Mois : février 2014

Une possible mise à jour matérielle pour le TS-590s

Vue intérieur TS-590s (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2012/02/TS-590S_inside NULL.jpg)Ce n’est qu’une rumeur, mais elle est de première main et Philipp ZL2TZE n’est pas du genre à faire des annonces gratuites de ce genre.

Le 4 mars prochain, Kenwood proposerait un kit de mise à jour matérielle pour résoudre complètement le problème de pic de puissance avec le circuit d’ALC de son TS-590s (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2012/03/27/etude-du-pic-de-puissance-du-ts-590s-par-dk5tx/). La mise à jour ne serait pas simple et nécessiterait de remplacer plusieurs composants CMS sur la carte de la radio. Le kit de composants requis pourrait s’acheter en ligne. Dans quelques jours nous devrions être fixés.

Bien que cela reste une rumeur, elle est plausible. Officiellement Kenwood a résolu le problème avec une mise à jour du firmware et un retour au centre de garantie pour un alignement plus soigneux des postes. En pratique, cette mise à jour logicielle a bien mitigé le problème mais sur certaines unités il subsiste un pic de puissance gênant. Kenwood a été bien occupé à soigner la sortie de son TS-990s et chaque bogue détecté a été corrigé dans les semaines voire jours qui suivent. Aujourd’hui les utilisateurs du TS-990s sont heureux et aucun dysfonctionnement n’est relevé. Les ingénieurs de Kenwood ont donc du temps pour raffiner le TS-590s qui réalise d’excellentes ventes. Ils prépareraient aussi un remplaçant au TS-2000, qui bien que vieillissant est un best-seller car il offre beaucoup pour le prix aujourd’hui le plus bas sur cette gamme.

RF386 : un ampli linéaire QRP HF innovant par VU2ESE

Amplificateur linéaire HF RF386 par VU2ESE (http://www NULL.hfsignals NULL.org/index NULL.php/RF386)Ashar VU2ESE, le père du Bitx vient de publier un design très original pour réaliser un ampli de puissance, parfait compagnon à son nouveau transceiver QRP le Minima (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2014/01/18/le-minima-nouveau-transceiver-par-vu2ese-farhan/).

Cet amplificateur est innovant à plusieurs titres. Tout d’abord il n’utilise que des couplages R-C, avec un seul bobinage (transformateur bifilaire sur FT37-43). Ensuite il est très tolérant et peut utiliser comme transistor final soit un IRF510, soit RD16HHF10 ou tout autre FET ayant des caractéristiques de capacitance de grille suffisante pour la fréquence désirée. Ensuite, la sélection du filtre passe-bas en sortie se fait via une seule ligne et un décodeur CD4017.

Une carte micro-contrôleur STM32 Nucleo F0 à 10$

STM32 Nucleo F0 (http://www NULL.st NULL.com/web/en/catalog/tools/PF259997)ST Microelectronics vient de lancer une nouvelle carte d’expérimentation embarquant un de ses micro-contrôleur STM32 Nucleo pour 10$ (http://www NULL.st NULL.com/web/en/catalog/tools/PF259997). Les STM32 sont des processeurs embarquant un coeur ARM Cortex-M (comme les Arduino Due (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2012/11/01/arduino-due-32bits/) et LaunchPad Stellaris ou Tiva C (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2013/04/15/le-stellaris-launchpad-rebaptise-tiva-c/)). Le STM32 Nucleo F0 de cette carte est un Cortex-M0 avec 64Ko de Flash et 16Ko de SRAM (à confirmer), moins puissant que les M3 et M4 de ses consoeurs mais plus adapté aux faibles consommations.

Le principal atout de cette carte est d’être au même format physique que l’Arduino Uno, permettant d’en utiliser les shields et simplifiant l’interconnexion avec des périphériques. A noter que l’environnement de développement n’est pas le même et que pour l’instant seuls les logiciels de STM sont utilisables. D’autres cartes avec des Nucleo F3 et F4 (Cortex M3 et M4) sont aussi disponibles mais à des tarifs bien supérieur. Le marché visé est plus celui des développeurs professionnels que les bricoleurs passionnés.

