Mois : septembre 2013

Nouveau récepteur 40 mètres CRX1 chez Etherkit : idéal pour débuter en CMS

Etherkit CRX1 Product (http://blog NULL.etherkit NULL.com/2013/08/31/announcing-the-crx1-receiver/)Ce récepteur suit un design super-hétérodyne simple à VXO. Il couvre de 7,030 MHz à 7,034 MHz avec une bande-passante de 400Hz ce qui le limite à la réception de la télégraphie. Le MDS (la sensibilité) est de -133dBm avec une gamme dynamique à 20 KHz de 82dB ce qui est plutôt flatteur. Les autres caractéristiques sont en ligne avec ce qu’on peut attendre d’une telle conception. L’alimentation se fait entre 9V et 14V DC avec une consommation de 25mA. Une caractéristique intéressante est qu’il peut facilement trouver sa place à côté d’un émetteur séparé car la commutation émission/réception est prévue avec une coupure de la BF réception et un sidetone pour écouter sa propre transmission. Une entrée pour VFO externe est aussi prévue.

Tous les composants sont en CMS 0805 et SOT-23 (les plus gros), ce qui le rend accessible à tout ceux qui veulent se lancer dans l’assemblage de circuits avec composants à montage en surface. Le circuit imprimé est simple face, le nombre total de composant à souder est réduit et tous les connecteurs et contrôles sont fournis avec le kit. Un bon échauffement avant de passer à des circuits plus complexes.

Ni prix ni date de disponibilité sont annoncés pour l’instant.

Plug-in PHP requêtes asynchrones PostgreSQL pour Jelix/jDb

Je mets à disposition au téléchargement ce plug-in jDb (Jelix) écrit en PHP qui est un driver PostgreSQL permettant les requêtes asynchrones avec la base de données (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/ftp/JELIX_JDB_PGSQL_ASY NULL.zip).

Logo QScope.org (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2013/08/logo_qscope_b NULL.png)Dans le cadre de mon projet de statistiques en ligne QScope.org (http://www NULL.qscope NULL.org/), je me retrouve à faire des calculs assez intensifs sur la base de données PostgreSQL, en particulier pour calculer le temps d’opération et les nombres réels de QSO/heure en pointe. Sur les gros logs d’expéditions DX ou pour les logs étalés sur plusieurs mois, les requêtes sur la base de données peuvent se chiffrer en milliards de lignes… et jusque 10 minutes de temps d’exécution.

Logo Postgresql (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2013/09/Postgresqlelephant NULL.png)Si les performances de PostgreSQL sont très bonnes et qu’il gère admirablement bien les connexions multiples, il ne permet pas l’exécution parallèle des requêtes. Cette fonctionnalité est encore une exclusivité des bases de données commerciales comme Oracle, Sybase ou MS SQL Server. Cela veut dire qu’une grosse requête ne pourra être répartie sur plusieurs micro-processeurs (ou coeurs) d’un serveur. La solution pour gagner du temps c’est alors de lancer plusieurs requêtes en parallèle pour réduire le temps d’exécution et profiter au mieux des ressource du serveur. PHP étant nativement un langage interprété mono-thread, ceci n’est pas intuitif à mettre en place. Il dispose toutefois dans son pilote PostgreSQL de commandes permettant de lancer les requêtes de manière asynchrone et de récupérer les résultats ensuite. En ouvrant plusieurs connexions simultanées cela ouvre la voie à une forme de traitement parallèle.

Logo Jelix (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2013/09/logo_jelix NULL.png)Si vous utilisez le framework PHP Jelix (http://jelix NULL.org/), ce plugin est simple d’utilisation puisqu’il reprend le pilote jDb PostgreSQL d’origine en lui ajoutant 3 fonctions pour gérer les requêtes asynchrones. Dans l’archive ZIP (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/ftp/JELIX_JDB_PGSQL_ASY NULL.zip), se trouve un Readme en français et en anglais qui vous donne l’API et les exemples pour utiliser ce plugin.

ICStation.com : grosses promo et 8% de remise sur tout le site

Module transceiver NRF24L01 2,4GHz ICStation (http://www NULL.icstation NULL.com/newsletter/eMarketing/National_Day_Sale13 NULL.html?ref=5)Mon fournisseur de composants électroniques ICStation fait une semaine de promotions importantes pour la fête nationale.

