Mois : octobre 2012

embedXcode pour le Stellaris LaunchPad

EmbedXcode (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2012/10/9015344 NULL.png)Rei Villo nous annonce avoir porté son template embedXcode pour le StellarPad (http://forum NULL.43oh NULL.com/topic/2042-embedxcode-—-xcode-template-with-msp430-support/#entry23221) ou plus officiellement Stellaris LaunchPad (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2012/10/02/a-letroit-avec-un-arduino-ou-un-launchpad/). Le but de ce logiciel est de pouvoir compiler du code pour de nombreuses plateformes matérielles construite autour des micro-contrôleurs de Texas Instruments, à partir de différents IDE populaires comme XCode bien entendu mais Processing, Wiring, Arduino… La nouvelle version de embedXcode (http://embedxcode NULL.weebly NULL.com/) devrait donc sortir bientôt.

Attention, pour que cela fonctionne avec XCode il faut une version récente, et moi je reste toujours avec celui de Snow Leopard… Mon Stellaris LaunchPad devrait arriver fin décembre (dans la hôte du Père-Noël ?) et je suis impatient de jouer avec.

L’antenne de la télévision de la province de Nam Dinh est tombée

Antenne TV Nam Dinh brisée - Photo journal Tuoi Tre (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2012/10/596710 NULL.jpg)Victime des vents de force 12 du typhon Sơn Tinh (typhon numéro 8 de l’année), le pylône de l’émetteur télé de la province de Nam Định (côte Nord du Viêt-Nam) s’est écroulé, brisé en deux le 28 octobre 2012 vers 20h45. Cette antenne était haute de 180m, de type autoportant et les dégâts sont évalués à 50 milliards de dongs (2,5 millions d’euros).

Antenne télévision 180m écroulée au Viêt-Nam - Photo Tuoi Tre (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2012/10/596709 NULL.jpg)Une enquête est en cours pour savoir s’il y avait défaut de conception ou de réalisation, car l’antenne été prévue pour résister à ces conditions (vents jusque force 15 ou 48,9 m/s) qui ne sont pas exceptionnelles dans cette région du Viêt-Nam. Les photos sont issues de l’article du journal Tuổi Trẻ (http://tuoitre NULL.vn/Chinh-tri-Xa-hoi/518193/Thap-truyen-hinh-Nam-Dinh-khong-dat-chuan NULL.html).

Nouvelle version du manipulateur K3NG

K3NG contest keyer par XV4Y (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2012/09/100_3275 NULL.jpg)La saison des concours est entamée avec le CQ WW partie phonie le week-end dernier sa partie télégraphie le mois prochain. Pensez à mettre à jour vos logiciels pour les concours suffisamment tôt pour les tester convenablement!

K3NG vient de sortir une nouvelle version de son manipulateur électronique pour Arduino (http://sourceforge NULL.net/projects/k3ngarduinocwke/files/). L’auteur n’est pas très bavard sur les modifications réalisées dans le code mais tout semble fonctionner pour le mieux chez moi…

La bande passante occupée en émission et les splatters

Sur deux groupes de discussions auxquels je suis inscrits, les discussions vont bon train au sujet de la bande passante nécessaire pour un signal de qualité “communication” en téléphonie. L’origine du sujet est qu’un OM est un fervent adepte de la ESSB (Extended SSB ou SSB HiFi) et maugrée constamment contre Kenwood qui limite la bande passante transmise en téléphonie à 3 KHz. Lui aimerait avoir 4 ou 5 KHz pour que toute la richesse de sa voix de baryton soit transmise à ses correspondants.

IC751A Puissance moyenne distribuée sur un signal USB avec compression par W8JI (http://w8ji NULL.com/IC751A%20SSB%20measurements NULL.htm)La discussion pourrait s’arrêter rapidement sauf que le sujet est hautement sensible pour certains. Un groupe d’OM (avec lesquels je suis plutôt d’accord) tant à dire que dans les conditions du DX en HF, rien ne sert à transmettre des fréquences audio en dessous de 300Hz et au dessus de 2,7 KHz (soit 2,4 KHz). D’une part peu d’information nécessaire à la compréhension est contenue en dehors de cette tranche, d’autre part cela dégrade le rapport Signal à Bruit (le bruit augmentant toujours proportionnellement à la bande passante) et favorise les produits d’intermodulation (pour les fréquences basses). Après, si vous êtes en QSO local, ajouter quelques centaines de hertz peut aider à rendre votre voix plus “naturelle”, mais n’aidera pas beaucoup à l’intelligibilité. Mon avis personnel est qu’au delà de 3 KHz de bande passante totale, le gain est négligeable alors que la bande passante utilisée augmente grandement (http://w8ji NULL.com/mixing_wide_and_narrow_modes NULL.htm). Le problème étant du au fait que nos émetteurs ne sont pas parfaits et qu’ils ont tendance à transmettre plus de signaux que ce que nous souhaiterions…

