Mois : mai 2014

Modification officielle du circuit ALC du Kenwood TS-590s : mesures par DK5TX

Ulf de DK5TX est un des OM qui avait le plus étudié de manière méthodique le problème de pic de puissance de son TS-590s. Il avait fait des mesures rigoureuses et essayé différentes solutions “simples” sans y trouver vraiment un moyen de corriger le circuit d’ALC (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2012/03/27/etude-du-pic-de-puissance-du-ts-590s-par-dk5tx/).

DK5TX mesures TS590s modifié RiseTime 6ms (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/05/DK5TX_TS590s_RiseTime_6ms NULL.png)Kenwood proposant maintenant une solution officielle et gratuite au travers de ces canaux de garantie, Ulf a très rapidement envoyé son transceiver pour qu’il reçoive la mise à jour matérielle nécessaire. Le TS-590s de retour chez lui, il a voulu savoir quels étaient les effets de la modification (http://5tx NULL.de/?p=1350). Sans surprise, c’est parfait, toute trace de pic de puissance a disparu!

Les résultats qu’il affiche sur son blog aujourd’hui son ceux mesuré en télégraphie avec 100W sur 14 MHz, pour différentes attaque (de 1ms à 6ms) à une vitesse de 28 wpm. Comparez avec les captures présentées sur les articles précédents et vous verrez que c’est flagrant. Il a fait d’autres mesures sur toutes les bandes à différents niveaux de puissance et y compris en SSB, et là encore le signal est des plus propres! Des résultats plus complets seront publiés dans les jours qui suivent, mais le plus important reste la conclusion : solution parfaite de la part de Kenwood!

Banc de mesure DK5TX TS-590s (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/05/DK5TX_bench NULL.jpg)

Petit bilan personnel du concours CQ WPX CW 2014

Peu de monde a du le louper, le week-end dernier se déroulait sur 48 heures le concours CQ World Prefix, partie télégraphie. C’est un des concours les plus importants de l’année en terme de participation depuis tous les pays du monde et il est situé à un moment de l’année qui favorise les activités dans l’hémisphère nord, même si la propagation de fin mai n’est jamais fabuleuse.

Carte DXCC XV4Y CQ WPX 2014 (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/05/xv4y_cq_wpx_qscope NULL.png)Grosse particularité de ce concours, chaque préfixe d’indicatif compte comme un multiplicateur, et donc le Viêt-Nam n’est pas plus rare que certains préfixes d’indicatifs spéciaux comme TM6 (France) ou AE5 (USA). Le format du concours est clairement fait pour favoriser les nord-américains ou du moins leur donner de quoi s’amuser. Le créateur et sponsor du concours étant un magazine américain, il n’y a rien de surprenant à cela. L’inconvénient c’est pour gagner au niveau mondial il faut être soit dans les Caraïbes, soit au Maroc. Les USA et l’Europe occidentale ont aussi leurs chances pour les places d’honneur, mais tout autre situation limite le score.

Le concours démarrait pour moi à samedi 7h du matin heure locale, et mon épouse m’avait appris la veille qu’elle comptait passer la nuit de vendredi et la journée de samedi chez ses parents. Cela me laissait donc la journée entière du samedi pour le concours. En pratique j’ai passé 8 heures devant la radio samedi, et quelques 2 heures supplémentaires le dimanche. J’avais un peu de travail à boucler et les activités familiales ont aussi pris le dessus dimanche.

Bandes XV4Y CQ WPX 2014 QScope (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/05/XV4Y_CQ_WPX_BandsChart_QScope NULL.png)Contrairement aux semaines précédentes la propagation était plutôt bonne et les ouvertures vers l’Europe sur 28 MHz longues et suffisamment stables pour y engranger beaucoup de points. L’activité solaire réduite m’a aussi permis de faire quelques QSOs avec les USA sur 40 mètres pour des multiplicateurs supplémentaires et surtout un bonus de points car les QSOs sur les bandes basses rapportent plus! Le 20 mètres est aussi resté ouvert toute la journée avec l’Amérique du Sud et même les USA qui arrivaient avec de bons signaux en plein midi alors que la bande semble totalement morte et le bruit de fond minimum!

