Catégorie : Propagation

Le paradoxe de la proximité

C’est parfois déprimant la radio… Pour une fois j’ai un beau DX à juste quelques encablures de mon QTH. L’expédition 9M0L à Layang-Layang (http://9m0l NULL.legendchew NULL.com/9m0l-dx-pedition/) (remarquez qu’ils ne disent pas Spratly) devrait être parmi les plus faciles à contacter pour moi, sauf que…

Pulau Layang-Layang (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2012/04/385722_429184710431809_331082766908671_1907896_670465450_n NULL.jpg)

Porte-avion malaisien

Sauf que c’est trop près. Je suis dans le skip du 20 mètres au 10 mètres. Parfois à certaines heures j’ai un peu de backscatter mais les signaux sont toujours très très faibles. Ok, sur 30 mètres ils étaient S9+20dB et j’ai fait le QSO au premier appel, mais sur 40 mètres les JA étaient très nombreux et les opérateurs de cette expédition ont consacré très peu de temps aux bandes basses pour l’instant.

Ce matin ils étaient S2 mais “seuls” sur 10 mètres et j’ai essayé comme j’ai pu en repassant sur l’OCF-Dipole (qui tire un peu haut) mais rien à faire. Je ne perds pas espoirs et il reste encore 8 jours pour réussir à les contacter sur 40 mètres et 80 mètres.

Nouvelle version d’Argo par I2PHD

Argo, le célèbre logiciel de réception QRSS (Grabber) a été mis à jour. Son auteur l’avait en fait un peu oublié mais il lui en a maintenant corrigé tous les défauts que je lui trouvais. En vrac :

  • Fenêtre plus large, mieux adaptée au PC modernes,
  • Taux d’échantillonage fixé à 48 KHz. Les 5512 Hz de l’ancienne version causaient souvent des erreurs.
  • Traitement WOLA optionnel de la FFT (transformée de Fourrier) pour choisir entre résolution temporelle ou fréquentielle
  • Affichage sélectionnable de l’heure UTC ou locale
  • Entrée son sélectionnable
  • Téléchargemement automatique optionnel des captures sur un serveur FTP
  • Modes QRSS additionnels i.e. QRSS-600 et QRSS-1200
  • Champ sur le panneau pour les informations sur l’indicatif et le carré locator de l’utilisateur
  • Peut-être configuré pour démarrer automatiquement au chargement, capture automatique au démarrage et téléchargement automatique au démarrage
  • Quelques erreurs ont été corrigéees
  • D’autres choses dont je (I2PHD, l’auteur) ne me rappelle plus…

Le logiciel dans sa version 1.00 build 137 est disponible au téléchargement sur ce site web (http://dl NULL.dropbox NULL.com/u/15089947/Argo137 NULL.zip).

Balise WSPR autonome avec Arduino chez W3PM

Hier j’ai laissé tourné WSPR sur 30 mètres pour voir si la propagation était revenue à un niveau correct sur cette bande. Cela m’a aussi permis de valider les performances de l’OCF Dipole sur le 30 mètres où en principe elle ne devrait pas fonctionner…

Réception WSPR 19 mars 2012 sur 30m (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2012/03/WSPR_19mars2012_30m NULL.jpg)En lisant la partie “blog” du site WSPRnet.org (http://wsprnet NULL.org/) je suis tombé sur un OM qui parlait d’une balise autonome WSPR autour d’un Arduino. Intéressé, j’ai creusé un peu et j’ai trouvé une mine d’information sur le site de W3PM (http://www NULL.knology NULL.net/~gmarcus/). Cet OM a fait un excellent travail autour de WSPR en concevant des émetteur-récepteur mais aussi en utilisant des Arduino Uno et Arduino MEGA pour piloter un DDS. Il a aussi conçu le même style de générateur WSPR pour la platine QRSS de G0UPL/G0XAR (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2010/08/16/kit-balise-qrss/) mais sur un micro-contrôleur PIC. C’est cette dernière qui m’intéresse le plus mais je n’ai pas de PIC.

J’avoue que pour l’instant je n’ai pas encore eu l’occasion de regarder en détails comment me servir de toutes ces infos. Je me pencherai sur ce projet courant mai. Générer une séquence WSPR “manuellement” est possible car K1JT fournit le petit programme adéquat. Il faut ensuite moduler correctement la fréquence pour un shift de 1 à 3 Hz (positif et négatif, 4 symboles en tout). La difficulté pour les transmissions de séquences WSPR étant de devoir être calé à la seconde près sur les minutes paires sinon aucune trame n’est décodée… Une horloge asservie à un GPS résout le problème, mais je n’en ai pas. W3PM semble utiliser aussi un récepteur de signaux WWBV (disponible à bas prix) mais ça ne marchera pas très bien hors des USA.

