Catégorie : SoftRock et SDR

Transceiver SDR en général et SoftRock en particulier

STM32-SDR : le code source v1.037 en ligne

STM32-SDR dos carte principale (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/01/STM32-SDR_carte NULL.jpg)Pour tous les curieux de la SDR et du traitement du signal, le code source du firmware pour la plateforme de développement STM32-SDR (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2013/12/12/stm32-sdr-un-sdr-iq-autonome-et-opensource/) a été mis à jour. La dernière version 1.037 est maintenant disponible sur Github.

Essais avec CW Skimmer et le Reverse Beacon Network

Cela fait un petit moment que Pete N4ZR et d’autres OMs me conseillent d’essayer CW Skimmer. L’idée sous-jacente est d’installer une nouvelle source de spots pour le réseau Reverse Beacon Network (RBN). En effet, ma partie du monde est définitivement pauvre en skimmers. Les plus proches étant ceux de 9V1RM (700 km, mais qui est actuellement inopérant), VU2PTT (3000 km, non permanent ?), BY5CD (2700 km, non permanent ?) et les quelques skimmers japonais (plus de 3000 km). Les jours de concours, cela déséquilibre un peu le jeu car aujourd’hui beaucoup de SingleOp-Assisted utilisent le RBN et les stations HS ou YB n’y apparaissent que peu.

Disposant d’un peu de temps, j’ai donc téléchargé CW Skimmer (http://www NULL.dxatlas NULL.com/cwskimmer/) (décodeur CW multi-canaux) et Aggregator (http://www NULL.reversebeacon NULL.net/genn NULL.php?a=aggregator) (qui fait le lien avec le RBN). Une fois mon PC mis-à-jour (il ne sert que pour la comptabilité et quelques formalités administratives avec le département de l’Immigration), l’installation est sans histoire.

CW Skimmer et Aggregator XV4Y (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/01/SkimmerXV4Y NULL.png)La configuration se fait en quelques minutes grâce à une interface simple et des docs en ligne bien faites par N4ZR (http://www NULL.dxatlas NULL.com/CwSkimmer/Files/Skimmerintro NULL.pdf) (ici pour Aggregator (http://www NULL.reversebeacon NULL.net/genn NULL.php?a=started)). C’est même quelque part trop simple et on se demande si on a rien oublié. J’avoue que même si on connait le système et qu’on en comprend les tenants et aboutissants, cela reste impressionnant de le voir immédiatement commencer à décoder des signaux. Utilisant la SDR de temps en temps depuis quelques années, je suis habitué à voir la vue panoramique des signaux, mais la capacité à “écouter” les conversations et les voir vivres simultanément avec les indicatifs qui fleurissent ci-et-là reste un étonnement. Au debut je pilotais le Si570 du SoftRock “à la main” via CFGSR.exe mais rapidement j’ai fait passer les signaux I/Q par ou HDSDR en utilisant ses fonctionnalités de CAT pour piloter le transceiver. En pratique cela n’apporte toutefois pas grand chose, et je ne suis pour l’instant pas capable de faire changer de bande le Skimmer correctement.

Par contre, je pense que cela restera juste un essai. Le budget que j’ai pour ce type de projet est nul, et la licence de 70$ pour CW Skimmer, bien que justifiée, est un point bloquant. De plus, mon récepteur SDR actuel, un SoftRock Ensemble RXTX, ne couvre que les 30m, 20m et 17m. Une utilisation sérieuse (justifiant les 70$ de la licence) demanderait donc un autre investissement supplémentaire… Finalement, les coupures électriques sont régulières par ici et laisser tourner un micro-ordinateur 24/24h n’est pas sans histoire.

En conclusion je pense que je vais laisser tourner l’installation quelques jours encore, et certainement de manière régulière jusqu’à l’expiration des 30 jours de la période d’essai. Ensuite cela restera en attente d’un nouveau récepteur SDR. Dans tous les cas je vous conseille d’essayer si vous êtes curieux. L’installation est rapide et facile. Prenez juste le temps de vérifier que les spots que vous voyez sont corrects avant de les envoyer sur le RBN histoire de ne pas “polluer” la base de données.

STM32-SDR : Un SDR I/Q autonome et OpenSource

C’est une idée qui me trotte dans la tête depuis plusieurs mois mais faute de temps elle n’a jamais dépassé le stade de la théorie et de la recherche documentaire. Lors d’une discussion sur le Groupe Yahoo des transceivers de KD1JV, le sujet est revenu et j’ai donc cherché s’il y avait du nouveau. Et la réponse et oui!