Bilan de ce concours : un excellent week-end et un score très honorable avec plus de 118 000 points avec 273 QSOs et 207 préfixes. Avec juste 100W dans mes antennes simples, je ne pouvais espérer beaucoup mieux. Cerise sur le gâteau, j’ai même contacté FY5FY en Guyane ce qui représente pour moi une nouvelle entité DXCC, chose rare par les temps qui courent! Le log est en ligne avec les stats sur QScope (http://nossl NULL.qscope NULL.org/public/logs/results?db=3&usr_login=xv4y&contest_name=WPX+CW&logsearch=&_submit=ok).

Nouveau récepteur SDR SoftRock Ensemble RX en vue…

A6_Kit fini (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/05/A6_Kit-fini NULL.jpg)Warren 9V1TD a reçu le prototype d’une nouvelle version du récepteur SDR Softrock Ensemble RX de la part de Tony Parks KB9YIG. Cette version a pour objectif de corriger principalement le manque de sensibilité des SoftRock sur les bandes hautes (supérieures à 16 MHz). Pour y arriver Tony avec la collaboration de Alan G4ZFQ a apporté deux modifications à son précédent design :

  • Sur la ligne du filtre passe-bande utilisé pour 17 mètres, 15 mètres, 12 mètres et 10 mètres, un pré-ampli apportant un gain de 9dB a été ajouté.
  • Les signaux reçus ne sont plus avec un potentiel neutre de 0V mais avec une polarisation de +2,5V qui est insérée à partir des filtres passe-bandes. Ceci évite que les signaux soient “écrêtés” par les commutateurs analogiques lors des alternances négatives.

Voici son compte-rendu de test sur le Groupe Yahoo dédié au SoftRock. Son bilan est très largement positif avec les objectifs atteints par la modification du circuit. Le seul effet négatif étant une propension plus grande à la saturation sur les signaux forts sur les bandes hautes comme le 10 mètres. Le récepteur commence à saturer à partir de -31dBm. C’est plus rare de trouver de tels signaux sur 28 MHz, mais pas impossible les jours de concours… A vous de choisir.

Plusieurs OM ont noté que dans leurs cas, la saturation n’était pas causée par les ampli-ops du SoftRock mais par la carte son dont la dynamique n’est que de 96dB si elle échantillonne sur 16 bits. La gamme dynamique est de 144dB si on échantillonne sur 24 bits, mais très souvent d’autres éléments analogiques peuvent causer des problèmes. En conclusion, Tony KB9YIG trouve que le bénéfice est intéressant et s’apprête à modifier sa production. Il a pour l’instant 5 autres exemplaires de “pré-série” qui sont disponibles sur commande spéciale (http://fivedash NULL.com/) pour les OM qui souhaiteraient tester ce nouveau design.

Transceiver et accessoires en kit chez BreadBoard Radio

Merci à K4Splinter 2 kit breadboard radioSWL d’avoir présenté ce producteur de kit que je ne connaissais pas (http://qrper NULL.com/2014/05/the-new-splinter-ii-kit-from-breadboard-radio/).

W4FSV de BreadBoard Radio propose des kits vraiment originaux (ça devient rare) et à des tarifs très appréciables (http://breadboardradio NULL.com/breadboardradio/Products NULL.html). Le port est compris pour les USA mais un supplément est nécessaire pour les autres pays. Une “ligne” complète est possible avec le transceiver Splinter II, le filtre audio Toothpick et la boîte d’accord Matchstick.

Sawdust récepteur à réaction Breadboard radio (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/05/sawdust NULL.jpg)Pour ma part c’est le récepteur à réaction Sawdust qui me séduit pour faire un appareil simple pour initier les enfants. Le prix de 25$ est très juste. A noter que les équipements sont montés sur des socles en bois qui leur donne un côté rustique qui ne manque pas de charme.

