Catégorie : SoftRock et SDR

Transceiver SDR en général et SoftRock en particulier

Nouveaux kits récepteurs SDR par Hans G0UPL

Récepteur SDR I/Q QRP Labs G0UPLHans vient d’annoncer deux nouveaux kits originaux dans la lignée de ses célèbres balises QRSS ou WSPR Ultimate qui ont fait retrouver à des milliers de radioamateurs le goût de la construction de kits.

Le premier est un kit récepteur SDR de type I/Q (détection QSD) qui peut servir à la réception des signaux faibles WSPR ou QRSS, mais pas seulement. Il est proposé à 25 USD avec un module filtre de bande aux choix entre 160m et 10m.

Module démodulateur polyphase QRP Labs G0UPLLe deuxième est un module optionnel de démodulateur polyphase pour le récepteur. Il permet de se passer d’une carte son stéréo pour la démodulation des signaux I/Q et produit un signal BLU en sortie.

Comme toujours les kits produits par Hans sont un excellent compromis prix / qualité et surtout proposent des solutions techniques originales. Ils sont ouverts à l’expérimentation et laissent la place pour la personnalisation.

LNR Precision LD-11 : Premier transceiver HF QRP à couverture générale et conversion directe

QRP HF SDR transceiver

QRP HF SDR transceiver

Ouf, le titre est long mais c’était dur de faire plus synthétique car la nouvelle est de taille. En tous cas suffisante pour que je me motive à écrire un nouvel article sur ce blog que je pensais laisser en sommeil.

Ce matin j’ai reçu un message de K4SWL qui a tout de suite attiré mon attention. Sur son blog il présente un petit bijou qui va intéresser pas mal de monde (http://qrper NULL.com/2016/05/the-new-lnr-precision-ld-11-transceiver-is-essentially-general-coverage/). Le LD-11 est en effet une première : QRP et SDR comme le KX3 d’Elecraft et à conversion directe comme l’Icom IC-7300. Il est proposé à 775 USD mais est actuellement en rupture de stock (les premiers sont partis comme des petits pains). Vous pouvez surveiller le réapprovisionnement sur la boutique de LNR Precision (http://www NULL.lnrprecision NULL.com/store/#!/LD-11/p/64137743/category=10468544).

Les caractéristiques sont les suivantes :

  • Réception et transmission tous modes (BLU, CW, AM, FM, Digi)
  • Couverture toutes bandes radioamateurs (et apparemment aussi 11m)
  • Processeur STM32 et ADC/DAC à échantillonage directe
  • Gamme dynamique de 100dB à 10 KHz, 130dB à 50 KHz
  • Puissance en émission entre 5 et 8W pour une tension d’alimentation entre 11,5V et 14,8V
  • Consommation de 350mA en réception et jusque 1,5A-2A en émission
  • Bandscope intégré et affichage du ROS, de la puissance et de la tension d’alimentation
  • Oscillateur local Si570, stabilité +/- 3 ppm

Autre point intéressant, en modifiant les paramètres du transceiver, il est possible d’élargir les limites des bandes amateurs et donc de le transformer en récepteur à couverture générale. Comme les fitlres sont entièrement paramètrables jusquà 9,6KHz de largeur, la réception AM est apparemment excellente.

Modification d’une radio DMR bon marché pour envisager les modes D-STAR, P25 et System Fusion

Tytera DM-380 VA3XPR (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2016/01/IMG_9729-1024x768 NULL.jpg)Le MD-380 de Tytera est un petit transceiver portable disponible en version VHF et UHF (couvrant les bandes radioamateur) et qui permet de transmettre en analogique FM et surtout en numérique DMR (http://www NULL.va3xpr NULL.net/tyt-md-380-dmr-portable-radio-review/). Son prix très abordable (autour de 110 $US) et sa qualité de fabrication correcte le rendent attractif. Toutefois, les OMs on noté que son logiciel interne (firmware) d’origine est très mal ficelé avec de nombreuses incohérences et bugs. Certains OMs comme DD4CR et W7CPH ont donc commencé à regarder ses entrailles pour s’apercevoir qu’il était construit autour du très connu STM32F405 et donc en principe potentiellement modifiable (http://hackaday NULL.com/2016/01/19/shmoocon-2016-reverse-engineering-cheap-chinese-radio-firmware/). Ils ont réussi à casser la protection RDP et faire le reverse-engineering du firmware d’origine écrit autour de MicroC/OS-II.

