Mois : novembre 2014

Concours CQ WW DX CW : quelques conseils de K5ZD

Logo CQ

Logo CQ

Ce week-end aura lieu le concours CQ WW DX, partie télégraphie. C’est certainement le concours le plus suivi de l’année avec de nombreuses entités DXCC rares qui seront activées. Malheureusement je travaille et je ne pourrai y faire qu’une apparition limitée le samedi entre 13.00 et 15.00 utc.

Dans ce contest nombreux sont les participants occasionnels, et K5ZD, directeur du concours, nous offre quelques conseils pour profiter au mieux de votre participation (http://cqww NULL.com/blog/a-few-tips-for-cq-ww-cw/).

Faites attention à bien savoir qui vous contactez. Avec les échanges brefs, c’est facile pour deux stations lançant le CQ (runners) et proche de la même fréquence de se retrouver synchronisées. Les deux répondent au même appelant. L’appelant ne cherche à en contacter qu’une seule. En conséquence, une ou deux stations auront un NIL (Not-In-Log) avec la double pénalité. En cas de doute, demandez pour une répétition.

Ceci est particulièrement vrai si vous utilisez un DX-Cluster pour chasser les spots. Avec des stations très proches en fréquence, vous pouvez cliquer sur un spot et en fait contacter une autre station qui est proche de la fréquence, mais pas celle que vous pensez être. Nous voyons aussi de nombreux cas où une station spottée quitte la fréquence et est remplacée par une autre. Les gens cliquent sur le spot et mettent dans leur log celle qui était là avant, la mauvaise.

Faites attention aux indicatifs avec beaucoup de points. KH6ND devient souvent K5BND! S50A devient SH0A. (Prenez gardes aux indicatifs comme BI4SSB) Avec la pénalité d’indicatif erroné, ces erreurs peuvent vous coûter cher.

S’il-vous-plaît, entrez la bonne catégorie dans votre log. Si vous utilisez le Cluster, CW Skimmer ou RBN (Reverse Beacon Network), vous êtes dans la catégorie assisté (Assisted).

Si vous voulez participer dans une catégorie “bande unique” (Single Band) mais tout de même faire des contacts avec les autres, alors mettez tous vos QSOs dans un seul log et indiquez la CATEGORY-BAND dans l’en-tête. N’envoyez pas plusieurs participations (plusieurs logs) pour le même indicatif! Chaque nouveau log supprimera le précédent.

Utilisez le formulaire en ligne pour télécharger votre log (http://www NULL.cqww NULL.com/logcheck/). Cette page donne un retour immédiat sur le format de votre log. Une fois que vous entrez dans le process de vérification, votre log n’est PAS soumis jusqu’à ce que vous entriez votre adresse e-mail et cliquiez sur SUBMIT. Quand vous recevez l’e-mail de confirmation OU que vous voyez votre log sur la page des logs reçus (http://www NULL.cqww NULL.com/logs_received_cw NULL.htm), alors vous savez que votre participation a bien été prise en compte.

Si vous entendez quelqu’un qui contrevient au règlement du concours ou qui a un signal de mauvaise qualité (trop large), prenez note de l’indicatif, de l’heure et de la fréquence, et envoyez une note à questions@cqww.com après le concours.

Soyez respectueux et savourez la magie de la radio. Et avant tout – amusez vous bien!

Le conseil sur les indicatifs avec “beaucoup de points” est particulièrement vrai pour moi. Mes taux d’erreur sont toujours élevés dans les concours. Ce n’est pas que je ne sois pas attentif, mais parfois avec le QRM et la station qui ne transmet pas son indicatif régulièrement, je note mal le call. Pour être honnête, je ne cherche pas non plus la performance mais plutôt le DX et l’amusement. Comme souvent je suis seul à participer, quelques points de moins ou de plus ne changera pas mon classement…

Répartiteurs et coupleurs de signaux en HF

W8JI répartiteur HF (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/11/combin1 NULL.gif)Je cherchais à me fabriquer un simple “répartiteur” de signal HF pour pouvoir brancher deux récepteurs simultanément (deux SDR sur deux bandes différentes).

Je suis tombé sur ce site de W8JI qui explique bien les bases théoriques et la pratique de la construction des répartiteur et combinateurs de signaux (http://www NULL.w8ji NULL.com/combiner_and_splitters NULL.htm). Pour la réalisation une boîte métallique s’impose, cela peut être une boîte de thon en conserve dont vous avez bien entendu consommé le contenu.

Cet article sur DXing.info présente de manière détaillée une autre topologie de répartiteur/coupleur (http://www NULL.dxing NULL.info/equipment/rolling_your_own_bryant NULL.dx) ainsi que différentes mesures comparatives.

