avec les conditions d’hier qui se sont déjà installées, les bandes hautes ferment très tôt et la directive (fixe vers l’Europe) ne devient plus intéressante.

Je n’ai pas tellement peur pour l’antenne par elle-même car elle est légère et assez flexible, et que je pourrais la réparer facilement. Ma crainte c’est que le mât ou une partie de la boom qui sont en PVC ne casse et que l’antenne ne vienne tomber sur le chauffe-eau solaire qui est juste en dessous. La maison serait sans eau pour plus d’une semaine et j’aurais toute la maison sur le dos! Je vais aussi en profiter pour remplacer la bobine d’arrêt coaxiale ugly-balun (10 tours de câble RG-58 sur le mât) par un vrai balun de courant 1:1. J’ai acheté des tores FT140-161 pour cet usage il y a presque un an.

Je vais aussi aller acheter de l’essence pour le groupe électrogène. Je ne suis pas du genre pessimiste, mais cela ne coûte rien (l’essence sera utilisée un jour ou l’autre dans un véhicule) et ça peut servir!

Petit bilan de ma participation au championnat IARU HF

Pour faire bref, les résultats sont 202 770 points avec 430 QSO pour 20 heures passés devant la radio. La majorités des QSO ont été faits sur 20 et 15 mètres, cette dernière bande rapportant un peu plus de multiplicateurs et de points car j’y ai fait une grande partie de mes QSO avec l’Europe. Le 40 mètres m’a tout de même permis de faire 37 QSO dont plusieurs avec les USA, et le 10 mètres a aussi apportés 49 QSO avec un petit run de JAs dimanche midi et surtout quelques multiplicateurs supplémentaires pour gonfler le score final.

Les conditions de propagation étant clairement en dessous de la moyenne et c’était sensible dès le départ où j’ai commencé sur 40 mètres sans pouvoir faire autant de QSO avec l’Amérique du Nord que la veille à la même heure. Ensuite sur 20 mètres les signaux des stations NA sont restés timides et vers l’Europe le 15 mètres ne s’est jamais vraiment ouvert. C’est l’été et en principe le 21 MHz reste ouvert très tard dans la nuit vers l’Europe mais là la bande s’est complètement vidée bien avant le petit matin. A la même saison je peux aussi m’attendre à contacter quelques stations d’Amérique du Sud en pleine nuit sur 28 MHz, mais absolument rien cette fois-ci. En parlant de cela, je ne dois avoir que 4 stations PY dans mon log ce qui inhabituellement bas pour un tel concours, et certaines grosses stations PY ne m’entendaient même pas sur 20 mètres!

Carte Statistiques Concours Championnat IARU HF 2013 pour XV4Y (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2013/07/Carte_stations_log_IARUHF2013 NULL.png)Pas de nouvelle entité DXCC ce week-end, les indicatifs les plus exotiques pour moi étant LR0H, première station contactée en tout début de concours, et V73NS à la fin dans des conditions très difficiles. Aucune station d’Afrique, de Nouvelle-Zélande et beaucoup de pays d’Europe manquent à l’appel aussi. TM0HQ a été contacté sur les 3 bandes hautes (entendu sur 40 mètres) mais je n’ai la Belgique que sur une seule bande je crois, et pas de trace du Luxembourg ou du Portugal par exemple.

En conclusion je suis assez satisfait de ma première “vraie” participation à ce concours qui est un cran au dessus de l’All Asian DX, et surtout c’est le première participation sérieuse à un concours en télégraphie. Le fait d’être une station HQ m’a plutôt pénalisé car mon indicatif étant le même que d’habitude beaucoup de stations étaient surprises que je leur envoyais 599 VARC au lieu du 599 49 qu’ils attendaient et j’ai du répéter un très grand nombre de fois l’échange. C’est d’ailleurs surprenant de voir que de stations qui trafiquent à plus de 25wpm ont parfois du mal à saisir un échange qui sort de l’ordinaire même envoyé à seulement 20wpm. Comme quoi je ne suis pas seul!