La prochaine étape c’est d’écrire un logiciel complet mais à partir de FreeRTOS cette fois. Le groupe d’OM cherche des compétences capables d’implémenter de nouveaux protocoles de transmissions numériques comme D-STAR, P25 ou System Fusion. N’hésitez pas à les contacter si vous pouvez les aider.

Tytera DM-380 ouvert (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2016/01/radioapart NULL.png)A noter que d‘autres OMs sur les forums de QRZ.com mettent en doute la faisabilité de la chose (http://forums NULL.qrz NULL.com/index NULL.php?threads/hams-hack-110-dmr-radio-to-allow-support-for-d-star-p25-and-system-fusion NULL.508733/). Pour eux le matériel utilisé par le DM-380 est trop bas de gamme (dérive de la synchro TDMA et premier étage RF trop large) et même le mode DMR est de piètre qualité.

L’article original de VA3XPR (http://www NULL.va3xpr NULL.net/hams-hack-110-dmr-radio-allow-support-d-star-p25-system-fusion/). A noter qu’il comporte certaines imprécisions.

Mon Grabber QRSS est actif sur 40m

Capture ZL2IK grabber 2014-06-04 80m XV4Y (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/06/Argo1140 NULL.jpg)Depuis peu, Pete de ZL2IK est actif en transmission QRSS. Il a très souvent décodé et retransmis des capture de mon signal reçu sur 80m, 40m et 30msur son grabber qui est une référence et un des rares à être actif presque 100% du temps depuis ces 5 dernières années (http://zl2ik NULL.com/Grabber NULL.html). Je souhaitais lui rendre la pareil. J’ai donc mis en place un grabber sur 40m. Malheureusement j’ai du faire face à une panne du récepteur SDR SoftRock puis du PC lui-même. Finalement depuis quelques jours cela fonctionne et Pete m’aide à affiner les paramètres.

En attendant, si vous souhaitez essayer d’être reçu au Viêt-Nam, vous pouvez vous connecter sur mon grabber et voir si votre signal QRSS arrive jusque le delta du Mékong (http://qsl NULL.net/x/xv4tuj//grabber/).

Kit Analyseur d’impédance vectoriel AQRP VIA par K5BCQ

K5BCQ VIA Analyseur d'impédanceJe discutais avec F4GRT à propos de l’analyseur de réseau scalaire de G4NQX (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2015/10/23/un-analyseur-de-reseau-tres-simple-a-base-dad9850-et-arduino-nano/) en me disant que ce serait bien si quelqu’un comme K5BCQ pouvait en proposer un kit. Je suis donc allé sur le site de Kees et ô surprise (http://www NULL.qsl NULL.net/k5bcq/Kits/Kits NULL.html)!
Bon, ok, ce n’est pas un analyseur de réseau mais un analyseur d’impédance, cela-dit les caractéristiques sont très sympas et le prix de 73 USD écran couleur LCD compris très très raisonnable. Il faut ajouter à ça la carte Discovery programmée pour 20 USD et les frais de port vers l’étranger de 26,50 USD, soit en tout moins de 120 $US. C’est le kit numéro 25 sur la page de Kees K5BCQ (http://www NULL.qsl NULL.net/k5bcq/Kits/Kits NULL.html).

Le design est de W8NUE qui utilise la même base de travail que les SDR2GO, modem numérique NUE-PSK et STM32-SDR (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2013/12/12/stm32-sdr-un-sdr-iq-autonome-et-opensource/) avec un micro-contrôleur STM32F407 Discovery boards. En bref les points forts :