Certains produits (comme ce module d’une paire de transceivers 2,4GHz NRF24L01 (http://www NULL.icstation NULL.com/product_info NULL.php?products_id=1388&ref=5)) sont à 50%, mais mieux, avec le code 20131001 vous avez 8% de remise sur toute commande! A partir de 40$ et 80$ d’achat vous avez aussi des cadeaux en prime!

A noter qu’après quelques échanges avec moi, il a rapidement ajouté à son catalogue des composants pour radioamateurs comme des diodes Varicap 1SV149 (http://www NULL.icstation NULL.com/product_info NULL.php?products_id=2572&ref=5) ou des transistors Bs170 (http://www NULL.icstation NULL.com/product_info NULL.php?products_id=2562&ref=5) ou IRF510 (http://www NULL.icstation NULL.com/product_info NULL.php?products_id=2564&ref=5) utilisé dans de nombreux étages de puissance QRP.

Nouvelle reproduction de clé semi-automatique par G3YUH : La Boulter Bug

G3YUH Boulter Bug, reproduction terminée (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2013/09/G3YUH_Boulter_Key NULL.jpg)Ron de G3YUH nous régale encore d’une de ses magnifiques réalisations. Il a réalisé une reproduction ce ce manipulateur semi-automatique Boulter Bug (http://www NULL.g3yuh NULL.com/keys10/key226/key226 NULL.html) à partir du brevet et de descriptions d’une clé réelle (différente de celle du dépôt de brevet). Alors que le modèle de production utilise bizarrement des pièces de métal pliées et mises en forme, Ron a choisi lui de tout réaliser à partir d’éléments usinés dans le laiton. La photo ci-contre est celle du modèle terminé mais sur la page de Ron on peut voir des photos plus détaillées de la mécanique en cours d’ajustement.

En conclusion, alors qu’il pensait que cette clé allait encore être de piètre qualité, elle s’avère au contraire très bien pensée et très agréable à utiliser.

Retour sur la navette Bourane par Ars Technica

Navette Bourane au lancement (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2013/09/buran_launch NULL.jpg)C’est drôle, mais l’année dernière à la même période Ars Technica nous avait honoré d’un très bon article sur les aéronefs à corps portants (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2012/09/11/aeronefs-a-corps-portant-le-retour-de-la-navette/). Maintenant, c’est un très bon papier sur l’histoire du programme de navette soviétique Bourane (Buran) (http://arstechnica NULL.com/science/2013/09/the-life-and-death-of-buran-the-ussr-shuttle-built-on-faulty-assumptions/) qui orne leurs colonnes.

L’article fait deux pages et est en anglais. J’en recommande la lecture car il explique les raisons (faussées ont le saura plus tard) qui ont poussé les russes à suivre les américains sur la construction d’un véhicule spatial réutilisable. Il explique aussi pourquoi l’analyse politico-stratégique a fait que ce programme s’est vite avérer inapproprié aux besoins et qu’il n’a pas survécu à la chute du régime communiste en URSS. Peu d’informations techniques sont données.

Si on a toujours dans la tête que l’URSS a copié la NASA sur ce sujet, c’est surtout le cahier des charges qui a été copié et qui a mené aux mêmes solutions techniques (forme globale, tuiles silice et carbone-carbone). Sur bien d’autres aspects Bourane était différente et même plus évoluée que la Navette car elle était entièrement automatisé. Il faut souligner l’exploit qu’a été le premier vol de Bourane avec un décollage parfait, deux orbites autour de la Terre et un atterrissage entièrement sans pilote.

Par ailleurs, la vidéo ci-dessus a quelques images d’archive intéressante même si elle joue un peu trop de la fibre “guerre froide”.

Vidéo programme Bourange (http://www NULL.youtube NULL.com/watch?v=1uy3XUxOCPw)

La MinnowBoard : Intel se lance sur le marché du Raspberry Pi

C’est la première fois qu’un ordinateur embarqué similaire au Raspberry Pi (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2013/07/09/la-cubieboard-2-ordinateur-embarque-avec-cpu-double-coeur/) tourne autour d’un processeur de type x86, et c’est Intel qui est à l’origine du projet. Je pensais que VIA avait annoncé des cartes autour de son processeur Nano (http://fr NULL.wikipedia NULL.org/wiki/VIA_Nano) mais en fait sa tentative VIA APC (http://apc NULL.io/products/) utilise une architecture ARM.