Un ordinateur embarqué avec processeur ARM quadri-core pour 59$

Je me posais la question de savoir quelle était maintenant la “meilleure affaire” en terme d’ordinateur embarqué similaire au Raspberry Pi. La CubieBoard2 (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2013/08/09/reception-de-la-cubieboard2/) et son évolution le CubieTruck offre un vrai concentré de technologie pour le prix, mais sur ce domaine les choses évoluent très très vite. Le processeur AllWinner A20 que l’on trouve dans ces cartes expérimentales n’est plus aujourd’hui le haut de gamme du fondeur chinois, c’est le A31 quadri-core qui le remplace avec un GPU PowerVR plus puissant lui aussi. Malheureusement, pas de carte avec AllWinner A31 disponible réellement (malgré quelques annonces).

ODROID U3 (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/02/ODROID NULL.jpg)Par contre on trouve des projets très sérieux autour de processeurs fabriqués par Samsung, la série des Exynos que le constructeur coréens intègre dans ses smartphones et tablettes. Haut la main, la meilleure affaire est la ODROID-U3 Community Edition qui pour 59$ (port non compris) embarque 4 coeurs Cortex A9 à 1,7 GHz, un GPU Mali 400MP à 533MHz (comme les A10/A20 mais avec 4 coeurs) et 2 Go de RAM (http://hardkernel NULL.com/main/products/prdt_info NULL.php?g_code=G138733896281&tab_idx=1). Elle est capable de faire tourner XUbuntu 13.10 et Android 4 et devrait représenter un sérieux bon en avant en termes de performances sur les entiers et les flottants. Par contre, pour la vidéo ce sera peut-être moins bien que le Raspberry Pi qui excelle dans le domaine. Le principal problème des GPU Mali n’étant pas la puissance de calcul brute, mais l’absence de driver disponible dans les versions “libres” des distributions Linux.

Si vous voulez encore plus de puissance, allez voir dans la gamme de Arndale qui propose une carte basé sur le Samsung Exynos 5420 embarquant pas moins de 8 coeurs (http://www NULL.arndaleboard NULL.org/wiki/index NULL.php/Main_Page)! 4 sont des coeurs Cortex-A15 à 1,7 GHz, et quatre sont des Cortex-A9 à 1,2 GHz. Le GPU est un Mali 604 qui dispose de très bonnes performances. A noter que la carte offre aussi un port SATA (comme les Cubieboard) ce qui est pratique pour monter un petit serveur à la maison en étant beaucoup beaucoup plus rapide que les cartes SD. Le prix chez PyrusTek est de 179$ ce qui la place dans une autre gamme (http://www NULL.pyrustek NULL.com/us/?menuType=product&mode=view&act=list&page=&searchField=&searchKey=&lcate=001&mcate=001&scate=&fcate=&sort=&prodCode=2013102100003&searchIcon6=&searchIcon7=&searchIcon8=&searchIcon9=&searchColor=&searchSize=&pr_no=&searchStartPrice=&searchEndPrice=).

Pour mon ami Benoît qui me faisait remarquer avec justesse que ce qu’il manque à Cubieboard c’est un vrai projet avec une orientation fonctionnelle, car c’est là la réussite de la Raspberry Fundation et aussi des BeagleBone (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2013/04/23/un-beaglebone-avec-processeur-arm-cortex-a8-a-1ghz-pour-45/) qui mettent l’accent sur l’environnement de développement, la vérité est encore plus triste. Tom Cubie, créateur de la CubieBoard, est aussi lancé dans le projet de Radxa qui construit des cartes autour de processeurs chinois Rockchip RK3188 (http://radxa NULL.com/author/radxa/). Pour 99$ vous avez un quadri-core Cortex-A9 à 1,6 GHz avec 2 Go de RAM qui tourne sous Android et Ubuntu. Le GPU est un Mali-400MP à 4 coeurs. On le voit bien, l’orientation est clairement matérielle, l’aspect logiciel et développement vient bien derrière puisque le support des CubieBoard 2 sous Debian n’est même pas complet!

Un Wattmètre-ROSmètre open-source par TF3LJ / VE2LJX

Wattmètre ROSmètre opensource TF3LJLoftur TF3LJ a lancé un projet très intéressant, celui de construire un appareil de mesure essentiel à tout radioamateur : un Wattmètre – ROSmètre. Son projet présente l’intérêt d’être ouvert à tous et d’utiliser un firmware écrit avec l’IDE Arduino. Du point de vue matériel, il utilise un micro-contrôleur Teensy 2+, des amplificateurs logarithmiques AD8307 et un écran 4×20 avec contrôleur compatible HD44780. A noter qu’au choix les ADC 10bits interne du micro-contrôleur ou des ADC externe 12-bits AD7991 d’Analog Device peuvent être utilisés. Le firmware les détecte automatiquement.