Les bibles des Elecraft K3, KX3 et KPA500 par KE7X

Couverture Livre KX3 par KE7X (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/05/KE7X_kx3_cover NULL.jpg)Fred KE7X a écrit des livres très détaillés sur plusieurs produits de la marque américaine Elecraft. Ses ouvrages consacrés au transceiver K3 (http://www NULL.ke7x NULL.com/home/guide-to-the-k3) et portable KX3 (http://www NULL.ke7x NULL.com/The-KX3), avec le dernier opus en cours d’écriture parlant du couple amplificateur linéaire KPA500 et boîte d’accord KAT500 (http://www NULL.ke7x NULL.com/home/the-elecraft-kpa500-amplifier-and-kat500-tuner).

Ils sont auto-publiés chez Lulu avec la version papier disponible à partir de 42 USD plus les frais de port. Des éditions PDF sont disponible à 25 USD.

Le site de KE7X regroupe aussi des conseils divers sur les matériels Elecraft (http://www NULL.ke7x NULL.com/home/miscellaneous-k3-information).

Les “Terres Françaises oubliées” sur Europe 1 [MAJ]

Bassas da India (Iles Eparses), photo CNES (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/05/CNES_Bassas_da_india NULL.jpg)Dans l’émission de ce 21 mai par Franck Ferrand sur Europe 1 à 14h, il sera sujet des terres françaises oubliées avec comme invité Bruno Fuligni. A ne pas manquer pour les amoureux des îles que sont la plupart des radioamateurs passionnés de DX.

Le podcast de l’émission est maintenant disponible en ligne (http://www NULL.europe1 NULL.fr/MediaCenter/Emissions/Au-coeur-de-l-histoire/Sons/L-INTEGRALE-Tour-du-monde-des-terres-francaises-oubliees-2128091/).

Nouveau site QRP Labs par G0UPL

Kist balise QRP Labs Ultimate 3 (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/05/G0UPL_Utlimate3 NULL.jpg)Hans de G0UPL vient de lancer un nouveau site pour son activité de kits radio QRP (http://qrp-labs NULL.com/). Cette activité prenait de plus en plus de place sur son site personnel et il était judicieux de la rendre indépendante.

En pratique rien de nouveau avec les mêmes kits à succès pour réaliser vos balises QRSS ou WSPR synchronisées par GPS. La présentation est plus claire et la boutique optimisée.

Un kit rando FT-817ND complet dans une valise

ADAM de KJ6HOT a réussi à faire tenir un kit radio prêt pour la randonnée alpine dans une valisette très compact. Utilisant un FT-817ND et les accessoires nécessaires, il s’adonne au SOTA

Go-Kit FT-817de KJ6HOT (http://www NULL.youtube NULL.com/watch?v=yv2-OzgsPxI&list=PLb6ddFfSaJ1mOaeok1NbeTWh-ehD8NGvG)

Merci à K4SWL pour l’info (http://qrper NULL.com/2014/05/adams-yaesu-ft-817nd-go-kit/).

Alpha Amplifiers et Ten-Tec fusionnent!

Je vous laisse lire l’article de K4SWL (http://qrper NULL.com/2014/05/ten-tec-and-alpha-amplifiers-to-merge/) ou les dépêches de presse respectives des sociétés pour tous les détails.

Ten-Tec 599 Eagle (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2012/11/model599-opti__57560_std NULL.jpg)Ces deux sociétés sont des acteurs majeurs du marché des produits de communications pour radioamateurs et avec le rachat récent dans le domaine des antennes (Innovantennas et Force12) (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2013/12/16/innovantennas-rachete-force12/), cela montre une tendance à la concentration économique dans notre domaine, corollaire d’une récession.