Un autre groupe d’OM (un en particulier), avance quant à lui qu’au contraire l’intelligibilité est meilleure quand on passe à 4 KHz (peu-être en circuit fermé, sans le bruit de fond des bandes HF), que c’est leur droit et leur devoir d’expérimenter (où est réellement cette expérimentation reste un secret) et qu’ayant fait les observations nécessaire ils n’ont vu aucune augmentation non-désirée de la bande passante transmise… Peut-être ne sont-ils pas conscients que ces problèmes sont parfois durs à mesurer (http://w8ji NULL.com/checking_bandwidth_with_receiver NULL.htm) mais bien audibles par un récepteur tiers qui lui ne sera jamais parfait (intermodulation en réception, bruit de phase…).

Dans la discussion, plusieurs article ont été mis sur le tapis comme arguments par l’un et par l’autre, sans qu’aucun ne vienne réellement trancher. En voici par W8JI, qui sans être parfait (lui non plus ne donne pas toutes ses références et n’évite pas les remarques partisanes), explique clairement quels sont les contraintes et limites techniques qui imposent une bande passante de 2,4KHz pour la transmission de voix en HF. (http://w8ji NULL.com/transmitter_splatter NULL.htm) Bonne lecture, et faites-vous votre idée par vous-même.

Pi Crust : faciliter l’accès aux entrées sorties du Raspberry Pi

Pi Crust sur une carte Raspberry Pi (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2012/10/photo02 NULL.jpg)Si vous avez un Raspberry Pi, vous vous êtes peut-être rendus compte qu’utiliser les entrées sorties comme le port GPIO est beaucoup moins facile que sur une platine Arduino par exemple. Fort de ce constat, Joe Waynes a conçu une petite carte qui se superpose au Raspberry (http://picru NULL.st/) sans en modifier la taille ou l’allure, juste en ajoutant quelques millimètres d’épaisseur.

Joe ne vend pas ce circuit, mais en met les fichiers pour faire le circuit-imprimé à disposition de tous. Il a aussi contacté un fabricant de circuits imprimés qui a décidé de le réaliser pour 4,6 USD (http://store NULL.oshpark NULL.com/products/pi-crust-v4). La carte permet ainsi de séparer les accès aux différents périphériques dont le GPIO, le bus I2C, le connecteur SPI, l’UART et des broches d’alimentation… Attention toutefois, cette carte est uniquement passive et n’offre aucune protection sur les entrées sorties du micro-processeur. Les ports GPIO par exemple sont prévus pour 3,3V et peuvent souffrir avec du 5V…

Merci à Ars Technica (http://arstechnica NULL.com/business/2012/10/pi-crust-breakout-board-makes-it-easy-to-get-peripherals-on-raspberry-pi/) pour l’information.

Station météo à mémoire avec Arduino et DHT11

Ecran Station météo Arduino (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2012/10/100_3301 NULL.jpg)A la maison j’ai une petite “station météo” Oregon Scientific BAR310HG avec un capteur distant sans fil. Elle m’a donné toute satisfaction pendant 5 ans pour son prix très correct, mais les conditions du climat tropical commence à avoir raison des contacts et le capteur sans-fil ne fonctionne plus… Ce type de produit là n’étant pas fait pour être réparé je me suis fait une raison.

Capteur Température Humidité DHT11 (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2012/10/100_3303 NULL.jpg)En cherchant après des composants électroniques à Hong Kong, je suis tombé sur la série de capteurs DHT11 et DHT22 qui sont à la fois économique et suffisamment performant pour un usage domestique. Le DHT22 est plus précis mais un peu plus cher, pour mes premier essais j’ai donc choisi le modèle moins cher.