Les caractéristiques sont les suivantes :

  • Mesures allant du µW au KW et de 200Hz à 50 MHz
  • Mesures du ROS précises pour des niveaux de puissance aussi bas que 1mW
  • Double bargraph avec 100 niveaux chacuns
  • Affichage rémanent du niveau le plus haut pour une lecture de puissance crête-à-crête (PEP)
  • Lecture puissance instantanée, moyenne et en pointe (100ms)
  • Lecture puissance crête-à-crête (PEP) avec durée de 1s, 2,5s ou 5 secondes
  • Alarme ROS trop élevé pour des seuils de 1.5:1 à 4:1
  • Seuil de puissance réglable pour l’alarme ROS
  • Echelle automatique pour la lecture du mW au KW (auto-ranging)
  • Echantillonnage pour la mesure à 200 Hz
  • Connexion par port série virtuel via USB
  • Navigation et configuration par menu “tourner et pousser”
  • Calibrage par rapport à une source connue de puissance
  • Alimentation par 5V/200mA par le port USB (via un chargeur mural ou le PC)
  • Résolution maximale de 0,025dB (ADC 12bits avec référence à 2,6V)
  • Mode économiseur d’écran avec message personnalisable

Une version PDF prête à imprimer du manuel de construction est disponible en ligne.

Concours radio : effets de la privation de sommeil sur l’organisme

Ok c’est en anglais, ok le gars parle super vite, mais c’est une des meilleures émission grand public qui explique scientifiquement le rôle du sommeil sur l’organisme. Ceux qui participent aux contests pour les 48 heures complètes comprendront l’intérêt du sujet et les effets négatifs du manque de sommeil.

Vidéo vulgarisation effet privation de sommeil (http://www NULL.youtube NULL.com/watch?v=pwNMvUXTgDY)

Kit manipulateur morse iambic en kit Black Widow par W5JH

Voici un deuxième article issu de ma collaboration avec Radioamateur-Magazine. Ecrit en mars 2011, il relate la construction du manipulateur que j’utilise toujours avec beaucoup de plaisir. Mon avis favorable sur celui-ci n’a pas changé, même en opérant à 20-25wpm. Malheureusement Jerry W5JH ne produit plus ce kit, et la société qui lui a racheté les brevets tardent à les utiliser pour sortir un produit commercial…

Un manipulateur iambic double contact en kit
La Black-Widow de W5JH

Black Widow finie - manipulateur morse iambic (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/02/C3_Fini NULL.jpg)Je me répète, je le sais, mais cette année je me mets à la télégraphie et je ne lâche pas. Pour être bon opérateur CW, il faut de bonnes oreilles, un entraînement régulier et aussi un bon manipulateur.

Après avoir lu les expériences d’autres OM, discuté avec les copains, j’ai décidé de ne pas passer par l’étape pioche. En effet, aujourd’hui tous les émetteurs-récepteurs sont équipés de manipulateurs électroniques, le code produit est beaucoup plus régulier, et je ne vois pas en quoi le cerveau humain serait incapable d’intégrer directement la manipulation double-contact, iambic ou non.

Je me suis mis à la recherche d’un manipulateur, en sachant très bien qu’un modèle bas de gamme n’était pas toujours une bonne affaire pour un débutant. Je me suis tourné vers les modèles d’entrée de gamme de Bencher, mais il semble que celui-ci soit plutôt adapté aux hautes vitesses et pas toujours le meilleur choix pour les débutants. Ensuite j’ai regardé du côté de Begali, qui fabrique des objets magnifiques et qui ont les louanges de tous leurs possesseurs, mais là le prix venait taper sur le plafond fixé pour un accessoire de radio.

Finalement, un peu par hasard, je suis tombé sur la Black Widow (Veuve noire) de Jerry Haigwood W5JH, et j’ai immédiatement su que c’était elle qui allait m’accompagner dans mes débuts en CW.

Réaliser soi-même son manipulateur

Pieces Laiton brut Black Widow (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/02/A1_PiecesBronze NULL.jpg)J’ai toujours été en admiration devant les beaux objets que sont les manipulateurs. L’entretien avec F6IIE dans ces colonnes il y a quelques mois me faisait un peu rêver quand il racontait avoir lui même réalisé sa propre clef. Beau travail d’ingénieur, beau travail de tourneur, beau travail d’ajuster et finition amoureuse des surfaces : un bel objet ne laisse personne indifférent, même ceux pour qui la radio est totalement inconnue.