Les deux compagnies ont plus de 40 ans d’activité avec Ten-Tec, la plus ancienne, créée en 1968. RF Concepts / Alpha Amplifier aurait Alpha 4510 (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2013/03/4510-big NULL.jpg)produit et vendu plus de 13 000 amplificateurs linéaires HF. Toutes deux synonymes de performance et de qualité, elles ont eu une influence importante sur les technologies aujourd’hui utilisées. Si elles sont incontournables pour les radioamateurs, il ne faut pas oublier que Ten-Tec, par exemple, continue d’exister grâce aux marchés publics des administrations américaines. Les marges sur les produits radioamateurs étant bien trop faible pour assurer une R&D de pointe.

Jim Wharton, NO4A de Ten-Tec et Ken Long, N0QO de RF Concepts resteront présidents de leurs groupes respectifs et travaillent déjà à rendre cette fusion la plus profitable. A noter que l’annonce intervient quelques jours avant le grand salon de Dayton, ce qui devrait susciter la curiosité des quelques 75 000 radioamateurs attendus lors de cette événement.

Lu pour vous : A year of DX par W9KNI

Voici à nouveau un article que j’avais écrit il y a quatre ans pour Radioamateur Magazine de F1FYY que je réédite aujourd’hui car il n’est plus disponible en ligne. Merci encore à Philippe d’avoir financé l’achat du livre dont je me délecte encore de la lecture régulière.

Concernant le DX Marathon (http://www NULL.dxmarathon NULL.com/), depuis la lecture de ce livre j’y participe tous les ans. Oh bien entendu pas aussi assidûment que W9KNI, et certainement par pour truster une place en tête, mais j’essaye chaque année de battre mon record personnel de l’année précédente et j’avoue que cela m’apporte un plaisir supplémentaire dans ma pratique de la radio.

Lu pour vous : « A Year of DX »
Une année de DX, par Bob Locher de W9KNI

Yqn XV4Y lisant A Year of DX de W9KNI (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/05/A-Year-of-DX NULL.jpg)Je vais ce mois-ci vous faire part de ma lecture du second opus de Bob W9KNI. Ce livre se veut un peu comme un journal, un recueil de pensées, du cours de l’année 2008 ou Bob s’est lancé dans l’aventure de remporter le CQ DX Marathon.

Dès la préface Bob explique que dans ce second livre il ne voulait pas faire un « réchauffé » du premier. Soyons francs avec lui, la tâche n’est pas facile. Les livres traitent globalement du même sujet (le DX), le ton est le même, et la structure est la même avec une alternance de récits, conseils et réflexions sur le radioamateurisme et le DX. Avant d’aller plus loin, en guise de conseil de ma part : si vous avez apprécié « The Complete DX’er », lisez celui-ci, sinon, pas la peine de vous y attarder.

L’auteur revient rapidement sur ce qui l’a amené à écrire ce livre et les circonstances et le hasard qui ont conduit à sa participation au CQ DX Marathon. Ce concours est un peu un OVNI dans les concours ou diplômes actuels, puisqu’aucune carte QSL n’est nécessaire et qu’il s’étale sur une année. Pas non plus de grosses équipes, d’équipements démesurés car la variable la plus importante dans l’équation pour la victoire reste le temps et la persévérance. Oh bien entendu, si comme moi vous avez juste un bout de fil qui pendouille dans le jardin, ne rêvait pas, mais n’importe quelle autre station si tant est qu’elle soit située en Europe ou sur la côte est des USA a toutes ses chances. Pourquoi ces restrictions géographiques ? Lisez le livre de Bob et vous saurez tout.

Cette fois-ci d’autres voix s’expriment au travers du livre et viennent étayer des considérations techniques ou simplement nous faire part de leurs expériences. Un peu surprenant au début, cela n’en est pas moins agréable à lire. Personnellement, j’ai particulièrement apprécié le chapitre sur le réglage efficace de l’audio transmise. D’une part il m’a fait me rappeler que c’est un des éléments prépondérant des contacts réussis, d’autre part les conseils sont à mon avis très justes et bien explicités.