Voici un premier jet d’un programme pour Arduino qui va interroger le capteur, affiche les valeurs en temps réel, mais surtout les sauvegarde dans la mémoire EEPROM pour en faire des statistiques. L’avantage de les sauvegarder en EEPROM c’est qu’on peut faire une mesure, éteindre la station météo, la rallumer bien plus tard pour faire une autre mesure et avoir la moyenne. Pour des raisons de rapidité de traitement seules 10 valeurs sont sauvegardées, mais la mémoire disponible en permet bien d’avantage.

La commande est simple, il suffit d’appuyer brièvement sur le bouton pour sauvegarder une valeur. Un appui long (plus d’une seconde) efface toutes les valeurs en mémoire.

Une version plus évoluée et utilisant un capteur DHT22 sera prochainement proposée en kit sur la boutique (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/boutique/). Elle utilisera une horloge RTC pour faire de statistiques sur une période calendaire. Les sauvegardes seront interrogables par port série, et la possibilité d’interroger un capteur à distance via des modules radio 433 MHz sera incluse.

/*
Arduino Thermometer and Humidity display with EEPROM saved statistics using DHT11 sensor v1.00
By Yannick DEVOS - XV4Y
http://xv4y.radioclub.asia/

Copyright 2012 Yannick DEVOS under GPL 3.0 license
Any commercial use or inclusion in a kit is subject to author approval

====
This program sense and displays the current temperature and relative humidity
It saves 10 values in memory when button is pressed and display an average
Pressing the button more than 1 second will erase all the values
Values are stored in EEPROM, you can do measuring, turn off the Arduino, then do other measuring the day after...

The display is on a 16x2 LCD Display with HD44780 compatible driver, use the traditional 4 bits interface on pins 10, 9, 8, 7, 6, 5

In order to compile this program with Arduino 1.0.1, you will need to install 3 libraries :
- Arduino Bounce Library
http://www.arduino.cc/playground/code/bounce
- New LiquidCrystal
https://bitbucket.org/fmalpartida/new-liquidcrystal/wiki/Home
- DHT-sensor Library by Adafruit
https://github.com/adafruit/DHT-sensor-library

====
Revision history :
v1.00    2012-10-26
         First release
====
The DHT11 Sensor need to be connected as described here below
- Connect pin 1 (on the left) of the sensor to +5V
- Connect pin 2 of the sensor to whatever your DHTPIN is (here pin D12)
- Connect pin 4 (on the right) of the sensor to GROUND
- Connect a 10K resistor from pin 2 (data) to pin 1 (power) of the sensor
We also need a push button on pin D2.

====
This program is free software: you can redistribute it and/or modify
it under the terms of the GNU General Public License as published by
the Free Software Foundation, either version 3 of the License, or
at your option) any later version.

This program is distributed in the hope that it will be useful,
but WITHOUT ANY WARRANTY; without even the implied warranty of
MERCHANTABILITY or FITNESS FOR A PARTICULAR PURPOSE.  See the
GNU General Public License for more details.

You can download a copy of the GNU General Public License at <http://www.gnu.org/licenses/>
*/

#include <Wire.h>
#include <EEPROM.h>
#include <LiquidCrystal.h>
#include <Bounce.h>
#include "DHT.h"

#define DHTPIN 12     // What pin we have connected the DHT sensor
#define BUTTON 2      // What

#define DHTTYPE DHT11

DHT dht(DHTPIN, DHTTYPE);
LiquidCrystal lcd(10, 9, 8, 7, 6, 5);  // You can change this settings to your convenance, please see the library documentation
Bounce button_debounce = Bounce( BUTTON, 10 ); 

int t = 0, h = 0, a = 0, b = 0, avg_t = 0 , avg_h = 0, saved_t = 0, saved_h = 0;
int current_address = 1, i_address = 1;

void setup() {
  lcd.begin(16,2);
  lcd.home ();

  dht.begin();

  pinMode(BUTTON,INPUT_PULLUP);

  // We read where was the last saved value
  current_address = int(EEPROM.read(0));

}

void loop() {
  button_debounce.update ( );