Contrairement à d’autres concours je ne pense pas avoir perdu de temps cette fois-ci et je ne vois pas ce que j’aurai pu améliorer à part ma capacité à décoder rapidement certains indicatifs (9A28HQ en particulier m’a donné du mal la première fois à haute vitesse dans le QRM). C’est vrai que j’ai passé du temps à lancer des CQ dans le vide ou presque, mais j’avais contacté toutes les stations disponibles et c’était le seul moyen d’espérer avoir plus de points. La propagation n’était tout simplement pas là et dans la nuit (pour moi) beaucoup de stations européennes se tournent vers les Amériques plutôt que vers l’Asie.

Le plus souvent je ne peux passer que 3 à 6 heures par week-end sur un concours et je reste souvent sur ma fin : si j’avais pu monter au shack plus tôt j’aurais eu le 40 mètres au coucher de soleil et si je trafiquais tard la nuit les meilleures ouvertures sur les bandes hautes vers l’Europe. Cette fois-ci avec presque la totalité des 24 heures devant la radio (moins les repas, les nécessité de l’hygiène et des micro-siestes) c’est le contraire. Certaines heures de la nuit n’ont pas été très productives et une heure avant la fin du concours j’étais épuisé et aucun nouveau multiplicateur n’était disponible sur les bandes. Après avoir atteint 200 000 points (l’objectif que je m’étais fixé à midi quelques heures avant en passant la barre des 100 000 points), complètement vidé, j’ai éteint la radio pour prendre une douche, avaler un sandwich au porc-laqué et sortir en ville avec XYL dans un nouveau café-concert qui vient d’ouvrir. Après une bonne nuit de sommeil, ce matin une seule question me hante : Quand sera la prochaine fois et que vais-je améliorer dans ma station, mon mode d’opération ou mes antennes pour faire grimper le score ?

Concours IARU HF 2013

Logo IARU (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2013/07/logo_iaru NULL.jpg)A partir de ce soir (samedi 12.00 utc) jusque demain soir (dimanche 12.00 utc) je participerai au Championnat IARU HF. Je serai la station HQ pour le radio-club national vietnamien, le VARC (http://varc NULL.radioclub NULL.asia/). N’ayant que 100W dans des antennes simples, je n’espère pas être en haut du classement. Mon temps d’opération devrait être de 12 heures environ, j’avoue qu`au delà je n’y prends plus de plaisir.

En principe je me concentrerai sur la CW sur les bandes 20 et 15 mètres. Le 40 mètres avait l’air en bonne forme hier donc il méritera bien un peu de temps d’opération. J’écouterai aussi le 10 mètres et pourquoi pas le 80 mètres histoire de glaner quelques points supplémentaires. Je ne pense pas faire de BLU, mais si les stations en télégraphie se font rares, pourquoi pas.

Réparation de mon iMac Intel (early 2008)

iMac Early 2008 Core 2 Duo 2,4 GHz ouvert pour changer alimentation (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2013/06/DSCN0939 NULL.jpg)Mon micro-ordinateur principal pour le travail est un iMac 20″ avec Core 2 Duo 2,4 GHz que nous avons acheté il y a déjà cinq ans. Ma femme et moi sommes tous deux de grands admirateurs de la marque Apple car leurs produits offrent pour nous les meilleures performances, qualité de construction et  design pour un prix donné. Par deux fois nous avons acheté d’autres marques avec un Dell Mini 9 pour les déplacements et un PC Compaq pour la comptable, et dans les deux cas ces équipements ont montré des pannes avant deux ans et des performances toujours limité par un ou plusieurs composants sous dimensionné ou de moindre qualité. Au contraire, nos iMac G3, PowerBook Titanium, iMac Intel, MacBook 13″ et autres iPad et iPhone ne nous ont jamais déçu.