  • K5BCQ VIA Analyseur d'impédance intérieur (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2015/11/VIAinside2 NULL.jpg)Mesure des tensions (V) et courants (I)
  • Calcule de Z (impédance complexe), Y (admittance complexe), k (pour les français ρ, coéficient de réflexion), RL (Perte en réflexion), VSWR (ROS ou Rapport d’onde stationnaires en tension)
  • Traçage de Z, Y, k, RL, VSWR, et abaque de Smith (pour le coefficient de réflexion). Z et Y sont des tracés de nombres complexes.
  • Curseur vertical sur tous les graphes, indiquant la fréquence.
  • Par défaut la gamme de fréquence va de 1 à 150 MHz, un mode LF alternatif couvre 8KHz à 1MHz.
  • Mode de balayage (scan) manuel et automatique
  • Fréquences de départ et de fin, pas de fréquence et temps de mise en place (en ms) tous configurables.
  • Tous les paramètres sont sauvegardés pour un rappel facile lors de la prochaine mesure.
  • 500 points de mesure peuvent être enregistrés pour être transférés plus tard sur un PC.
  • Alimentation par 6 piles AA ou alimentation à découpage 5V. Une batterie LiPO externe peut être ajoutée pour alimenter l’alim à découpage.
  • Utilise un affichage LCD TFT 320QVT (320×240 pixels, couleur) avec écran tactile résistif, disponible sur eBay.

K5BCQ VIA Analyseur d'impédance menu (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2015/11/VIAp5 NULL.jpg)

K5BCQ VIA Analyseur d'impédance boîtier (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2015/11/K5LNfront NULL.jpg)

ARM Radio par I2PHD : un récepteur SDR 8-900KHz à échantillonnage direct

ARM Radio par I2PHD réception Europe 1 (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2015/07/arm_radio_europe1 NULL.jpg)Alberto de I2PHD est l’excellent concepteur du logiciel WinRAD qui a servi de base à HDSDR (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2014/12/20/reception-ads-b-et-decouverte-de-ma-clef-rtl-sdr/) (WinRAD HD), très connu des amateurs de radio SDR I/Q et RTL-SDR, ainsi que d’Argo (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2012/05/27/nouvelle-version-build-140-dargo-par-i2phd/), logiciel de QRSS. Depuis quelques temps il avait commencé à se pencher sur l’écriture de codes SDR pour les processeurs ARM Cortex M.

Il vient juste de participer à un concours de créations de circuits autour des micro-contrôleurs ARM et partage en ligne le design et le code source de son projet ARM Radio (http://www NULL.sdradio NULL.eu/weaksignals/code/ARM_Radio NULL.pdf). Au niveau matériel, la volonté est celle de la simplicité puisqu’il n’y a quelques composants en dehors de la carte STM32F429 Discovery qui intègre déjà un écran tactile LCD. Le convertisseur ADC intégré au micro-contrôleur réalise la numérisation du signal qui est ensuite traité numériquement par le Cortex M4 à 200 MHz. A noté que ce dernier disposant d’unité SIMD Neon, les performances sont excellentes.

ARM Radio par I2PHD schéma bloc de principe (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2015/07/I2PHD_ARM_Radio_schema_principe NULL.png)A noter que si la réception d’Europe 1 sur le grandes ondes ne vous paraît pas une application intéressante, l’intérêt de ce projet est qu’il peut être adapté à n’importe quelle bande de fréquence avec l’ajout d’un premier étage de conversion HF et que le code source étant ouvert vous pourrez implémenter n’importe quelle démodulation.

Comparaison de différents sites web avec informations aviation ADS-B

Contre toute attente, mois qui n’ai jamais été un écouteur (SWL) passionné, je me suis pris au jeu de la réception des signaux ADS-B provenant des avions survolant ma région du delta du Mékong.

J’avoue que je considère toujours que ça va me passer dès que j’aurai épuisé l’aspect technique de la chose. Après avoir essayé les différentes solutions logicielles sous Windows, je suis passé à une solution autonome sous Linux. Mon ami Benoît ma gentiment mis à disposition une CubieBoard 2 (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2013/08/09/reception-de-la-cubieboard2/) qui traînait dans un de ses tiroirs (il lui préfère les Raspberry Pi) que j’ai utilisé pour démoduler les signaux I/Q du 1090 MHz provenant de la clef RTL-SDR, décoder les signaux et les envoyer sur le site web de FlightRadar24 (http://www NULL.flightradar24 NULL.com/10 NULL.51,106 NULL.14/7). La distribution Linux que j’ai choisi pour cela est Cubieez qui est basée sur Debian comme Rapsbian dont elle reprend une grande partie des éléments. La majorité des programmes compilés pour Rapsberry Pi (jeu d’instructions ARMv6) tournent sur la CubieBoard (ARMv7).