Le problème c’est que pour fabriquer son propre manipulateur, il faut beaucoup de matériel et d’expérience du travail des métaux. C’est donc accessible à une élite rare qui très souvent propose ses services aux OM et les monnaye à des tarifs rarement bas. Je comprends cette situation, et je comprends qu’on puisse payer 500 € pour un manipulateur, mais moi je ne peux pas…

La Black Widow m’a tout de suite tapé dans l’oeil car elle offre le meilleur compromis possible. Jerry réalise pour vous le « gros oeuvre » en choisissant des matériaux de bonne qualité sans être luxueux. Vous réalisez les finitions et le montage vous-même avec tout l’amour que vous savez mettre dans notre passion commune. Vous obtenez un manipulateur aux performances jugées très bonnes par ses utilisateurs et surtout que vous savez parfaitement ajuster et maintenir au meilleur de ses conditions.

La Black Widow

Poncage socle Black Widow (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/02/A2_Poncage_socle NULL.jpg)Selon la description donnée par son auteur sur son site (aujourd’hui indisponible) : «  La Black Widow est un nouveau manipulateur en kit par W5JH Radio Products. Cette clef est entièrement construite en laiton avec base de 3 pouces sur 3 (environ 8 cm sur 8). Elle utilise des pièces usinées sur un tour à commande numérique pour un ajustage et une précision excellente. Le manipulateur dispose à la fois d’un rappel mécanique par ressort et par attraction magnétique. Les bras pivotent sur des billes de roulement haute précision pour un toucher doux. Les contacts sont plaqués argent pour une résistance de contact faible. Chaque bras dispose d’un fil plaqué argent pour le retour à la masse et ainsi éviter les faux-contacts intermittents. A peu près tout est ajustable y compris la tension sur les pivots, l’espacement des contacts et la force de rappel magnétique. Des vis à main verrouillent tous les réglages une fois que vous les avez affinés à votre goût. Des écrous cannelés sont fournis pour connecter votre câble sur le manipulateur. Des pieds antidérapants en plastique maintiennent sur place le manipulateur qui pèse une livre et sept once (environ 650 grammes). »

La première chose qui m’a séduit c’est le côté « kit », car on a à la fin un produit forcément unique sur lequel on aura passé du temps et qui aura une touche « homebrew ». Ensuite, il ne faut pas le cacher, c’est le prix. La Black Widow est à 74 USD port inclus vers l’Europe, soit environ 55 euros, auxquels se sont ajoutés pour ma part 8,50 USD (6 euros) pour avoir les palettes oblongues optionnelles, plus confortables que celles d’origine.

Pour parfaire le tout, les avis d’utilisateurs sur le site de W5JH et sur eham.net ne m’ont laissé aucun doute. Beaucoup d’OM possédant les manipulateurs cités précédemment et coûtant largement plus cher ne tarissaient pas d’éloge sur la clé que leur avait fourni Jerry. Certains vont même jusqu’à dire qu’il n’y a rien de mieux à moins de 500 USD…

La commande a donc été passée auprès d’un Jerry disponible et réactif, et le colis livré dans les délais habituels. Tout était emballé avec soin et aucune pièce n’est arrivée abîmée malgré le manque de soin inhabituel des douanes vietnamiennes (c’était les congés du Tét).

Manuel d’assemblage

Le manuel d’assemblage en anglais est livré sur CD-ROM mais est disponible aussi en ligne sur le site de W5JH. Il est en deux parties, une dédiée à l’aspect polissage/finition, l’autre à l’assemblage par lui-même.

Jerry ne vous expliquera pas par quel bout prendre le tournevis ni quel face du papier de verre utiliser. Néanmoins, je n’ai trouvé aucune information manquante et aucun doute possible à la lecture. Les photos abondantes facilitent grandement la tâche et bien qu’un niveau confortable d’anglais aide grandement ce n’est pas un point critique.

Nous avons hésité à vous offrir une traduction du manuel dans ces pages, mais tant le manque de temps que le manque de place nous y ont fait renoncer. N’hésitez pas à vous exprimer dans le courrier des lecteurs et nous étudierons alors la question. Si vous avez des questions précises, vous pouvez aussi les poser sur mon blog, j’essayerai d’y répondre en détail.