Sauf que là, j’étais en train de lui faire faire des calculs et l’iMac s’est éteint brusquement pour ne plus se rallumer. J’ai vérifié tout ce qui était basique (câbles, onduleur…) fait la procédure du reset de la SMC (micro-contrôleur qui coordonne l’alimentation et les ventilateurs) mais rien ne changeait. J’étais à la fois frustré et déçu, mais l’iMac ayant 5 ans c’est difficile de se plaindre au vu de la durée de vie moyenne des équipements électroniques aujourd’hui. Je ne compte plus le nombre d’alimentation électrique que nous avons du changer ou réparer car tant les conditions climatiques tropicales que l’électricité à la qualité fluctuante mènent la vie dure aux composants électroniques.

N’ayant pas les outils sous la main pour ouvrir l’iMac, nous sommes allés chez le revendeur local, qui vend surtout des MacBook Air et des iPad, et lui ne pouvait que renvoyer notre micro-ordinateur à l’atelier à Saigon, avec frais de prise en charge et aucune garantie de réparation. J’ai donc cherché sur internet pour tomber sur les guides de iFixit qui est un site référence pour la qualité de son travail et la clarté de ses guides (http://www NULL.ifixit NULL.com/Guide/Installing+iMac+Intel+20-Inch+EMC+2133+and+2210+Power+Supply/1006/1). iFixit vend toutes les pièces détachées et les outils nécessaires aux meilleurs prix que j’ai pu trouver sur internet avec des frais de port très raisonnables. Le problème c’est qu’il n’expédie plus au Viêt-Nam. La personne avec qui j’ai correspondu était très cordiale et patiente, mais ne voulait absolument pas m’envoyer les pièces car le taux de fraude avec mon pays d’adoption est trop élevé. J’ai finalement acheté l’alimentation chez un autre revendeur (http://www NULL.dvwarehouse NULL.com/) que je ne recommande pas même si le prix était correct, et les ventouses pour enlever le plexiglass de l’écran sur eBay (http://www NULL.ebay NULL.com/itm/330910561141).

Je suis maintenant assez aguerri pour ouvrir et réparer différentes sortes d’équipements. Je ne dis pas que je les répare tous car dans certains cas c’est tout simplement impossible (composant introuvable ou trop difficile à remplacer) et dans d’autres je n’arrive pas à déterminer la panne. Quand j’arrive à ouvrir l’appareil (certains sont complètement collés comme les télécommandes de clim Samsung), j’essaye toutefois toujours de le réparer. Le guide iFixit est aussi très bien fait car il explique précisément les points qui peuvent bloquer dans une ouverture ou refermeture de boîtier, le petit câble qui va coincer, l’ergot de centrage à ne pas oublier…

Dans le cas de l’iMac, on ne peut que louer la qualité de conception du matériel comme ça a été le cas avec tous les Macintosh dont j’ai pu regarder les entrailles ces vingt dernières années. Il faut les outils adaptés, il y a parfois beaucoup de visserie à retirer, mais tout se fait sans difficultés et des petits détails viennent faciliter la vie (une petite ouverture pour passer un tournevis et replacer un câble par exemple). L’intérieur est vraiment propre et tout est correctement repéré. Bien entendu il y a beaucoup de monde dans peu de place et c’est écrit petit, mais on s’y retrouve.