  // Reading temperature or humidity takes about 250 milliseconds!
  // Sensor readings may also be up to 2 seconds 'old' (its a very slow sensor)
  h = int(dht.readHumidity());    // we convert to integer since the DHT11 has not enough precision anyway
  t = int(dht.readTemperature());

  // check if returns are valid, 0 degrees and 0 percent humidity is impossible with the DHT11 sensor...
  if (h == 0 && t == 0) {
    lcd.clear ();
    lcd.home ();
    lcd.print("Sensor Error");
    delay(1000);
    lcd.clear ();
    lcd.home ();
  } else {
    lcd.setCursor ( 0, 0 );
    lcd.print("T:    "); 
    lcd.setCursor ( 3, 0 );
    lcd.print(t);
    lcd.setCursor ( 5, 0 );
    lcd.print("*C");
    lcd.setCursor ( 0, 1 );
    lcd.print("H:    ");
    lcd.setCursor ( 3, 1 );
    lcd.print(h);
    lcd.setCursor ( 5, 1 );
    lcd.print("%");
  }

 int button_status = button_debounce.read();

 // If the button is pressed
 if (button_status == LOW) {
   if (button_debounce.duration()>1000) {  // For more than 1 second we erase the saved values in the EEPROM
     lcd.clear ();
     lcd.home ();
     lcd.print("Erasing");
     lcd.setCursor ( 0, 1 );
     lcd.print("All values");

     for (int i = 0; i <= 45; i++)  // We erase the 10 sets of values
        EEPROM.write(i, 0);
     current_address = 1;
     EEPROM.write(0, 1);

     delay(1000);
     lcd.clear ();
     lcd.home ();
   } else {                                // For shorter we save the value in the EEPROM
     lcd.clear ();
     lcd.home ();
     lcd.print("Saving value");
     lcd.setCursor ( 0, 1 );
     lcd.print("in memory ");
     lcd.setCursor ( 10, 1 );
     lcd.print(round((current_address/4)+1));

     EEPROM.write(current_address, byte(t & 0xFF));
     EEPROM.write(current_address+1, byte(t >> 8));
     EEPROM.write(current_address+2, byte(h & 0xFF));
     EEPROM.write(current_address+3, byte(h >> 8));
     current_address = current_address + 4;
     if (current_address >= 41) current_address = 1;
     EEPROM.write(0, byte(current_address & 0xFF));

     delay(500);
     lcd.clear ();
     lcd.home ();
   }
 }

 // Here we read the saved values in the EEPROM and do the average
 avg_t = 0;
 avg_h = 0;
 for (i_address = 1; i_address <= 41; i_address = i_address + 4) {

   a = EEPROM.read(i_address);
   b = EEPROM.read(i_address+1);
   saved_t = (b << 8 | a);
   if (saved_t != 0)
     if (avg_t == 0) {
       avg_t = saved_t;
     } else {
       avg_t = (saved_t + avg_t) / 2;
     };

   a = EEPROM.read(i_address+2);
   b = EEPROM.read(i_address+3);
   saved_h = (b << 8 | a);
   if (saved_h != 0)
     if (avg_h == 0) {
       avg_h = saved_h;
     } else {
       avg_h = (saved_h + avg_h) / 2;
     };
 }

 // Here we display the averaged values
 lcd.setCursor ( 8, 0 );
 lcd.print("Avg    "); 
 lcd.setCursor ( 12, 0 );
 if (avg_t != 0) {  // Display only when the value is significant
   lcd.print(avg_t);
 } else {
   lcd.print("--");   
 }
 lcd.setCursor ( 14, 0 );
 lcd.print("*C");
 lcd.setCursor ( 8, 1 );
 lcd.print("Avg    ");
 lcd.setCursor ( 12, 1 );
 if (avg_h != 0) {  // Display only when the value is significant
   lcd.print(avg_h);
 } else {
   lcd.print("--");   
 }
 lcd.setCursor ( 14, 1 );
 lcd.print("%");