Au boulot

Poncage potence manip Black Widow (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/02/A3_Poncage_potence NULL.jpg)Pour le coup pas besoin de compétences ou d’expériences spéciales dans la réalisation du kit. Les pièces clairement identifiables et tout OM avec un peu de patience, un bon dictionnaire pour la traduction et une bonne dose de bon sens doit arriver à tout faire sans difficultés. En cas de doutes, Jerry répond à vos questions et donne les conseils nécessaires. N’hésitez pas aussi à vous rapprocher des copains du radio-club qui peuvent vous aider en particulier sur la traduction du manuel d’assemblage.

Si vous avez tout le nécessaire sous la main, environ 10 heures de travail sont requises pour avoir une clé pleinement fonctionnelle. Tout dépend du niveau de fini que vous voulez pour les surfaces, mais environ 7 heures sont nécessaire pour poncer, polir, ébavurer et vernir les parties métalliques. Comptez ensuite 3 heures pour le montage et l’ajustage de la clef. Le travail sera dans tous les cas à faire au moins en deux parties car il faut laisser le temps au vernis de sécher. Si vous souhaitez mettre 3 couches de vernis, une bonne nuit de repos est nécessaire.

En parlant des outils et produits requis pour le montage, en dehors des outils basiques (tournevis, fer à souder…) voici ce qu’il vous faudra :

  • Un petit étau (pour sertir les capuchons cannelés sur les vis)
  • 3 feuilles de papier de verre 180 ou 220
  • 3 feuilles de papier de verre 400
  • De la pâte à polir
  • De la colle epoxy (ou une colle aux propriétés similaire)
  • Du vernis en bombe
  • De l’huile de coude

En dehors de l’étau que vous devriez déjà posséder, l’ensemble ne devrait pas dépasser 20 euros. Ca reste donc très raisonnable

De la patience et du doigté

Le laiton se travaille très facilement, un peu trop peut-être. Allez-y avec mesure et patience si vous voulez un beau résultat.

Vernissage Pièces Manip Black Widow

Pour ébavurer les trous et siège des pivots sur bille, n’insistez pas trop au risque de les élargir ou les ovaliser. Il faut aussi adoucir les arrêtes des pièces car elles prennent facilement les coups et le vernis s’écaillerait rapidement. Certaines personnes aiment des formes arrondies très douces et y passeront beaucoup de temps, d’autres comme moi préfèrent les formes taillés à la serpe et se contenteront d’un travail plus léger.

Le manuel d’instruction recommande l’usage de papier 200, puis 400 et enfin d’une pâte à polir afin d’obtenir un fini « miroir ». Personnellement j’aime mieux un aspect « brossé », je trouve que le fini brillant est trop salissant.

Si vous voulez vraiment des contours arrondis et un aspect brillant, l’utilisation d’un dremel à 25000 t/m vous donnera les résultats escomptés en quelques minutes. La manipulation de ce style d’outil sort du simple cadre de cet article et je vous conseille de vous tourner vers les OM expérimentés en la matière.

J’ai donc surtout utilisé du 180 puis un peu de 400 pour certaines pièces, et juste un passage de pâte à polir pour affiner le grain. Avec une bonne couche de vernis, l’aspect est très flatteur et se nettoie facilement. Le vernis n’est pas obligatoire, mais il protège de l’oxydation, évite que le laiton ne soit marqué et permet donc de le nettoyer facilement avec un chiffon humide.

Vernis sec Manip Black Widow W5JH

Attention, et Jerry l’indique bien, une fois le laiton poli, ne le touchez pas avec les mains nues. Il prend très facilement vos empreintes et seul un nouveau polissage y vient à bout!

Pour ma part, c’est avec le vernis que j’ai rencontré le plus de problème. Je savais d’avance que la qualité du produit disponible sur le marché local serait très moyenne. J’ai pourtant bien l’habitude avec la peinture en bombe, mais j’ai du m’y reprendre à plusieurs fois sans obtenir un résultat totalement satisfaisant pour toutes les pièces.

En fait contrairement aux peintures, les couches doivent être plutôt épaisses pour éviter l’effet peau d’orange car le vernis à tendance à condenser sur le métal. De plus l’adhérence sur le métal est moyenne et le ponçage enlève une couche de vernis trop importante. Dernière précaution, multipliez les temps de séchage par deux car le moindre défaut se voit terriblement sur le laiton poli.