En un peu plus d’une heure car j’avais pris des précautions supplémentaires, javais ouvert l’iMac, remplacé l’alim et refermé le boîtier sans laisser de poussières entre l’écran et la vitre. Le problème c’est que l’iMac ne démarrait toujours pas!
Une nouvelle fois frustré mais pas désespéré, je me resolvais à le rouvrir pour tester toutes les tensions et vérifier chaque connexion (http://www NULL.ifixit NULL.com/Guide/iMac+Intel+20-Inch+EMC+2210+Power+Supply+Output+Voltage+Test/2740/1). A noter que les cartes-mères d’iMac sont pourvues de 4 LEDs internes qui permettent rapidement de déterminer l’origine d’une panne.
Après deux jours passés au lit avec 39 de fièvre, j’ai donc entrepris de rouvrir l’iMac et de démonter l’alimentation. Contacts, pile Lithium et tension AC vérifiés, le problème ne vient donc pas de là. Pour partir d’une base connue, je remonte l’ancienne alimentation et met l’ordinateur sous tension. Et là, surprise, il me produit le doux son du démarrage, les ventilateurs s’ébrouent et disque dur gratte… Le remontage se fit dans l’allégresse en prenant soin de vérifier que tout marche bien avant de refermer définitivement et depuis c’est repartit comme au bon vieux temps! La nouvelle alimentation qui m’a coûté 150$ reste dans son carton… Je ne sais pas exactement d’où venait le problème, mais vu que ça marche, ça m’est un peu égal en fait!

Vidéo de démontage de l’iMac par iFixit (http://www NULL.youtube NULL.com/watch?v=LEQ7_nw80DA)

Bonne année du Serpent

Nouvel an lunaire 2013 (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2013/02/1352933626_CMNM-AKTV NULL.jpg)Aujourd’hui c’est le nouvel an lunaire pour l’année du serpent (Tết Quý Tỵ). Je vous souhaite à tous bonheur dans les pile-up, prospérité dans le shack et longévité pour les aériens.

Au passage, même si c’est férié je travaille, pendant que XYL, les enfants et mes parents sont partis à la campagne chez mes beaux-parents pour le repas de famille. Ne soyez donc pas trop étonnés si le blog n’est pas beaucoup mis à jour dans les jours qui viennent et que ma présence sur l’air soit réduite…

La fibre optique à la maison

Ca y est, ils ont installé internet par fibre optique à la maison samedi dernier. On a pris l’offre économique avec 12 Mbps symétrique. En payant un an d’avance, ça nous revient moins cher que notre précédent abonnement ADSL. Avant nous étions chez VNPT, l’opérateur publique national, maintenant nous sommes chez Viettel (où nous avions déjà des contrats pour d’autres services) qui est en fait un opérateur dépendant de l’Armée.

Fibre Optique Viettel (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/?attachment_id=2451)

Fibre Optique Viettel

Eh oui ici l’Armée peut faire des affaires et ne se gène pas. Ils ont aussi de nombreux hôtels, restaurants, des stations-service… Viettel est un excellent opérateur télécom, très agressif sur le plan marketing et sans reproche du côté technique. Pour un abonnement de 350.000d par mois (12€ environ) ils ont installé environ 1km de fibre optique (en plastique et d’origine chinoise) et fournissent gratuitement le transceiver fibre optique et le modem-routeur WiFi. On a payé un an à l’avance ce qui en plus nous vaut deux mois gratuits soit presque 15% de réduction. Au centre-ville ce type d’installation est courante, ici dans le quartier nous sommes les premiers et je suppose qu’ils ont du installer bon nombre d’équipement juste pour nous aussi…

Enfin, c’est plutôt la nostalgie qui m’a fait écrire ce billet. En effet, il y a un peu plus de dix ans quand je travaillais sur des projets de Boucle Locale Radio une des justifications de la BLR c’était le coût plus faible et la simplicité d’installation. Cela dit, les dernières années on savait bien que les bâtiments étaient de plus en plus “pré-câblés” ou du moins avec les conduites posées ce qui facilite le câblage. La baisse des prix des équipements chez l’abonné (fabriqués en Chine avec backdoors en primes) et le coût ridiculement faible de la fibre optique plastique n’y sont pas pour rien. En plus, ici on n’embête pas à enterrer les câbles pour faire joli, des grappes de fils télécoms pendouillent sur les poteaux le long de la route, non sans danger parfois.