ArsTechnica MinnowBoard (http://arstechnica NULL.com/information-technology/2013/09/199-4-2-computer-is-intels-first-raspberry-pi-competitor/)Intel a donc choisi d’approcher le même fabriquant que celui des BeagleBoard (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2013/04/23/un-beaglebone-avec-processeur-arm-cortex-a8-a-1ghz-pour-45/) pour réaliser une platerforme Open-Source autour d’un processeur Atom E640 (http://ark NULL.intel NULL.com/fr/products/52493/Intel-Atom-Processor-E640-512K-Cache-1_00-GHz) (mono-coeur 32 bits, 1 GHz, GPU Intel GMA 600 à 320 MHz). La tâche n’est pas simple car contrairement aux processeur à architecture ARM qu’on rencontre dans les autres cartes, celui d’Intel n’est pas réellement fait pour être intégré dans un téléphone et ne gère pas nativement les périphériques comme le GPIO, le lecteur de carte SD, etc. La taille de la carte est de 10cm par 10cm, ce qui est bien plus grand qu’une CubieBoard ou qu’un Raspberry Pi. Le prix de 199$ pour les 500 premières unités (5000 autres prévues) est aussi dans le haut du panier.

Par contre, les performances en terme de puissance de calcul sont 4 à 5 fois supérieure à celle d’une BeagleBone Black, et la consommation électrique est tout à fait bonne. La carte dispose aussi d’un 1 Go de mémoire vive, d’un port SATA2, d’un interface réseau Gigabit Ethernet, d’un port PCI Express et de connectivité USB. Autre point positif à souligné vis-à-vis du Raspberry Pi, c’est que comme les BeagleBoard / BeagleBone, tout le matériel est Open Source à l’exception du pilote de carte graphique. Cela vous permet de concevoir votre propre carte en vous inspirant de la MinnowBoard.

Gizmo AMD x86 ordinateur embarqué (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2013/09/Gizmo_AMD_x86_board NULL.jpg)L’article d’Ars Technica qui m’a informé de cette nouveauté vous donnera tous les détails.

Une mise à jour indique aussi qu’un prédecesseur à la MinnowBoard a été annoncé quelques semaines auparavant, c’est le projet Gizmo (http://www NULL.gizmosphere NULL.org/) avec processeur AMD G-T40E (bi-coeur à 1 GHz), beaucoup plus puissant et ouvert aux expérimentations pour le même prix de 199$.

Pour le reste, cette vidéo en anglais vous en dira plus.

Vidéo MinnowBoard

3D2GC, HB0CC et XZ1Z!

Hier j’avais un peu de temps pour faire de un peu de DX radio. Ca faisait facilement une semaine que je n’avais plus fait un QSO faute de temps. Oh, j’avais bien allumé mon TS-590s dans la journée pour essayer de contacter XZ1K aux heures les plus difficiles pour les autres, ce qui devraient me favoriser grâce à la proximité, mais voilà, comme pour les expéditions en 9M0 ou le Laos ou le Cambodge, c’est trop près et les signaux sur les bandes hautes sont très très faibles.

Hier je commence donc à faire un petit tour de bande pour m’échauffer et prendre le pouls de la propagation. Elle a l’air plutôt bonne et même si je n’entends pas TU5DF sur 12 mètres, j’entends des stations européennes qui l’appellent. En cherchant un peu plus bas, je trouve 3D2GC (http://3d2gc NULL.com/) sur 20 mètres qui m’arrive faiblement (S5 avec du QSB) mais devrait être joignable. Le pile-up s’étend sur 2-3 KHz avec pas mal de JA et de stations NA que je n’entends pas toutes. Je l’étudie un peu pour en comprendre le fonctionnement et connaître les habitudes de l’opérateur. Dix minutes plus tard, 3D2GC est dans le log! Ca me rassure, même après plusieurs mois sans vraiment chasser le DX, je n’ai pas perdu la main!

Puisque le 14 MHz me semble favorable et que rien d’exceptionnel ne se montre sur la bande, je décide de lancer appel. Malheureusement, je dois arrêter après environ 20 minutes et beaucoup de tracas. Tout d’abord mon manipulateur se montre capricieux et refuse d’envoyer des “dits” et coince un peu. Il faut dire qu’avec les typhons qui se suivent actuellement dans la Mer de l’Est, l’humidité très élevée oxyde les contacts et la température plus basse qu’à l’accoutumée a déréglé le manip. Je nettoie donc les contacts, ajoute du jeu sur les pivots… et c’est maintenant l’antenne qui fait des siennes. Après plusieurs minutes en émission le ROS est devenu très élevé. Un nouveau réglage de la boîte d’accord marche quelques minutes mais ensuite le ROS monte à nouveau et la puissance se régule à 50W…. Je décide d’arrêter non sans avoir répondu à l’appel de HB0CC (http://qrz NULL.com/db/hb0cc), autre DX pour moi car le Liechtenstein reste rare depuis le Viêt-Nam.