Réglages et prise en main

Pour les réglages, la Black Widow n’utilise pas de contre-écrous cannelés ou 6 pans comme c’est souvent le cas sur les clés d’entrée de gamme. Ceux-ci ont l’inconvénient de faire bouger les réglages chaque fois qu’on veut les verrouiller. Elle n’utilise pas non plus la solution très précise des vis micrométriques.

La voie retenue par Jerry allie bonnes performances et simplicité : des vis simples avec un capuchons cannelé et une vis venant perpendiculairement verrouiller le réglage. Vous obtenez ainsi un réglage facile (pas d’outils spéciaux), relativement précis et stable et pour un coût de fabrication très faible. Chaque coté étant réglable indépendamment on arrive facilement à trouver un réglage satisfaisant.

Pour les pivots, la solution retenue s’avère, là encore une fois, simple mais efficace car bien réalisée. Les deux bras disposent chacun d’une bille en bas qui les supporte et d’une autre en haut posée sur le siège d’un bâti transversal. On vient serrer plus ou moins fort des ressorts avec deux vis en haut de ce bâti et donc régler le jeu du roulement. Trop serrés et les bras demanderont plus de pression au risque parfois de « coller », trop de jeu et on risque le faux-contact par manque de précision dans le mouvement.

Pour ma part, en tant que débutant, j’ai choisi des réglages médians avec les contacts proches (à ¼ de tour du contact permanent), les aimants de rappel à moitiés sortis des supports et une pression sur les pivots à mi-course.

Montage socle manipulateur iambic XV4Y (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/02/C1_Montage_socle NULL.jpg)Durant deux mois d’apprentissage puis de QSO à 10-15 wpm, les erreurs à relever étaient purement la faute de l’OM, aucun rebond ou point dur n’était à mettre au compte de la clé. Les réglages ne bougent pas (sauf quand votre gamin de 4 ans vient y toucher) et pas de trace d’oxydation sur les contacts qui apprécient d’être protégés de la poussière quand vous n’utilisez pas le manipulateur.

Les palettes tombent à la hauteur parfaite pour moi. J’ai le bras bien à plat sur la table, le plat de la main posé et le poignet légèrement incliné. Aucune fatigue à ressentir même après plusieurs heures. A ce propos je vous recommande vivement de commander les palettes optionnelles rondes ou oblongues. Celles livrés d’origine sont en fait des médiators de guitare détournés de leur usage premier. Ils devraient fonctionner parfaitement mais manquent certainement un peu d’épaisseur pour un usage soutenu.

Avec un poids d’environ un kilogramme, la Black Widow est plutôt un manip léger. Si vous avez un toucher léger, les pieds antidérapants livrés d’origine devraient suffire largement. Pour ma part ma table d’opération est une table en bois style « table de jardin » et c’est donc loin d’être le meilleur matériau pour cet usage. Après avoir collé sur le bois un peu de ruban isolant électrique pour augmenter la friction vis-à-vis des pieds, je n’ai noté aucune tendance exagéré du manipulateur à vouloir se sauver, même pour un débutant comme moi. Suivant votre goût, il faudra peut-être alourdir le manipulateur en y collant une plaque de plomb ou lui installer des pieds en matériau spécial haute friction comme on en trouve dans le commerce ou sur internet.

Conclusion

Montage contacts clé morse Black Widow

Mon expérience en CW étant faible et ne possédant pas une collection de manipulateur comme point de référence, je me garderai de donner un avis définitif sur la qualité de cette clé. Je pense que le produit est bien conçu, et que la qualité finale dépend aussi de l’OM qui l’assemble. Ensuite, chaque OM a une manipulation différente et donc ses propres préférences en terme de manip.

Sans aller à comparer la Black Widow avec des produits à plus de 500 USD réalisés par des artisans de haut niveau, je pense qu’elle tient la route avec beaucoup de produits d’entrée de gamme pour un coût de revient moitié moindre. En plus, vous aurez la fierté d’avoir participé à construire un élément de plus de votre station.

Je ne sais donc pas si elle vous conviendra, mais en tous cas moi je l’ai adoptée!