PE1ABR RF splitter combinateur répartiteur HF (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/11/P4160803-web NULL.jpg)N2UHC propose ici une version active (le préampli stabilisant l’impédance en entrée) (http://www NULL.reocities NULL.com/n2uhc/homebrew NULL.html) et ici on trouve une version passive joliment réalisée mais sans les schémas ce qui n’aide pas pour le débutant (http://www NULL.metalschnitzel NULL.com/index NULL.php/10-radio-electronics/11-homebrew-rf-power-splitter). Pour finir, PE1ABR présente deux réalisations sur cette page (environ au milieu) (http://people NULL.zeelandnet NULL.nl/wgeeraert/radio NULL.htm) avec 2 et 4 voies (le schéma est ici (http://people NULL.zeelandnet NULL.nl/wgeeraert/pdf/T-PLUG-E NULL.pdf)).

 

Carte de développement PC embarqué avec AllWinner A80 pour 144$

Optimus Allwinner A80 (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/11/Ultra-octa_Optimus_board NULL.jpg)Certains lecteurs vont commencer à se lasser car c’est la troisième publications que je fais sur le même thème en quelques jours. Je pense que c’est la dernière, mais je traite l’information comme elle vient et je suis tombé sur ce produit par hasard en cherchant d’autres informations ce matin.

Sur le site chinois de vente en ligne Aliexpress, on peut trouver cette carte de développement construite autour d’un micro-processeur Allwinner A80 (http://www NULL.aliexpress NULL.com/item/NEW-Allwinner-A80-Optimusboard-Merrii-A80-Development-Board-Octa-Core-ARM-Cortex-A15-A7-A80-Android4/2050921508 NULL.html), tout comme dans la CubieBoard A80. Pour mémoire, l’A80 est ce qui se fait de mieux en terme de puissance bruite comme processeur avec architecture ARM facilement disponible. Il comporte quatre coeurs Cortex A15 et quatre coeurs Cortex A7 ainsi qu’un GPU PowerVR G6230 très performant lui aussi. Je ne suis pas spécialiste de l’architecture BIG.little d’ARM, mais je ne suis pas sûr que les 8 coeurs soient disponible simultanément.

La carte embarque 4 Go de RAM, 8Go de Flash, le WiFi ainsi que toutes les fonctionnalités habituellement attendues sauf un port SATA. Par contre, le seul OS disponible est actuellement Android 4.4 et à court terme il y a peu de chances que cela change puisque c’est juste une carte de développement. A noter aussi que le support des GPU PowerVR n’est pas disponible pour Linux et que toute cette partie du micro-processeur sera donc sous-exploitée. Dernière point, le projet PCduino 8 (http://www NULL.pcduino NULL.com/pcduino8-beta-available-application/) est lui aussi construit autour d’un A80, mais reste au stade de la version béta.

SDR Play : radio logicielle HF-VHF-UHF 10bits

SDR Play (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/11/RSP NULL.jpg)C’est un article de G4JNT paru dans RadCom de ce mois-ci qui a porté à ma connaissance cette nouveau récepteur SDR (merci G4FUF).

Pour 299$, grâce à ses composants Mirics, le SDR Play (http://www NULL.sdrplay NULL.com) offre une couverture en réception de 100 KHz à 2 GHz (avec un trou entre 380 et 430 MHz) avec une résolution de 10 bits, ce qui est parmi ce qui se fait de mieux dans cette gamme de prix. Le point fort étant l’échantillonnage à 10Msps ce qui donne une bande passante de 8 MHz. A noter que l’échantillonnage sur 10 bits offrira une meilleure dynamique qu’un clef RTL-SDR (8 bits) mais restera moindre qu’un FunCube Dongle Pro (16 bits) ou même que le AirSpy (http://airspy NULL.com) (12 bits) qui offre une bande passante aussi étendue.

Contrairement à ce dernier, on dispose de peu d’information sur le filtrage ou la qualité de l’oscillateur local dans le SDR Play. J’avoue qu’avec un prix de 199$, c’est bien l’AirSpy que je choisirais si je devais faire un choix, mais la première série de pré-commande semble déjà épuisée…

Ordinateur embarqué Banana Pi avec AllWinner A20

Banana Pi (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/11/BananaPi-A-45degree NULL.jpg)Cette carte à micro-processeur A20 double-coeur avec Cortex A7 n’avait pas attiré mon attention. C’est Alan VK2ZIW qui en faisant un rapport sur son utilisation en tant que système WSPR autonome m’a fait y jeter un oeil. Je vous en fait donc une brève présentation.