CubieBoard 2 (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2013/08/100_3640 NULL.jpg)Cela prend environ 10% du temps CPU quand le AllWinner A20 tourne à 912 MHz. Cela m’a permis d’une part d’en réduire la cadence pour diminuer la consommation et la chaleur, et aussi d’envisager la transmission des données sur d’autres sites webs comme FlightAware (http://flightaware NULL.com) et PlaneFinder (http://planefinder NULL.net). Avec le CPU à 528 MHz, la partie démodulation et décodage (programme dump1090) prend environ 25-30% d’un coeur CPU, le reste (transmission des informations décodées sur 3 sites web) jamais plus de 10% du deuxième coeur.

Je vais donc vous donner mon avis sur les différents sites web et leurs solutions pour la réception des signaux avec clef RTL-SDR et l’envoi des informations, mais du point de vue du feeder (celui qui alimente les sites) et non de l’utilisateur. Le plus important est que les trois sites web testés fonctionnent parfaitement et que l’installation de leurs suites logicielles se fait sans difficultés particulières. Certaines sont plus aisées que d’autres, mais dans aucun cas je n’ai eu de difficultés bloquantes.

Le premier que j’ai installé est le package fr24feed expérimental de FlightRadar24 (http://forum NULL.flightradar24 NULL.com/threads/7563-Flightradar24-decoder-feeder-BETA-testing-(Win-RPi-Linux-OSX)). Il est disponible pour plusieurs plateforme (Windows, OS X, Linux) et plus important a été compilé sur les architectures ARM (Raspberry Pi et CubieBoard). Encore en version béta, il est pourtant déjà bien testé et sa documentation est assez claire. Sur une distribution Debian, l’installation se fait en une commande via un package .deb, ensuite la configuration est interactive et les logs assez complets. Il intègre une version modifiée du démodulateur/décodeur Dump1090 ainsi que le feeder par lui même qui envoie les données vers le site web. En creusant un peu, on peut “séparer” le fonctionnement des deux pour utiliser la sortie de dump1090 avec d’autres programmes. J’ai séché un peu sur ce sujet et rapidement quelqu’un m’a répondu sur le forum qui est une bonne source d’information.

Le package logiciel le mieux documenté est de loin PiAware, celui de FlightAware (http://flightaware NULL.com/adsb/piaware/build). La documentation est en français et décrit par le menu tous les aspects matériel (avec une liste de courses) et logiciels de l’installation, ainsi que les cas de figure où vous alimentez plusieurs sites web en même temps, ce qui n’est pas le cas de manière claire chez les autres. Une image complète de Rapsbian est disponible si vous installez sur un Rapsberry Pi. Dans les autres cas, la procédure d’installation (http://flightaware NULL.com/adsb/piaware/install) est elle-même est très simple avec là aussi un seul fichier package .deb à installer et quelques commandes supplémentaires à taper pour finaliser la configuration. Point positif, le code source est disponible et l’installation est très flexible. A noter que volontairement dump1090 n’est pas intégré dans le package.

Pour terminer, il faut avouer que PFclient (le feeder de PlaneFinder) est en retrait en terme de simplicité d’installation. Tout d’abord, il requiert l’installation préalable d’une librairie d’interpréteur JSNode plutôt lourde et dont l’installation n’est pas des plus évidente. Ensuite, le fait d’être basé sur ce language de programmation (issu du JavaScript) ajoute une couche. L’auteur est disponible par e-mail et m’a répondu très promptement en envoyant toutes les informations, mais celles-ci peuvent rebuter les moins aguerris. Au final cela fonctionne, mais la consommation de mémoire importante de JSNode peut poser problème sur les cartes Rapsberry Pi de première génération qui n’ont que 256 Mo de mémoire vive.

Couverture ADS-B XV4Y (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2015/02/PlaneFinderStatsCoverage NULL.png)Le site web le plus abouti est à mon avis celui de FlightRadar24. A la fois du point de vue utilisateur par la justesse de ses informations mais aussi par ses statistiques pour les “feeders” ADS-B qui alimente le site web. Tout est accessible rapidement en un clic ou deux. Les informations sont présentées sur une unique page, mais elles sont  pertinentes avec un archivage des jours précédents. Il lui manque juste un comparatif entre les différents “feeders” comme le fait par exemple PlaneFinder. Ce site ajoute une vue historique sur les 7 derniers jours intéressante mais présente moins de chiffres (pas le nombre d’avions reçus chaque jour par exemple). PlaneFinder offre aussi une visualisation globale et personnelle de la couverture (voir ci-contre) qui est très informative pour connaître les performances de sa chaîne de réception.