A noter que F4GKA (http://www NULL.itsrainingelephants NULL.com/2012/03/04/fabrication-dun-mept/) s’intéresse aussi à ce problème et utilise lui une échelle de 4 résistance comme DAC pour piloter la varicap (une LED sur la balise de G0UPL).

Dernière chose, voici k6HX qui a construit une balise SSTV à partir d’un Arduino (http://brainwagon NULL.org/2009/07/23/success-robot36-encoder-works/). Bon, en fait il génère un fichier son (WAV) sur PC et l’Arduino en déclenche la lecture sur l’AudioShield… mais il y a de l’idée.

8771km avec 100mW

Bon, je ne vais pas vous faire le remake de l’article de l’année dernière alors je vais essayer de faire bref.

QRSS 10s avec 100mW (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2012/01/XV4Y_on_ZL2IK_30m NULL.jpg)Après avoir correctement reprogrammé ma MEPT QRSS (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2012/01/11/programmer-un-micro-controleur-atmel-attiny-avec-un-arduino/) pour le 30 mètres, j’ai passé un peu plus de temps que d’habitude à regarder les images collectées par les différents grabbers QRSS (http://digilander NULL.libero NULL.it/i2ndt/grabber/grabber-compendium NULL.htm). J’étais donc très content de voir que mon signal se traçait faiblement certes mais à la bonne fréquence et avec le bon indicatif sur l’ensemble de réception de Peter ZL2IK (http://www NULL.igrin NULL.co NULL.nz/~peter/Grabber NULL.htm).

La trace est faiblarde mais en regardant à 10.140.050, en commençant par la droite, on voit à 13.08 UTC la fin du Y, à 13.05 la fin du 4 et à 13.03 UTC celle du V. Je vais essayer d’améliorer le filtrage de l’alimentation de la balise car je trouve que les traits sont un peu larges…

ON4UN : Low-band DXing

On ne présente plus John de ON4UN (http://qrz NULL.com/db/on4un), en tous cas chez les adeptes des bandes-basses (du 160m au 40m, entre 1,8 MHz et 7,3 MHz).Antennes ON4UN vues de nuit J’ai eu la chance de le contacter l’autre jour sur 80 mètres un matin. Pas la peine de dire qu’il arrivait fort! Quand on jette un oeil sur ses antennes, on comprend mieux…

Un petit clin d’oeil au passage sur son livre (cinquième édition), bible pour les inconditionnels des bandes basses. Trop tard pour moi le mettre sur ma liste au père Noël, mais je le garde pour une autre occasion.

J’ai un peu de travail en ce moment comme toujours autour des fêtes alors ne vous inquiétez pas si je ne suis plus très actif sur le blog…

Etat de la propagation sur 20 mètres

Hier j’ai laissé tourné mon transceiver SoftRock connecté à un PC faisant tourné WSPR pour une petite session d’étude de la propagation sur la bande des 20 mètres.

Eh bien c’est pas réjouissant et ça confirme mon sentiment (et les prévisions disponibles sur internet). La différence est flagrante avec la même étude au mois d’août dernier (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2011/08/29/soiree-detude-de-la-propagation-sur-20m/).

Carte WSPR XV4Y 10 Novembre 2011 (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2011/11/wspr_10nov2011 NULL.jpg)Pas tellement concernant la distance maximum couverte mais plutôt le nombre de stations contactées et la régularité des contacts. La bande s’ouvre aussi très tard alors qu’on est bien avancé dans l’automne. En fait, la forte activité solaire doit favoriser la propagation qui est belle et bien présente, elle doit aussi augmenter l’atténuation par la couche D et surtout le bruit de fond qui dégrade le rapport signal à bruit.

Sur 15 mètres j’ai toujours beaucoup de QSB même si la bande est absente de tout bruit ce qui aide. Impossible d’y contacter ZK2V ce matin car il doit être sur un chemin polaire et j’ai beaucoup d’écho sur son signal. Sur 12 mètres de bonnes choses à faire comme T2T (http://t2t NULL.pacific-dxers NULL.com/T2T NULL.html). Ce matin j’y ai aussi contacté A52VM (http://qrz NULL.com/db/a52vm) en quelques minutes dans le QRM, après y avoir passé une heure infructueuse hier.