PSK sur le STM32-SDR (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2013/12/psk-qso-ve7pke-and-ve7fky NULL.jpg)Le projet STM32-SDR (http://www NULL.stm32-sdr NULL.com/) permet à partir d’un micro-contrôleur STM32F4 (ou STM32F0) de ST-Micro, de construire un transceiver SDR I/Q autonome en utilisant comme platine RF soit un SoftRock Ensemble RXTX soit un UHFSDR. Je n’ai pas de STM32F4 mais un LM4F du Stellaris LaunchPad de Texas Instruments. Tous les deux utilisent comme coeur un micro-processeur de la famille Cortex-M4 de chez ARM, et le code “DSP” doit être portable de l’un à l’autre. Bien entendu des adaptations seront nécessaire pour l’affichage sur le LCD certainement. Ce projet est en fait la suite du SDR2GO proposé en kit par K5BCQ et ce dernier est aussi dans l’équipe dirigée par VE7PKE.

Aujourd’hui l’échantillonnage se fait à 8 KHz (les CODECs permettent 192 KHz) et 4 KHz du signal I/Q sont utilisés. Bien entendu, des améliorations sont envisagées et le développement en est juste à ses débuts. Deux connecteurs audio stéréo sont prévus pour connecter la platine RF du SDR (signaux I/Q émission et réceptions) et deux connecteurs permettent de relier un casque et un micro. Un connecteur USB est présent mais ne sert pour l’instant qu’à connecter le clavier nécessaire à la transmission des modes numériques. Les modes supportés actuellement sont le PSK31, la BLU et la CW. Les SoftRock (Ensemble RXTX, RXTX6.3 et 6.3BG) et UHFSDR ont été testés, mais en principe n’importe quelle carte dont le Si570 est piloté par I2C doit fonctionner.

La vidéo ci-dessous est assez impressionnante et le projet STM32-SDR permet de décoder et transmettre du PSK-31 avec une interface graphique plutôt réussie, sans besoin d’un micro-ordinateur à côté. Un kit complet et proposé à 209$ (http://stm32sdrcom NULL.fatcow NULL.com/store/page3 NULL.html) pour la carte micro-contrôleur, les convertisseurs analogiques-numériques (149$) et l’écran LCD 3,2″ avec les contrôles (60$). Le logiciel est quant à lui en Open Source avec le code source disponible sur github.

Vidéo réception PSK avec le STM32-SDR (http://www NULL.youtube NULL.com/watch?v=4Fqoq9XVDzU)

Nouveau projet de Convertisseur Analogique-Numérique Haute Performance pour SDR par Christos SV1EIA

usb2sdr (SV1EIA) photo par wb5rvz (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2013/10/usb2sdr_wb5rvz NULL.gif)Christos, le concepteur de la carte USB2SDR et auteur de la version spéciale “transceiver SDR I/Q homemade” de PowerSDR vient de lancer un nouveau projet.

Pour financer les prototypes et l’achat des composants nécessaires à la production d’une nouvelle série de carte USB2SDR ainsi que d’une toute nouvelle génération (HPADC), il lance une levée de fonds sous forme d’une campagne de crowdfunding. (http://www NULL.indiegogo NULL.com/projects/usb2sdr-software-defined-radio-startup)

Si vous êtes intéressés pour l’aider dans ce projet et avoir les meilleures performances possibles de votre SoftRock ou autre transceiver I/Q, les souscriptions commencent de 10$ et suivant le montant offrent une réduction sur un prochain achat ou la fourniture d’une de ces cartes dès disponibilité.

Contrôler un Si570 avec le LaunchPad MSP430 par F4DTR

Intérieur Si570 - Photo http://hifiduino.wordpress.com/2012/10/17/inside-the-silicon-labs-si570-programmable-xo/ (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2013/09/Inside_Si570 NULL.jpg)Vous allez le voir, aujourd’hui, c’est un peu la journée du MSP430 avec 3 billets sur le sujet…

Tout d’abord, Jean-Yves de F4DTR a partagé sur le forum de 43oh.com son travail autour du Si570 (http://forum NULL.43oh NULL.com/topic/4380-change-frequency-to-si570-dxo-on-i2c-not-fully-fonctionnal/). C’est un travail en cours et malheureusement il manque de temps pour le faire aboutir. Si vous êtes à l’aise avec l’écriture de code pour le MSP430 sur Energia et que vous souhaitez bénéficier d’un oscillateur agile, stable et de très large gamme couverte, alors donnez-lui un coup de main.