Dernière chose, American Morse Equipment de W6AME propose aussi des manipulateurs en kit. Surtout renommé pour son « PortaPaddle » dédié aux activités portable, W6AME semble offrir des produits de bonne qualité. Si vous avez entre vos mains une de ses clés, n’hésitez pas à nous faire part de vos remarques et écrivez-nous un petit article…

Les membres de l’ARRL cible d’une arnaque “scam” – Fausse alerte

 

 

Sean KX9X, responsable des relations publiques et de la communication avec les médias  pour l’ARRL, vient de faire un démenti concernant cette affaire. En fait l’e-mail reçu par KJ5XX semble bien légitime mais il y a eu un petit raté de communication interne à l’ARRL ce qui a laissé croire à un scam…

American Radio Relay League (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/02/ARRL_logo NULL.jpg)Ron KJ5XX met en garde contre une arnaque très crédible dont il a été la cible.

Son inscription à l’ARRL arrivant à échéance bientôt il a renouvelé celle-ci en ligne sur le site web de l’ARRL en payant par carte de crédit. Quelques jours après, il reçoit un e-mail d’une certaine “Effie”, e-mail utilisant tous les attributs de l’association nationale américaine. Cet e-mail lui disait qu’il y avait un problème avec son paiement par carte et qu’il fallait lui renvoyer par e-mail les informations de carte de crédit. Comme il est méfiant sur le sujet, il a préféré appeler le numéro de téléphone. Pas de réponse à ce numéro, même après plusieurs essais.

Il se décide alors d’appeler le standard et discute avec Kathy de l’ARRL et demande de lui passer Effie du service des paiements. Celle-ci répond qu’il n’y a aucune Effie. En regardant le numéro de téléphone fournit dans l’e-mail, il est très proche de ceux de l’ARRL mais l’extension n’est pas attribuée à l’association. C’est donc bel est bien un faux message!

Cette arnaque est assez sophistiquée est très ciblée! Le siège de l’ARRL en est informé mais dans tous les cas, et quelque soit votre association nationale, soyez méfiants…

Disponibilité du transceiver en kit EGV-40 chez EA3GCY

EGV40 par EA3GCY (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2013/03/02/kits-transceiver-par-ea3gcy/)Dans un précédent billet je présentais quelques nouveautés de kits QRP intéressantes chez EA3GCY. Le transceiver CW 7 MHz EGV-40 était annoncé mais sans prix ni date de disponibilité. EA3GCY a récemment mis à jour son site et ce kit est maintenant annoncé à 60€ HT et hors frais de port (http://ea3gcy NULL.blogspot NULL.com/2013/04/egv-40-cw-qrp-40m-transceiver NULL.html). A noter que vous pouvez avoir 5% de réduction en payant par virement plutôt que par PayPal, ce qui est facile quand on habite en Europe.

J’ai lu pour vous : The Complete DX’er de W9KNI

Il y a quelques temps j’avais écrit plusieurs articles pour Radioamateur Magazine de F1FYY. Ce magazine n’étant plus disponible à la vente, je trouve dommage que certains articles soit perdus. Les articles d’actualité écrits alors n’ont pas d’intérêt particulier pour les lecteurs du blog, mais d’autres articles plus généraux ou au contraire plus pointus seront reproduits dans les semaines qui viennent.

Le premier est un compte-rendu de lecture du premier livre de W9KNI. Depuis j’ai relu ce livre plusieurs fois et les commentaires que j’en ai fait me paraissent toujours valables.

Lu pour vous : « The Complete DX’er »
Le DXeur accompli, par Bob Locher de W9KNI

The Complete DXer par W9KNI (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2014/02/The-Complete-DXer NULL.jpg)Tout d’abord, une chose importante à dire à propos de ce livre : c’est tout simplement un bon bouquin. Je veux dire par là, ce n’est pas seulement un bon bouquin de radio, mais un bon livre tout court. Bien écrit, intéressant de bout en bout, apportant nombre d’informations et d’anecdotes personnelles, et surtout sachant tenir en haleine le lecteur. Je l’ai vraiment dévoré et ses 223 pages n’ont pas tenu beaucoup plus d’une semaine.

Chaque chapitre terminé donne envie de courir au shack pour allumer les équipements et nous aussi trouver l’oiseau rare qui se niche dans un recoin de la bande. Accessible en lecture à toute personne comprenant notre passion même sans y adhérer, c’est à livre à prêter à vos amis. Ne rêvez toutefois pas de réussir à convaincre votre belle-mère de vous accompagner dans une expédition à Crozet grâce à lui!