XZ1Z Montage antennes (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2013/09/XZ1Z NULL.jpg)Il est passé 21h30 locales et je vois XZ1Z (http://www NULL.dxcoffee NULL.com/eng/2013/09/18/xz1z-myanmar-photo/) annoncé sur la bande des 30 mètres sur le cluster. Là j’ai ma chance car sur les bandes basses la propagation de sol est bien meilleure. Le temps de changer l’antenne pour connecter le dipôle 80 mètres et j’entends la voiture de mon épouse qui rentre. Je descends lui ouvrir et lui demander de me donner 20 minutes de rabiot… Entretemps, le pile-up sur XZ1Z a grossi et s’étend sur plusieurs kiloHertz. Il m’arrive S9+10dB mais je suppose qu’il a un ampli. Certaines stations JA arrivent S9+60dB!!! Il faut dire que 1kW dans une 5 éléments ça fait du bruit! L’opérateur avait l’air de ne pas trop changer sa fréquence de réception autour des UP 2 mais là il semble monter de 200Hz à chaque fois. Je le suis en anticipant un peu mais je me fais devancer deux fois par des stations JA puissantes. La troisième fois sera la bonne et Myanmar devient ma 218ème entité DXCC contactée! Il est temps d’arrêter la stations et d’aller au lit…

Le transceiver 20m QRP spécial PSK31 de PI4RAZ en kit chez DX-Kits

Transceiver 14MHz PSK31 design PI4RAZ par G6LBQ DXKits (http://www NULL.dxkits NULL.com/)Andy de G6LBQ va bientôt proposer sur sa boutique DX Kits un nouveau transceiver conçu par le club PI4RAZ. Sur le site web, aucune information sur le kit si ce n’est la bannière publicitaire. On trouve juste les PCB (http://www NULL.dxkits NULL.com/psk31-transceiver-project) mais pas le kit complet. Par contre les manuels des différents éléments du kit viennent d’être publié sur le Groupe Yahoo de G6LBQ (http://uk NULL.groups NULL.yahoo NULL.com/group/G6LBQ/files/PI4RAZ%20QRP%20PSK31%20Project/). Le design est connu puisqu’il s’agit de celui que le radio-club PI4RAZ avait publié dans la revue de l’association nationale VERON. Sans être révolutionnaire car il utilise des mélangeurs SA612 et 3 transistors à effet de champ Bs170 pour l’étage final de puissance (comme KD1JV le fait depuis une décennie), il intègre un circuit de surveillance de la tension batterie (là aussi comme les ATS/MTR de KD1JV) et de charge. La fréquence intermédiaire est de 5,068 MHz (filtre à quartz deux pôles) et le VFO est à quartz sur 9 MHz avec deux quartz en parallèle pour plus de plage de variation. A noter que les circuits émission et réception ont chacun un VFO indépendant. Un circuit actif de mise en forme audio spécifique à la PSK31 est présent pour l’émission mais la sortie audio réception se fait via un LM386 apparemment sans aucun filtrage.

En conclusion, pas de chichis, mais du propre et fonctionnel pour le le QRP portable. Tous les composants sont de type “traditionnel”, pas de CMS à souder sur ce kit, ce qui devrait arranger les débutants. Dernière précision, DX Kits devrait offrir ce transceiver de manière modulaire, chaque OM pouvant choisir de n’en construire que la partie qui l’intéresse.

Schéma transceiver QRP PSK31 PI4RAZ DX Kits G6LBQ (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2013/09/psk31trxV5 NULL.71 NULL.png)

Nouvelle version de l’IDE Energia

Logo Energia (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2013/09/energia NULL.png)La dernière information de la série MSP430 c’est la disponibilité au téléchargement d’une nouvelle version de l’environnement de développement Energia (http://energia NULL.nu/download/) (basé sur l’application Arduino). Celle-ci corrige plusieurs bogues et apporte des améliorations diverses, mais surtout, elle ajoute le support de la nouvelle carte LaunchPad MSP430F5529 (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2013/09/20/texas-instruments-lance-le-nouveau-launchpad-msp430f5529/) annoncée récemment. Cette concomitance des deux annonces montre que la collaboration entre Texas Instruments et l’équipe qui développe Energia est plutôt efficace. Deux autres nouveautés importantes à noter dans l’application sont le support du BoosterPack Wi-Fi CC3000 et du BoosterPack Anaren AIR (communication sans-fil).