Connecter un Kenwood TS-590s et un SDR AFEDRI avec Net SDR et CW Skimmer

Schéma connexion TS590s et AFEDRI par GM0DEQ (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2013/09/GM0DEQ_TS590s_AFEDRI NULL.png)Sur la page de Ian G3NRW, dans la rubrique How-To, vous trouverez en bas de la liste un document de Bo GM0DEQ appelé “How to Integrate the Kenwood TS-590S with AFEDRI – NET SDR & CW Skimmer” et qui décrit comment faire fonctionner un Kenwood TS-590s, un récepteur SDR à conversion numérique directe AFEDRI (http://www NULL.afedri-sdr NULL.com/) avec les logiciels Net SDR et CW Skimmer.

Le document est très très complet, fait 23 pages et couvre tous les aspects du problème avec de nombreux schémas, photos et captures d’écran. Un modèle de document technique.

Au passage, pour ceux qui ne le connaisse pas, l’AFEDRI (http://www NULL.afedri-sdr NULL.com/) est aujourd’hui le must-have des récepteurs SDR bon marché. Très large bande (100 KHz à 30 MHz), à conversion directe DDC et disposant d’un port Ethernet, il permet de recevoir simultanément jusque 1850 KHz de bande passante! A 249$ seulement, son seul défaut est la résolution limitée de son ADC (12 bits) qui réduit la dynamique et augmente le bruit de conversion. En pratique, ce n’est pas un problème tant que c’est pour de la réception, mais n’en attendez pas un concurrent au Flex-6700 (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2013/06/28/nouvelles-des-flex-6700/).

Nouveautés pour le SDR-Cube : carte MultiRX, nouveau BootLoader et filtre Micro paramètrables

Tout d’abord un petit mot pour vous dire que je suis désolé ne de pas avoir mis à jour le blog plus régulièrement ces derniers temps. J’ai été beaucoup pris par mon nouveau site QScope (http://www NULL.qscope NULL.org/) qui rencontre un succès plus important qu’attendu avec plus de 600 utilisateurs et 2 millions de lignes de logs téléchargées…

SDR Cube Module MultiRX (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2013/09/SDR_Cube_MultiRX NULL.jpg)Revenons à nos moutons. George N2APB et Juha OH2NLT annoncent la disponibilités de plusieurs nouveautés pour le SDR Cube (http://sdr-cube NULL.com/) qui avaient été annoncées un peu plus tôt.

  • La carte Multi-RX (http://www NULL.sdr-cube NULL.com/Multi-Rx/index NULL.html) permet la réception “couverture générale” de 2 à 30 MHz avec des filtres commutés et les préampli nécessaires pour niveler le gain. Les modules enfichables RXAMP sont donc caducs. Cette carte sera fournie par défaut avec tous les nouveaux SDR Cube. Elle est disponible au tarif de 30$ en kit et 60$ assemblée (http://www NULL.sdr-cube NULL.com/ordering NULL.html).
  • Le Flash Loader mutiplateforme de Tauno OH2UG (http://www NULL.sdr-cube NULL.com/Bootloader/index NULL.html) est une nouvelle méthode pour mettre à jour le firmware du SDR Cube de manière plus fiable et plus conviviale. Il est disponible pour Windows, Mac OS X et Linux.
  • Les filtres Micro sélectionnables (http://www NULL.sdr-cube NULL.com/MicFilter/index NULL.html) permettent maintenant d’effectuer des filtrages DSP sur l’audio que vous transmettez avec le SDR Cube. Quatre filtres sont au choix avec le premier très large laissant passer les basses pour les QSO de tous les jours, et d’autres filtres plus étroits pour améliorer la clarté de votre voix en DX.

Toutes ces nouveautés nécessites la mise à jour du logiciel interne du SDR Cube vers la version 3.01 (http://www NULL.sdr-cube NULL.com/Software NULL.html) pour fonctionner.

Baisse de prix sur la gamme SDR Cube

SDR Cube en action (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2012/12/SDR-Cube-Cover-photo_a NULL.jpg)

SDR Cube en action

N2APB et OH2NLT nous promettent que les semaines qui viennent seront remplies d’annonces très intéressantes autour de la gamme SDR Cube.

La première c’est que les prix baissent de 20% (http://www NULL.sdr-cube NULL.com/ordering NULL.html). Ayant épuisé tous leurs stocks de composants pour les kits, ils ont du passer de nouvelles commandes. Les ventes étant régulières et les nouveautés arrivant bientôt, ils ont pu passer commande pour des volumes plus importants. De nouvelles sources d’approvisionnement plus économique ont aussi été trouvées pour certains composants critiques. Enfin, l’expérience venant, ils gagnent maintenant du temps sur l’assemblage et les tests des circuits vendus pré-assemblés ce qui permet de baisser globalement les prix. Le kit complet (avec boîtier) mais sans platine RF SoftRock est maintenant à 241$ et le transceiver assemblé complet (avec SoftRock) est à 575$.