Le Banana Pi (http://www NULL.bananapi NULL.org/p/product NULL.html) est d’origine chinoise et reprend le même processeur que son prédécesseur CubieBoard 2 (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2013/07/09/la-cubieboard-2-ordinateur-embarque-avec-cpu-double-coeur/). Le reste des caractéristiques est tout aussi similaire avec comme point fort un port SATA, une entrée micro (line-in sur la CubieBoard) et le port Ethernet en Gigabit. Sans surprise, les OS supportés sont les mêmes que sur la CubieBoard avec une version “spéciale” de Rapsbian (lui-même dérivé de Debian) nommée Bananian.

Le prix sur AliExpress est de 46$ avec le port compris (http://www NULL.aliexpress NULL.com/store/product/Mini-PC-banana-Pi-Mod-B-1G-ARM-can-run-Raspberry-PI-imange/302756_1676945383 NULL.html), ce qui est moins cher que la CubieBoard qui se trouve autour de 60$ sans le port… c’est donc une bonne affaire même si les performances seront moindres que sur des modèles plus puissant comme les Radxa Rock (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2014/11/18/ordinateur-embarque-radxa-rock-2-avec-cpu-rk3288-quadri-core-a-18ghz/).

Ordinateur embarqué Radxa Rock 2 avec CPU RK3288 quadri-core à 1,8GHz

Je vous avais déjà parlé de la carte Radxa Rock (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2014/02/20/un-ordinateur-embarque-avec-processeur-arm-quadri-core-pour-59/), reprenant l’idée originale du Raspberry Pi mais avec un micro-processeur RockChip RK3188 bien plus puissant à quatre coeurs Cortex-A9. Les premiers prototypes de son successeur sont arrivés et sont très alléchants.

Radxa Rock 2 RK3288 (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/11/Rock2_base_top NULL.jpg)La Radxa Rock 2 (http://radxa NULL.com/Rock2), encore une fois l’oeuvre de l’auteur des CubieBoard (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2013/07/09/la-cubieboard-2-ordinateur-embarque-avec-cpu-double-coeur/), en est une version améliorée, mais pas seulement parce que son processeur est “gonflé”. C’est vrai que maintenant elle embarque un RK3288 avec quatre coeurs ARM Cortex-A17 à 1,8 GHz et un GPU Mail T764 à 8 coeurs, cela devrait augmenter les performances d’usage générale d’environ 25% et celle pour la vidéo devraient être plus que quadruplée (support de bien plus de fonctionnalités au passage). La carte comprends 2 à 4 Go de RAM et 16 Go de mémoire Flash eMMC. Sont présents 2 ports Gigabit Ethernet, du Wifi 802.11ac, le Bluetooth 4.0, entrées-sorties GPIO et un connecteur micro-SD supportant jusque 128 Go de mémoire de masse. La vraie grosse nouveauté c’est la présence d’un port SATA II qui permet d’y connecter des disques durs 2,5″ ou 3,5″ jusque 4 To de capacité! Autre différence importante, la sortie HDMI aux normes 1.4 et 2.0 permet de piloter des écrans haute densité 4k et le GPU semble être prêt pour les piloter confortablement.

Sur la photo vous noterez que cet ordinateur embarqué est en fait constitué de deux cartes : une carte supportant les entrées-sorties, et une carte fille pour le CPU par lui-même. Compte-tenu des caractéristiques, nul doute que le prix sera à la hausse. Les sticks HDMI embarquant le même RK3288 comme la RikoMagic MK903V se trouvent autour de 100$, soit le double de ceux avec un RK3188. Je prévois la Radxa Rock 2 à plus de 100$… mais elle sera de loin la plus performante pour constituer un mini-serveur ou une station audio-vidéo, en attendant la CubieBoard A80 (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2014/06/12/cubieboard-8-avec-allwinner-a80-8-coeurs-a-2-ghz/) dont rien de concret de se fait voir.

Dongle RTL-SDR RTl2832 R820T (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/11/57 NULL.jpg)Pour ma part j’ai toujours résisté à l’impulsion d’acheter un de ces ordinateurs embarqués car je n’y trouve pas d’emploi. Au rythme où va la technologie, c’est bête de le laisser moisir dans un tiroir. Cela risque de changer car je viens de commander un stick USB RTL-SDR (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2012/03/23/un-recepteur-sdr-vhf-uhf-pour-20/) à 10$ pour monter une station CW Skimmer (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2014/01/12/essais-avec-cw-skimmer-et-le-reverse-beacon-network/) sur 50 MHz. Une Radxa Rock 2 en serait le compagnon idéal pour faire un récepteur SDR autonome et y compris piloter le SoftRock RXTX (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2010/09/03/softrock-rxtx-ensemble-%e2%80%93-4-wspr-et-qrss/). Je reviendrais sur les raisons du CW Skimmer 50 MHz, mais Keith G4FUF vient de passer une semaine à la maison et il a contacté de très beaux DX sur 6 mètres. Avoir une récepteur automatique connecté aux réseau des balises inversées Reverse Beacon Network (http://www NULL.reversebeacon NULL.net/main NULL.php) permettrait d’étudier la propagation sur cette bande depuis les pays proches de l’équateur.