Bob Locher se considère lui-même comme un DX’er accompli, n’hésitant pas à se lever à des heures indues pour chasser l’indicatif rare qui lui manque. Pourtant c’est sans aucune condescendance qu’il nous parle de sa passion et qu’il livre une partie des secrets qui lui ont permis d’arriver là. Il est aussi à noter que l’anglais « complete » contient une petite touche d’ironie absente de la traduction française du titre.

Bob dispose d’un palmarès impressionnant, acquis selon lui grâce à beaucoup de travail et une volonté permanente de s’améliorer. Si aujourd’hui il a écrit un livre dans lequel il donne son avis sur ce qu’il faut faire pour atteindre le St-Graal qu’est l’Honor-Roll du DXCC, c’est qu’il a trébuché et peiné avant d’atteindre le niveau de technique qu’il a maintenant. Sa devise pourrait être « Apprendre, toujours apprendre », à chaque échec se demander pourquoi on a failli. Cette devise est valable pour le DX, mais aussi pour toute activité.

Au fil du livre on passera en revue les habiletés qu’un bon opérateur DX doit posséder pour réussir les QSO les plus difficiles et Bob livrera certains de ses « trus et astuces » pour réussir à sortir d’un pile-up ou chasser avec succès la station rare qui se cache et évite les foules avides de contrées exotiques. On étudiera aussi les éléments qui permettent d’avoir la meilleure station du fauteuil jusqu’à l’antenne en passant par le choix du QTH. Loin d’établir un catalogue technique, Bob donne les moyens de faire le choix, les clefs pour apprendre et progresser.

Loin d’être élitistes, ses conseils s’adressent tant au chanceux qui dispose d’une ferme d’antenne en haut d’une colline qu’à l’OM moins bien loti qui installe ses antennes comme il le peut sur son balcon. Il est aussi très réaliste sur le fait que le DX est souvent un travail de groupe et que l’intérêt qu’il peut avoir à contacter un OM dans un pays rare est rarement réciproque : l’OM en question aillant peu d’intérêt à contacter un américain parmi des milliers. Il apporte aussi sa rétribution au travail des scientifiques et autres DX’er occasionnels qui émettent depuis les îles les plus isolées avec des moyens simples et une technique opérationnelle parfois limitée mais sans lesquels l’activation de tels indicatifs rares serait impossible.

Dans cette troisième édition Bob revient aussi sur un phénomène qui selon lui va vers l’appauvrissement du DX : le cluster. Beaucoup d’OM actuellement n’allument leur transceiver que si leur DX Cluster les a beepé pour annoncer une nouvelle DXpédition sur l’air. L’art du DX tel que le conçoit Bob est à l’exacte opposée : de l’écoute, toujours de l’écoute, et encore de l’écoute. Il n’hésite pas non plus à avouer qu’après avoir opérer pendant des années avec 1kW, il s’est découvert une seconde jeunesse dans le QRP, puis pratique maintenant le trafic QRQ. Bien utiliser son matériel, ne mettre en marche le linéaire que quand nécessaire, écouter et émettre au bon moment, ne pas oublier que pour faire un QSO il faut être deux à avoir envie de se contacter, sont pour lui les clefs du succès dans la carrière d’un DXeur mais aussi faire tout simplement que le plaisir dure et soit renouvelé à chaque QSO.

Bob est principalement un opérateur CW, mais la plupart des informations du livre s’adressent aussi à l’opérateur Phonie. Certaines remarques sont d’ailleurs particulièrement orientées vers la BLU. De plus, quand il parle de la CW et des avantages indéniables qu’elle donne pour le DX, il vous fait surtout regretter de ne pas avoir persévérer plus dans l’apprentissage de la télégraphie, sans aucun dogmatisme. (NDR : Ca y est, je me suis remis à l’apprentissage de la graphie après 15 ans d’éloignement. Merci Bob!).

Bon, c’est vrai que le livre est en anglais et que pour beaucoup ce sera un handicap à sa lecture. Parlons franchement, bien qu’étant un livre orienté technique et écrit de manière très fluide, il nécessite un bon niveau d’anglais (meilleur que pour une notice de kit mais moins bon que pour un roman de John Le Carré). Aux OMs qui hésitent, je dirais que pour 20 USD (plus 7 USD de port), prenez le risque. Avec un peu de persévérance vous y arriverez certainement et le plaisir que vous en tirerez sera d’autant plus fort. Si vous n’accrochez pas à lire dans la langue de Shakespeare, ce n’est pas grave, le livre se revendra très vite sur eBay…