Alinco DX-SR9T, transceiver décamétrique avec sorties SDR I/Q

Quelques nouvelles infos ont filtré sur le nouveau poste HF d’Alinco. Celui-ci semble un peu plus élaboré que les précédentes productions de la marque et offre une particularité par rapport à l’offre de Yaesu, Icom ou Kenwood : la possibilité d’utiliser le poste en tant que SDR I/Q.

Alinco DX-SR9T (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2013/07/alinco_dxsr9 NULL.jpg)Toutefois la brochure (http://cq-amateur-radio NULL.com/cq_highlights/2013_cq/2013_06_cq/2013_dayton_new_products/alinco/DXSR9brochure NULL.pdf) et le site web du constructeur (http://www NULL.alinco NULL.com/Products/DX-SR9/) me laissent un peu sur ma faim. On y apprend peu de chose et certaines informations sont un peu discordantes. Il semblerait toutefois que l’architecture du transceiver soit plus proche du FT-450 (dont on peut faire sortir les signaux I/Q en réception facilement) que du KX3 et les performances devraient être juste dans la moyenne. C’est un design à triple conversion avec une première FI sur 70 MHz, une deuxième sur 455 KHz puis la numérisation en signaux I/Q. Par contre les filtres céramique intégrés sont de 2,4 KHz et 1 KHz (sur quelle FI ?) avec le 1 KHz préconisé pour la BLU “étroite”… ce qui un peu étrange. Un filtre DSP 500 Hz est disponible pour la télégraphie.

La fonction SDR n’est peut être utilisable qu’en réception car ils disent qu’elle est constituée de sorties I/Q et d’un mixer, mais en même temps ils parlent bien de transceiver SDR. Mon avis est qu’il s’agit d’un système hybride, la réception se faisant bien avec les signaux I/Q et une démodulation “logicielle”, mais l’émission se faisant par un circuit traditionnel avec signal audio bande de base sortant du PC pour attaquer les modulateurs “matériels” du poste. Alinco recommande d’ailleurs de télécharger et d’installer le logiciel (KG-TRX) qui est gratuit ainsi que la documentation avant d’acheter le transceiver.

Le prix n’est pas encore annoncé mais devrait l’être dès que l’agrément de la FCC est obtenu. En conclusion un poste compact intéressant et polyvalent utilisant des technologies modernes, mais certainement moins performant que la concurrence. Reste à voir à quel prix il sera disponible.

Comprendre les PSoC avec “Chat With the Designers”

Chaque semaine N2APB et N2CX proposent un podcast interactif où ils explorent différents aspects des technologies utilisées dans nos équipements radioamateurs modernes. La tendance de ces dernières semaines est à l’électronique numérique et une série de podcasts sur les bases micro-contrôleurs ne m’intéressaient pas plus que ça.

Par contre celui de cette semaine couvre une technologie que je connais beaucoup moins, celles des PSoC (http://fr NULL.wikipedia NULL.org/wiki/PSoC) ou Programmable System on a Chip. Les PSoC sont à la croisée des chemins entre les micro-contrôleurs (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2012/04/27/les-micro-controleurs-msp430-de-texas-instruments/), les ASIC et les FPGA (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2013/07/20/quest-ce-quun-fpga/). Ils permettent de traiter beaucoup de données très rapidement (comme un FPGA ou un DSP) de manière flexible (comme un micro-contrôleur) et sont tout à fait indiqués pour construire une radio SDR autonome par exemple.

FreeSoC Mini (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2013/07/FreeSoC_Mini_pin_layout NULL.jpg)Il existe même l’équivalent matériel de l’Arduino pour les PSoC avec le FreeSoC Mini (basé sur un circuit PSoC 5 de Cypress) qui embarque un coeur Cortex M3, un ADC Delta Sigma pour des applications type audio, un DAC haute vitesse, et un circuit de Universal Digital Blocks pouvant effectuer tout types d’opérations numériques (comme un FPGA) y compris un décodeur en quadrature de phase (pour les SDR I/Q). L’environnement de développement PSoC Creator est gratuit et permet un développement totalement graphique sans presque aucune ligne de code à taper!

Sur le site CWDT des auteurs (http://www NULL.cwtd NULL.org/July23a NULL.html) vous trouverez le podcast ainsi que tous les documents de support de la discussion.