Catégorie : CQ Magazine

Concours : les carottes sont cuites pour les tricheurs – L’affaire TO7A

Logo CQ MagazineTricher dans les contests radio est facile. Dans 99,99% des cas, personne n’est là pour voir ce que vous faites et la grande majorité des QSOs engrangés par les grosses stations le sont avec des participants occasionnels qui n’envoient pas leurs logs. Seul le WRTC est vraiment égalitaire et les résultats dignes de considération si on est un peu pessimiste sur la nature humaine.

Cette fois, Randy K5ZD et les organisateurs des concours CQ WW (http://cqww NULL.com/blog/) ont frappé fort. Ils ont disqualifié ou reclassé plusieurs dizaine de participants et ce de manière publique. Bien entendu la décision est unilatérale et aucune preuve n’est fournie publiquement est c’est normal car les tricheurs pourraient en déduire des stratégie de contournement.

Parmi les disqualifiés du concours CQ WW 2014 figure Dimitri UT5UGR qui opérait TO7A depuis la Martinique. Dimitri est indéniablement un opérateur hors-pair et il est détenteur de plusieurs records et titre dans différents concours. Son log a été refusé pour les raisons d’assistance informatique non déclarée (log envoyé comme Un-assisted) et de QSOs invérifiables. Randy K5ZD lui a envoyé un e-mai pour lui permettre de se justifier et sans réponse au bout de 5 jours l’affaire a été classée au détriment du concurrent.

Avec la publication des résultats, Dimitri s’est ému publiquement sur la liste CQ-Contest de Contesting.com (http://lists NULL.contesting NULL.com/archives//html/CQ-Contest/2015-05/msg00075 NULL.html) de ce traitement et de ne pas avoir été contacté par e-mail. Il a aussi publié une impressionnante vidéo de lui-même opérant en lançant des CQ sur deux bandes simultanément pour rejeter les accusations de Unclaimed Assistance. Cette vidéo ne couvrant toutefois pas les 48 heures du concours, elle ne peut être reçue comme contre-preuve. De plus, cette mise au grand jour de l’affaire a attiré l’attention de beaucoup de monde, et comme les logs de CQ sont publics, beaucoup ont téléchargé ceux de TO7A pour en regarder le détail.

Video

Ils sont tombé sur pas mal de bizarrerie, et surtout sur beaucoup beaucoup de QSO sur la bande 160m avec des stations “occasionnelles” n’envoyant pas leurs logs, donc invérifiables. Plus étonnant, ces stations sont absentes des logs des autres gros concurrents similaires. Des recherches sur le Reverse Beacon Network (http://reversebeacon NULL.net) ne donnait pas de traces de certaines stations pendant le week-end du concours. K5ZD a aussi confirmé qu’aucun des enregistrement SDR disponibles n’avait de traces de ces QSOs, alors que les voisins géographique TO7A étaient présents. Puis finalement, les voix se sont élevées pour reconnaître tel ou tel indicatif qui n’est pas équipé 160m, pas opérateur CW ou bien a contacté TO7A mais pas sur la bande 160m. Dimitri a été pris la main dans le sac! Depuis, plus un mot de sa part…

Les “curieux” ne sont pas restés silencieux et ils ont commencé à étudier des logs de 2013 ou d’autres concours, relevant de grandes quantités de QSOs semblables : invérifiables et avec des stations présentes dans aucun autre log… Jetant le doute sur des années et des années de premières places et records gagnés par UT5UGR.

De cette affaire découlent plusieurs conclusions importantes :

  • UT5UGR a agit impunément pendant des années dans les grands concours radio internationaux et il n’est probablement pas le seul.
  • On va sentir monter la rancune de ceux qui ont été classé “seconds” face à un tricheur et qui vont demander réparation.
  • Avec les logs publics et les outils d’analyse comme QScope il va devenir facile d’étudier les logs de ses compétiteurs pour y déceler les incohérences.
  • La base de données du RBN et les enregistrements fait par des SDR durant le concours permettent de lever les doutes sur certains comportements (deux signaux en même temps pour les stations à transmetteur unique) et des disqualifications techniques (signaux trop larges).

Concours CQ WW DX CW : quelques conseils de K5ZD

Logo CQ

Logo CQ

Ce week-end aura lieu le concours CQ WW DX, partie télégraphie. C’est certainement le concours le plus suivi de l’année avec de nombreuses entités DXCC rares qui seront activées. Malheureusement je travaille et je ne pourrai y faire qu’une apparition limitée le samedi entre 13.00 et 15.00 utc.

Dans ce contest nombreux sont les participants occasionnels, et K5ZD, directeur du concours, nous offre quelques conseils pour profiter au mieux de votre participation (http://cqww NULL.com/blog/a-few-tips-for-cq-ww-cw/).

Faites attention à bien savoir qui vous contactez. Avec les échanges brefs, c’est facile pour deux stations lançant le CQ (runners) et proche de la même fréquence de se retrouver synchronisées. Les deux répondent au même appelant. L’appelant ne cherche à en contacter qu’une seule. En conséquence, une ou deux stations auront un NIL (Not-In-Log) avec la double pénalité. En cas de doute, demandez pour une répétition.