Au final, ce qui a remplacé la Boucle Locale Radio comme on pensait l’installer chez les particuliers, c’est la 3G (très bon marché ici aussi) alors que la demande en terme de débits chez les professionnels est si importante qu’aujourd’hui la radio ne peut assurer le service sauf dans certains cas particuliers…

Premier vol d’un ballon stratosphérique au Viêt-Nam

Nacelle ballon haute altitude Vietnam (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2012/12/14/premier-vol-dun-ballon-stratospherique-au-viet-nam/vietnam-balloon-launch-equipment/)L’équipe de FSpace (XV9AA en tête) qui a déjà réussie à mettre sur orbite le cubesat F-1 (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2012/10/05/le-cubesat-vietnamien-f-1-est-en-orbite/), vient de réussir une nouvelle première! Ils ont en effet construit, lancé, suivi et récupéré avec succès le premier ballon de haute altitude au Viêt-Nam (http://varc NULL.radioclub NULL.asia/2012/12/14/first-high-altitude-balloon-flight-in-viet-nam/). Connaissant les conditions du trafic aérien civil, surtout dans cette zone proche de la Chine, c’est réellement un exploit à plusieurs titres.

Le ballon a atteint 70 000 pieds (21 km), a volé pendant 2 heures sur plus de 200km. Le voyage pour le récupérer par la route (à moto) a lui pris plus longtemps… Au passage, le ballon est construit avec du matériel radioamateur et utilisait APRS pour le suivi.

Les photos et informations ont été postée sur la page Facebook du groupe de travail de FSpace, mais Facebook est actuellement inaccessible de chez moi. L’AMSAT-UK a écrit un bel article par contre (http://www NULL.uk NULL.amsat NULL.org/?attachment_id=11859).

Visite de Malcolm VK6LC/XV4LC

La semaine dernière j’ai eu le plaisir d’avoir la visite de Malcolm VK6LC (http://qrz NULL.com/db/vk6lc). Ce dernier était de passage au Viêt-Nam mais une fois n’est pas coutume il avait décidé de séjourner dans le nord chez Eddie de XV1X. A l’origine Malcolm devait juste passer boire le café en coup de vent avant de partir pour Soc Trang mais finalement il a pu rester une nuit à la maison avant de se diriger le Cambodge via Chau Doc.

Malcolm VK6LC, Yan XV4Y, Paul et Gilles (futurs XV4QB et XV4MK ?) (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2012/11/100_3304 NULL.jpg)Cela fait plusieurs années que nous discutons par e-mail et ça fait plaisir de pouvoir se voir. Malcolm m’a aussi raconté ses premiers séjours professionnels au Viêt-Nam, sa rencontre avec Bac Ai XV2A et leurs rôle central dans la démocratisation du radioamateurisme au Viêt-Nam. Les anecdotes sont nombreuses et j’en apprécie encore plus le travail de certains OM locaux. Hasard du calendrier, suite à la dernière réunion de l’IARU qui s’est tenue à Saigon, plusieurs nouveaux projets ont été lancés au sien du VARC (http://varc NULL.radioclub NULL.asia/) (le radio-club national) et ma collaboration avec XV2B s’avère fructueuse. Nous avons déjà publié la liste des questions de l’examen (http://varc NULL.radioclub NULL.asia/ngan-hang-cau-hoi-thi-ly-thuyet-vo-tuyen-dien-nghiep-du/) et allons travailler plus à la promotion du radioamateurisme au niveau national via le site web.

Malheureusement la propagation n’était pas au rendez-vous et Malcolm n’a pu faire que quelques maigres QSO depuis ma station avec l’indicatif XV4LC. Ma femme étant empêtrée dans quelques contrariétés autour de son nouveau projet professionnel (ouvrir un bar/café ambiance rétro) et les enfants étant à la maison pour le week-end, je n’ai pas non plus eu beaucoup de temps à lui consacrer…