Le site dont le back-office est le plus étoffé est sans contest FlightAware (http://flightaware NULL.com/adsb/stats/user/xv4y). Les statistiques offre plus ou moins les mêmes informations, mais avec un niveau de détail supérieur agréable si on ne veut pas aller voir les logs du récepteur en ligne de commande. Il y a aussi une comparaison avec les récepteurs “voisin” et même des classements très exhaustifs (http://flightaware NULL.com/adsb/stats/) ce qui est motivant pour améliorer les performances. Il est possible de commander intégralement le système du récepteur et de faire les mises à jour applicative et système via le site web, ainsi que de l’arrêter complètement. Personnellement je n’aime pas trop l’idée qui pose pour moi des problèmes de sécurité, mais c’est une solution agréable pour ceux qui ne sont pas fan de ligne de commande UNIX.

Au passage, j’ai encore amélioré ma chaîne de réception et je suis maintenant égal au “radar” officiel F-VVTS1 de FlightRadar24 installé à Ho Chi Minh Ville. J’ai tout simplement remplacé ma chaîne de changer de genre pour un connecteur directement soudé sur le câble. A 50 MHz la solution précédente ne posait aucun problème, mais à 1 GHz les pertes étaient loin d’être négligeables.

Répartiteurs et coupleurs de signaux en HF

W8JI répartiteur HF (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/11/combin1 NULL.gif)Je cherchais à me fabriquer un simple “répartiteur” de signal HF pour pouvoir brancher deux récepteurs simultanément (deux SDR sur deux bandes différentes).

Je suis tombé sur ce site de W8JI qui explique bien les bases théoriques et la pratique de la construction des répartiteur et combinateurs de signaux (http://www NULL.w8ji NULL.com/combiner_and_splitters NULL.htm). Pour la réalisation une boîte métallique s’impose, cela peut être une boîte de thon en conserve dont vous avez bien entendu consommé le contenu.

Cet article sur DXing.info présente de manière détaillée une autre topologie de répartiteur/coupleur (http://www NULL.dxing NULL.info/equipment/rolling_your_own_bryant NULL.dx) ainsi que différentes mesures comparatives.

PE1ABR RF splitter combinateur répartiteur HF (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/11/P4160803-web NULL.jpg)N2UHC propose ici une version active (le préampli stabilisant l’impédance en entrée) (http://www NULL.reocities NULL.com/n2uhc/homebrew NULL.html) et ici on trouve une version passive joliment réalisée mais sans les schémas ce qui n’aide pas pour le débutant (http://www NULL.metalschnitzel NULL.com/index NULL.php/10-radio-electronics/11-homebrew-rf-power-splitter). Pour finir, PE1ABR présente deux réalisations sur cette page (environ au milieu) (http://people NULL.zeelandnet NULL.nl/wgeeraert/radio NULL.htm) avec 2 et 4 voies (le schéma est ici (http://people NULL.zeelandnet NULL.nl/wgeeraert/pdf/T-PLUG-E NULL.pdf)).

 

SDR Play : radio logicielle HF-VHF-UHF 10bits

SDR Play (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/11/RSP NULL.jpg)C’est un article de G4JNT paru dans RadCom de ce mois-ci qui a porté à ma connaissance cette nouveau récepteur SDR (merci G4FUF).

Pour 299$, grâce à ses composants Mirics, le SDR Play (http://www NULL.sdrplay NULL.com) offre une couverture en réception de 100 KHz à 2 GHz (avec un trou entre 380 et 430 MHz) avec une résolution de 10 bits, ce qui est parmi ce qui se fait de mieux dans cette gamme de prix. Le point fort étant l’échantillonnage à 10Msps ce qui donne une bande passante de 8 MHz. A noter que l’échantillonnage sur 10 bits offrira une meilleure dynamique qu’un clef RTL-SDR (8 bits) mais restera moindre qu’un FunCube Dongle Pro (16 bits) ou même que le AirSpy (http://airspy NULL.com) (12 bits) qui offre une bande passante aussi étendue.