Autre partie du livre qui m’a particulièrement plu, celle ou Bob tente une analogie entre la passion que nous éprouvons pour les contacts radio et plus exactement le DX, et d’autres hobbies. Nous nous sommes tous heurtés à ce problème : comment expliquer à ceux qui nous entoure ce qui nous motive à « causer dans le poste » à des heures indues, monter une station portable sous une pluie battante ou tendre des mats et des fils dès qu’on a bout de terrain ? Bob s’essaie à une explication, et son approche me paraît très bien ficelée. Je vous laisse en juger par vous-même quand vous lirez ce livre.

Chose intéressante, ce livre ayant été écrit en 2009 et venant d’être publié, son contenu est donc très actuel et reflète bien l’activité sur nos bandes et les questions qui surgissent dans la tête de chaque radioamateur face à la situation actuelle. Les réflexions que nous fait partager l’auteur sur le trafic et l’excellente analyse de KF7E sur la propagation en période de minima solaires et les moyens d’optimiser son DX sont très pertinentes pour cette année encore.

Pour moi qui comme beaucoup d’OM dispose d’une installation plutôt modeste (100W et une antenne filaire), qui subit les compromis du respect de la vie de famille, les contraintes professionnelles et qui ne va atteindre que 80 entités DXCC sur les 12 derniers mois en SSB, la lecture de ce livre a provoqué en moi trois sentiments parfois contradictoires mais complémentaires.

Tout d’abord il évoque une part de rêve. A suivre W9KNI dans sa quête et égrener avec lui les presque 300 pays qu’il contacte sur une année, je me suis mis à rêver d’avoir moi aussi une station aussi bien équipée que la sienne, qui si elle reste raisonnable, n’en est pas moins à la pointe, je me suis à espérer pouvoir un jour me lever à toute heure de la nuit pour chasser le pays qui me manque, et avoir mon épouse m’informer qu’un « new one » est apparu sur le DX-Cluster.

Ce sentiment s’est parfois transformé en jalousie, car manifestement il me faudra patienter pas mal d’années avant de pouvoir dédier autant de temps et de moyens au DX ou même à la radio en général.

Et puis finalement le sentiment qui reste est celui d’une satisfaction personnelle. Car toutes proportions gardées, avec les moyens qui sont les miens, mes résultats ne sont pas ridicules. A voir les difficultés que peut éprouver un OM comme Bob parfois malgré sa dévotions au DX, je me rends compte que mes échecs et mes désillusions sont le lot de tous. Et puis c’est aussi ce qui me plaît dans la radio et dans l’attrait du DX, la volonté de toujours améliorer sa station en quête de performance, même si c’est sujet à compromis…

Certaines personnes seront peut-être lassées par le ton parfois un peu trop doux et toujours consensuel de Bob. A bien y regarder, son livre ne se voulant ni un essai critique ni un pamphlet, le reproche peut difficilement lui être fait. De plus, c’est plus une constante culturelle américaine qu’un trait de caractère de l’auteur. Il faut un « happy end » à la fin du livre, et la norme et respectée, quelque soit l’issue du concours et la place qu’obtient Bob au classement. Il est vrai aussi que l’auteur cite de temps en temps les marques et produits dans lesquels il est impliqué (Bob possède des parts dans Bencher, Butternut et Idiom Press) mais je pense que c’est avant tout une conviction personnelle plutôt qu’un pur intérêt commercial même si celui-ci n’est certainement pas totalement absent.

Quoiqu’il en soit, j’ai réellement dévoré ce livre (comme le précédent), j’ai pris un plaisir constant durant sa lecture, et j’en sors grandi tant en terme de connaissance techniques sur la radio et l’univers du DX qu’en terme de partage d’expérience humaine. Comme pour le précédent opus, celui-ci n’est pas traduit et est écrit dans un anglais relativement accessible. Si la lecture de cette article vous a donné envie de le lire, un seul conseil, achetez « A Year of DX », vous ne serez pas déçus.