Texas Instruments lance le nouveau LaunchPad MSP430F5529

La première mouture du LaunchPad MSP430 de chez Texas Instruments utilise dans ses dernières versions des micro-contrôleurs MSP430G2452 et MSP430G2553. De la gamme Value, ils ont le gros avantage d’être en boîtier DIL, ce qui permet de les intégrer facilement à des projets externes à la carte LaunchPad. Ils sont aussi bon marché (en grosse quantité). La plus grosse de leur lacune concerne la capacité mémoire, principalement avec la SRAM limitée à 512o et la Flash à 16Ko. Pour de nombreux projets ça va, mais gérer des chaînes de caractères pour l’affichage sur un écran LCD peut rapidement devenir très compliqué. Mon contrôleur de balise à DDS pour WSPR/QRSS (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2013/06/21/montage-dun-amplificateur-5w-classe-c-de-chez-kitsandparts-com/) arrive d’ailleurs à la limite de Flash et de SRAM ce qui m’empêche d’y intégrer de nouvelles fonctionnalités. Ceci est en partie compensé par le fait qu’on peut le reprogrammer très facilement via le port USB.

LaunchPad MSP430F5529 source 43oh.com (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2013/09/LaunchPad-MSP430F5529_43ohcom NULL.jpg)Il y a quelques jours, Texas Instruments a annoncé un nouveau produit avec le LaunchPad MSP430F5529 (http://www NULL.43oh NULL.com/2013/09/ti-releases-new-msp430f5529-usb-launchpad-for-12-99/) proposé à 12,9$ et qui vient redistribuer les cartes dans la gamme de cartes expérimentales LaunchPad. En effet, cette fois-ci plus question de boîtier DIL, le circuit MSP430F5529 est un CMS soudé définitivement sur le carte, mais c’est nécessaire pour ce type de puce et c’est déjà le cas pour les cartes LaunchPad C2000 Piccolo (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2012/12/30/launchpad-c2000-experimenter-avec-un-dps/), LaunchPad Hercules (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2013/08/12/texas-instruments-annonce-les-nouveaux-launchpad-hercules-sous-la-barre-des-20/) et LaunchPad Tiva C (Stellaris (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2013/04/15/le-stellaris-launchpad-rebaptise-tiva-c/)). Il reprend d’ailleurs la disposition des connecteurs 40 broches de ceux-ci ce qui permet d’utiliser les mêmes Booster Packs. Aussi, comme plusieurs de ses grand-frères, il dispose d’un port USB attaché au micro-contrôleur et non plus simplement au circuit de Programmation/Debug. Ceci vous permet de concevoir des périphériques USB comme par exemple un circuit qui va chercher des informations sur un serveur web et les “tapes” au clavier sur une autre machine (quelqu’un se reconnaît-il dans la foule?).

Tout le détail est disponible sur 43oh.com ici (http://www NULL.43oh NULL.com/2013/09/ti-releases-new-msp430f5529-usb-launchpad-for-12-99/)là (http://www NULL.43oh NULL.com/2013/09/new-msp430f5529-launchpad-in-pictures/) et encore là (http://www NULL.43oh NULL.com/2013/09/msp430f2559-launchpad-first-impressions/), mais voici ce qu’il faut en retenir :

  • Port USB 2.0 connecté directement au micro-contrôleur
  • Processeur cadencé à 25MHz (contre 16MHz pour le G2553)
  • 128Ko de Flash et 8Ko de SRAM (c’est beaucoup)
  • Convertisseur analogique-numérique 12bits SAR
  • Convertisseur de tension DC-DC pour disposer facilement de 5V et 3,3V via l’USB

Texas Instruments met à disposition les outils de développement et les librairies y compris pour concevoir des périphériques USB de classes CDC, HID et MSC. Vous pouvez tout aussi bien choisir de programmer ce circuit via l’Environnement Energia qui reprend la syntaxe Arduino. Les premières impressions que livre “spirillis” (membre très actif de la communauté 43oh.com) sont très positives même si quelques limitations sont notées et que TI travaille pour les lever. Une bonne nouvelle c’est que la section USB comporte 2Ko de RAM que vous pouvez utiliser conjointement aux 8Ko de la mémoire principale si vous n’activez pas l’USB. Autre point intéressant, à la livraison le LaunchPad est programmé avec une démo qui le fait agir comme périphériques HID (un clavier) et comme mémoire de masse simultanément. Cela ouvre la porte à pas mal d’applications!