Contrairement à ce dernier, on dispose de peu d’information sur le filtrage ou la qualité de l’oscillateur local dans le SDR Play. J’avoue qu’avec un prix de 199$, c’est bien l’AirSpy que je choisirais si je devais faire un choix, mais la première série de pré-commande semble déjà épuisée…

Ordinateur embarqué Radxa Rock 2 avec CPU RK3288 quadri-core à 1,8GHz

Je vous avais déjà parlé de la carte Radxa Rock (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2014/02/20/un-ordinateur-embarque-avec-processeur-arm-quadri-core-pour-59/), reprenant l’idée originale du Raspberry Pi mais avec un micro-processeur RockChip RK3188 bien plus puissant à quatre coeurs Cortex-A9. Les premiers prototypes de son successeur sont arrivés et sont très alléchants.

Radxa Rock 2 RK3288 (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/11/Rock2_base_top NULL.jpg)La Radxa Rock 2 (http://radxa NULL.com/Rock2), encore une fois l’oeuvre de l’auteur des CubieBoard (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2013/07/09/la-cubieboard-2-ordinateur-embarque-avec-cpu-double-coeur/), en est une version améliorée, mais pas seulement parce que son processeur est “gonflé”. C’est vrai que maintenant elle embarque un RK3288 avec quatre coeurs ARM Cortex-A17 à 1,8 GHz et un GPU Mail T764 à 8 coeurs, cela devrait augmenter les performances d’usage générale d’environ 25% et celle pour la vidéo devraient être plus que quadruplée (support de bien plus de fonctionnalités au passage). La carte comprends 2 à 4 Go de RAM et 16 Go de mémoire Flash eMMC. Sont présents 2 ports Gigabit Ethernet, du Wifi 802.11ac, le Bluetooth 4.0, entrées-sorties GPIO et un connecteur micro-SD supportant jusque 128 Go de mémoire de masse. La vraie grosse nouveauté c’est la présence d’un port SATA II qui permet d’y connecter des disques durs 2,5″ ou 3,5″ jusque 4 To de capacité! Autre différence importante, la sortie HDMI aux normes 1.4 et 2.0 permet de piloter des écrans haute densité 4k et le GPU semble être prêt pour les piloter confortablement.

Sur la photo vous noterez que cet ordinateur embarqué est en fait constitué de deux cartes : une carte supportant les entrées-sorties, et une carte fille pour le CPU par lui-même. Compte-tenu des caractéristiques, nul doute que le prix sera à la hausse. Les sticks HDMI embarquant le même RK3288 comme la RikoMagic MK903V se trouvent autour de 100$, soit le double de ceux avec un RK3188. Je prévois la Radxa Rock 2 à plus de 100$… mais elle sera de loin la plus performante pour constituer un mini-serveur ou une station audio-vidéo, en attendant la CubieBoard A80 (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2014/06/12/cubieboard-8-avec-allwinner-a80-8-coeurs-a-2-ghz/) dont rien de concret de se fait voir.

Dongle RTL-SDR RTl2832 R820T (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/11/57 NULL.jpg)Pour ma part j’ai toujours résisté à l’impulsion d’acheter un de ces ordinateurs embarqués car je n’y trouve pas d’emploi. Au rythme où va la technologie, c’est bête de le laisser moisir dans un tiroir. Cela risque de changer car je viens de commander un stick USB RTL-SDR (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2012/03/23/un-recepteur-sdr-vhf-uhf-pour-20/) à 10$ pour monter une station CW Skimmer (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2014/01/12/essais-avec-cw-skimmer-et-le-reverse-beacon-network/) sur 50 MHz. Une Radxa Rock 2 en serait le compagnon idéal pour faire un récepteur SDR autonome et y compris piloter le SoftRock RXTX (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2010/09/03/softrock-rxtx-ensemble-%e2%80%93-4-wspr-et-qrss/). Je reviendrais sur les raisons du CW Skimmer 50 MHz, mais Keith G4FUF vient de passer une semaine à la maison et il a contacté de très beaux DX sur 6 mètres. Avoir une récepteur automatique connecté aux réseau des balises inversées Reverse Beacon Network (http://www NULL.reversebeacon NULL.net/main NULL.php) permettrait d’étudier la propagation sur cette bande depuis les pays proches de l’équateur.