Ceci est particulièrement vrai si vous utilisez un DX-Cluster pour chasser les spots. Avec des stations très proches en fréquence, vous pouvez cliquer sur un spot et en fait contacter une autre station qui est proche de la fréquence, mais pas celle que vous pensez être. Nous voyons aussi de nombreux cas où une station spottée quitte la fréquence et est remplacée par une autre. Les gens cliquent sur le spot et mettent dans leur log celle qui était là avant, la mauvaise.

Faites attention aux indicatifs avec beaucoup de points. KH6ND devient souvent K5BND! S50A devient SH0A. (Prenez gardes aux indicatifs comme BI4SSB) Avec la pénalité d’indicatif erroné, ces erreurs peuvent vous coûter cher.

S’il-vous-plaît, entrez la bonne catégorie dans votre log. Si vous utilisez le Cluster, CW Skimmer ou RBN (Reverse Beacon Network), vous êtes dans la catégorie assisté (Assisted).

Si vous voulez participer dans une catégorie “bande unique” (Single Band) mais tout de même faire des contacts avec les autres, alors mettez tous vos QSOs dans un seul log et indiquez la CATEGORY-BAND dans l’en-tête. N’envoyez pas plusieurs participations (plusieurs logs) pour le même indicatif! Chaque nouveau log supprimera le précédent.

Utilisez le formulaire en ligne pour télécharger votre log (http://www NULL.cqww NULL.com/logcheck/). Cette page donne un retour immédiat sur le format de votre log. Une fois que vous entrez dans le process de vérification, votre log n’est PAS soumis jusqu’à ce que vous entriez votre adresse e-mail et cliquiez sur SUBMIT. Quand vous recevez l’e-mail de confirmation OU que vous voyez votre log sur la page des logs reçus (http://www NULL.cqww NULL.com/logs_received_cw NULL.htm), alors vous savez que votre participation a bien été prise en compte.

Si vous entendez quelqu’un qui contrevient au règlement du concours ou qui a un signal de mauvaise qualité (trop large), prenez note de l’indicatif, de l’heure et de la fréquence, et envoyez une note à questions@cqww.com après le concours.

Soyez respectueux et savourez la magie de la radio. Et avant tout – amusez vous bien!

Le conseil sur les indicatifs avec “beaucoup de points” est particulièrement vrai pour moi. Mes taux d’erreur sont toujours élevés dans les concours. Ce n’est pas que je ne sois pas attentif, mais parfois avec le QRM et la station qui ne transmet pas son indicatif régulièrement, je note mal le call. Pour être honnête, je ne cherche pas non plus la performance mais plutôt le DX et l’amusement. Comme souvent je suis seul à participer, quelques points de moins ou de plus ne changera pas mon classement…

Article balises WSPR à DDS pour CQ Magazine : codes sources

Table des matières CQ Magazine Février 2014 (http://www NULL.cq-amateur-radio NULL.com/cq_highlights/2014_cq/2014_01_cq/PDF_NO_1_2014_02_CQ_TOC NULL.pdf)L’article que j’ai écrit pour CQ Magazine décrivant comment construire sa propre balise WSPR autonome avec DDS paraîtra le mois prochain. Afin d’alléger la pagination, les codes sources et autres documents volumineux sont publiés sur une page de ce blog. Les curieux peuvent donc en profiter pour jeter un oeil au code source et y faire leurs propres améliorations tant qu’ils respectent la licence GPL…

Ma pomme dans CQ Magazine de Décembre – Kits balise WSPR

Sommaire CQ Décembre 2013 (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2013/11/2013_12_cq_toc NULL.jpg)Le numéro “Spéciale technique” de décembre de CQ Magazine (http://www NULL.cq-amateur-radio NULL.com/) contiendra un article que j’ai écrit à propos des micro-contrôleurs MSP430 et du LaunchPad de Texas Instruments. En fait j’ai proposé cet article il y a plus d’un an mais ils ne trouvaient pas la place adéquate dans leurs colonnes.

Pour continuer sur ma lancée, je leur ai aussi proposé un article détaillant comment fabriquer sa propre balise WSPR ou QRSS avec un DDS AD9850 et un LaunchPad MSP430. C’est en fait la balise que je proposais en kit (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2013/03/21/la-balise-wspr-de-g4jvf/) dont je vais publier les schémas et code source. En principe l’article est accepté pour une publication au premier semestre 2014, j’attends leurs demandes de corrections.

Il y a quelques jours Hans G0UPL a lancé son kit Ultimate QRSS beacon 3 (U3) (http://hanssummers NULL.com/ultimate3 NULL.html)qui a maintenant atteint un bon niveau de fonctionnalité et surtout de stabilité (les premières versions ont essuyées pas mal de bogues). Il propose en option les kits module GPS et platine de filtre de bande à commutation par relais. C’est aujourd’hui l’offre la plus intéressante car il en produit des volumes de plusieurs centaines d’exemplaires. Son seul inconvénient c’est que Hans refuse d’en ouvrir le code source et qu’il est donc impossible de faire vos propres adaptations…

Au passage je suis content de voir que mon travail a porté ses fruits et que Hans a intégré dans son codes des idées issues du mien comme la mise en veille du DDS par le bit W34 et le mode WSPR-15 (pour les VLF). Je suis sûr que le côté “reprogrammable” de mes kits l’a aussi poussé à diffuser les binaires de ses firmwares en ligne pour que les utilisateurs puissent faire les mises à jour, ce qu’il ne voulait pas faire au début.