ZK2V : île de Niue

Ca fait bien deux semaines que je cherchais à contacter cette station, un seul opérateur (ZK2X et lui partageait les mêmes équipements) mais plutôt actif et qui promettait d’être présent sur l’île de Niue (http://fr NULL.wikipedia NULL.org/wiki/Niue) jusque décembre. Cette entité DXCC se classe au 76e rang des plus recherchées, et c’était effectivement un new-one pour moi.

En principe je bénéficie de bonnes conditions dans cette direction, mais là les reports étaient plutôt faibles sur quelque bande que ce soit, et à chaque fois la concurrence était rudes avec d’importants pile-up. Dès que j’en avais la possibilité j’essayais de trouver Chris mais ne me faisait pas trop d’illusions sur mes chances. En même temps, j’avais le temps devant moi et peu de temps libre à l’instant même, j’y passais donc 10 minutes et abandonnait rapidement.

Hier, je tombe dessus par hasard vers 8:30 UTC (15:30 locales) après que mes clients du jour soit arrivés et avant de passer chercher les enfants à l’école. Il arrivait 559 sur 12 mètres CW mais avec un QSB assez prononcé. J’essaye de trouver sa fréquence d’écoute sans trop de succès car il alignait les QSO avec les européens que je ne recevais pas bien à cette heure-là. Et puis au bout de quelques minutes, je trouve son correspondant (un JA je crois) et je me cale juste derrière lui en envoyant mon indicatif 2 fois. Réponse immédiate et sans erreur sur l’indicatif! Honnêtement je n’y croyais pas trop et j’ai été plutôt surpris de l’avoir si “facilement”.

Carte de l'île de NiueJe regarde sur le site web de l’expédition (http://www NULL.zk2v NULL.com/) pour voir qu’il y a un log en ligne sur Clublog (http://www NULL.clublog NULL.org/charts/?c=ZK2V) et qui semble à jour. Mon indicatif est bien dedans!!! En principe l’OM envoie aussi les logs sur LotW directement, mais ce dernier service étant saturé en ce moment le QSO n’a toujours pas été confirmé.

Les mois d’octobre et maintenant novembre sont assez bizarres du point de vue propagation. En septembre elle était bonne partout ou presque et répondait aux prévisions que j’avais pu établir. Sur les 30 derniers jours, elle est assez imprévisible et même plutôt mauvaise aux heures où je trafique sur 20 mètres, 17 mètres et 15 mètres. Je ne parle pas des bandes basses impraticables à cause des orages et typhons. Par contre il y a d’excellentes choses à faire sur 12 mètres et 10 mètres, sans que je puisse établir une prévision quelconque. Le carnet de trafic se remplit doucement, mais le nombre de nouveaux pays contactés est de loin le meilleur depuis que j’opère au Viêt-Nam : 14 depuis début octobre et 25 depuis début septembre! Une bonne moitié confirmés dans les jours qui suivent sur LotW.

De l’autre côté du mirroir

Il y a quelques jours j’ai profité d’une très belle ouverture sur 12 mètres en direction de l’Amérique du Nord. Les signaux étaient très forts mais le QRM européen très présent!

A cela s’ajoute une gène supplémentaire pour moi qui est un écho que j’ai presque tout le temps sur les stations d’Amérique du Nord. Cela provient, je pense, du fait que le chemin pour la propagation est polaire, en général par le Pôle Sud (via le long-path) selon les modèles les numériques. L’écho est quelque fois juste audible, mais il est parfois très fort rendant les signaux inintelligibles car je n’entends plus qu’une porteuse continue mais chevrotante. Quand plusieurs signaux sont présents j’ai l’impression d’opérer dans une cathédrale!

J’étais toujours curieux de savoir si le phénomène était réciproque, et Chas de N8RR a en fait levé le doute. Il m’a envoyé un enregistrement MP3 de 23 secondes. L’enregistrement a été fait le 22 septembre 2011 à 14.24 UTC. Chas utilise un FT-5000 avec une 5 éléments monobande. Chas me dit être sur une colline avec un très bon dégagement sur le Nord, ce qui sous-entend qu’il me recevait via le short-path. L’écho est très léger mais présent.

Pour entendre l’enregistrement : xv4y on 12m recorded by N8RR Sept 22 2011 at 14.24 UTC (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2011/09/xv4y-12 NULL.mp3) .

Ceci doit donc être l’explication, les deux chemins de propagation sont ouverts et les signaux arrivent avec un décalage. Ajoutez à ça les phénomènes particuliers de propagation dans les régions polaires et vous avez cet effet cathédralique!