Décodeur de télégraphie autonome avec Arduino

Nicola Cimmino - Décodeur CW Arduino (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/11/proto NULL.png)Merci à Raj VU2ZAP d’avoir partagé ce lien. Le projet de décodeur Morse de Nicola Cimmino est très intéressant à plusieurs titres.

Tout d’abord il utilise peu de composants et le principal est un micro-contrôleur Arduino. Ensuite le code est entièrement disponible en licence GNU. Et finalement sa documentation est très didactique et complète même s’il manque un schéma du circuit d’amplification audio qui aurait pu être utile.

Pour l’instant le code attend un signal 700 Hz et une vitesse autour de 13 wpm, mais chacun est libre d’améliorer le code source pour l’adapter à ses besoins.

La vidéo ci-dessous en montre le fonctionnement.

Vidéo décodeur CW Arduino Nicola Cimmino

Expédition à Navassa en 1972

De nombreux OMs parmi vous doivent déjà le savoir mais l’expédition K1N se rendra sur l’île de Navassa en janvier 2015 (http://navassadx NULL.com/). C’est une expédition très attendue, comme l’était FT4TA, car depuis 1999 aucune expédition n’y a été autorisée par l’administration américaine pour des raisons de préservation de la nature. Cette entité DXCC se place en tête de plusieurs listes et beaucoup d’opérateurs sont impatients de l’avoir dans leur log.

Navassa KC4DXEn attendant, pour occuper vos soirées d’automne au coin du feu, vous pouvez re-lire le récit de l’expédition KC4DX de 1972 (http://kc4dx NULL.com). C’est en anglais, mais la lecture est plutôt facile et surtout les photos très parlantes. Ce qui est intéressant c’est de voir qu’à l’époque il y avait un certain “amateurisme” dans l’organisation, qui ne serait plus du tout accepté aujourd’hui où on veut du “risque zéro” et un retour sur investissement assuré au vu des budgets requis. Autre chose qui frappe, c’est la moyenne d’âge des membres d’expéditions qui a fortement augmenté… mais discuter des raisons derrière cela nous emmènerait un peu loin.

Article paru sur la liste CQ-Contesting il y a quelques semaines.

W3TX de retour sur le pont pour les antennes SuperBertha

SuperBertha (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/11/7abd9c_9d7a27b8118a4cf498e6efd0bb7001dc NULL.jpg_srz_281_196_75_22_0 NULL.50_1 NULL.20_0 NULL.00_jpg_srz NULL.jpeg)Scott W3TX nous annonce avoir repris à temps plein ses activités de fabrication d’antennes et de pylônes SuperBertha (http://www NULL.superbertha NULL.com/). En effet, avec la maladie de son épouse, il avait été forcé de mettre en arrière plan ses activités pendant près de deux années.

Aujourd’hui, il est accompagné de Kaitlyn pour la partie administrative et Mark pour la production et les prototypes.

Une refonte des pylônes haubanés rotatifs a été faite. Scott annonce aussi un nouveau modèle d’antenne tri-bande conçu par Jim Breakall WA3FET, qui était à l’origine des antennes OWA (Optimized Wideband Array). La DX Glider est une antenne 3 bandes avec 18 éléments (6 par bande) sur une bôme de 16 mètres (52 ft) (http://www NULL.superbertha NULL.com/#!dx-glider-tribander/cxp7). 3 éléments sont tubulaires, les autres sont filaires pour plus de légèreté. Le gain annoncé varie autour de 15dB avec un lobe principale qui reste assez large.

Encore plus petit et moins cher : le Rapsberry Pi A+

Raspberry Pi A+ (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/11/A-_Overhead-500x333 NULL.jpg)La fondation Rapsberry vient de lancer une mise à jour de son modèle d’entrée de gamme. Après le modèle B+ sorti en juillet, voici une le Raspberry Pi A+ qui est à la fois plus petit et moins cher que l’ancienne version en passant de 25$ à 20$.

Comme le B+, il hérite d’améliorations avec plus d’entrées-sorties GPIO, un support de carte flash au format Micro-SD et une alimentation à faible bruit pour l’audio. Le processeur est un BCM2835 et 256Mo de RAM sont présents. La consommation électrique est aussi en baisse par rapport à la précédente fournée.

Attention, contrairement au modèle B+, pas d’Ethernet, un seul port USB et moitié moins de RAM. Tout dépend de vos besoins, mais cette version est relativement limitée.

Merci à Ars Technica pour l’info (http://arstechnica NULL.com/information-technology/2014/11/20-model-a-is-the-cheapest-raspberry-pi-ever/).