}

L’IC-7410 en promotion…

Je suis tombé dessus un peu par hasard. Aux USA Icom offre 150$ de remise sur l’IC-7410. Cette remise est répercutée par HRO (http://www NULL.hamradio NULL.com/detail NULL.cfm?pid=H0-010984) (le meilleur prix), Gigaparts (http://www NULL.gigaparts NULL.com/store NULL.php?action=profile&sku=ZIC-7410) et Universal-Radio (http://www NULL.universal-radio NULL.com/catalog/hamhf/0748 NULL.html). En Europe c’est plus compliqué. Chez Icom-France, la page principale montre une remise de 100€ (http://www NULL.icom-france-boutique NULL.com/produit-ic-7410 NULL.php), mais comme ils étaient déjà plus cher que tous leurs revendeurs, le prix Icom IC-7410 vu de face (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2012/10/IC-7410 NULL.jpg)devient juste le même qu’ailleurs soit 1899€, mais c’est port compris, ce qui n’est pas toujours clair ailleurs. Chose étonnante, Batima liste l’IC-7410 à 1900€ (http://www NULL.batima-electronic NULL.com/spip NULL.php?article420) mais annonce une promotion à 1800€ sur une autre page (http://www NULL.batima-electronic NULL.com/spip NULL.php?article377) sans dates ni conditions.  Chez Radio 33 il est aussi à 1890€ avec 25€ de port en sus. Chez WiMo, rien mais le prix n’est pas mauvais. Chez Folie-Numérique il faudrait être fou pour acheter car il est à plus de 2000€ TTC. La palme du meilleur prix revient à E-Shopamateur qui le liste à 1699€ hors frais de port (http://www NULL.e-shopamateur NULL.lu/icom NULL.html), mais ceux-ci sont en principe inférieurs à 25€.

Enfin, cela m’amenait à me dire qu’Icom doit s’être rendu compte de son petit loupé avec ce poste pour officiellement faire un tel taux de remise sur un poste très récent. Je ne parle pas de différence entre le prix public et le prix réellement constaté, mais bien d’une remise constructeur supplémentaire. Il faut dire qu’avec l’arrivée du FTDX-3000 (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/2012/10/16/les-premiers-ftdx-3000-de-yaesu-livres-aux-usa/), l’IC-7410 doit se sentir à l’étroit. Plus cher mais moins performant et moins bien équipé en filtre que le TS-590s, le band-scope sur l’écran noir et banc ne suffit pas à séduire les DXers pour qui les filtres optionnels nécessaires alourdiront la note. D’un côté le nouveau Yaesu est certes bien plus cher, mais avec un niveau de performances annoncé bien plus élevé, un équipement d’origine bien plus riche et des fonctionnalités très avancées avec un band-scope flexible sur un écran couleur.

Pour ma part, sans parler du côté pécuniaire, je ne suis pas sûr que je troquerais mon TS-590s (http://www NULL.hamradio NULL.com/detail NULL.cfm?pid=H0-010818) contre quoi que ce soit d’autre en ce moment. L’ergonomie est pour moi le point le plus important (tant que le reste n’est pas mauvais bien entendu), et j’avoue que sur ce sujet j’ai été totalement séduit par Kenwood.

Sinon, si vous êtes à l’affut des bonnes affaires, jetez un oeil sur l’IC-7000 qui est en fin de vie avec l’arrivée proche du 7100. Ce n’est peut-être pas le meilleur poste pour lutter contre les signaux adjacents dans un concours (son AGC semble pomper beaucoup) mais pour le prix il offre pas mal à son utilisateur.

Belle ouverture sur 10 mètres ce matin

Une fois les enfants déposés à l’école à 7 heures, je monte au bureau pour répondre aux différents messages et travailler un peu. Toutefois je m’autorise à prendre quelques minutes pour faire un petit tour d’écoute sur les bandes. Il est environ 00h30 utc et cela s’avérera être une bonne idée!

En général, la journée, je commence toujours par les bandes hautes. Si c’est fermé ça va vite, si c’est ouvert la probabilité que ce soit du DX est plus importante. Je tombe d’abord sur quelques stations BA et BD qui opèrent en split et empilent les QSO avec les USA. J’écoute un peu leur fréquence de réception et ô surprise j’arrive moi aussi à recevoir les stations d’Amérique du Nord. Les signaux ne sont pas très épais, et la Chine c’est bien plus au Nord (et à l’Est) que moi. Le problème c’est que sur ma verticale je ramasse beaucoup de QRM avec des signaux divers à plus de S9. J’essaye de passer sur la Moxon (qui est un dipôle sur 10 mètres) mais c’est pire car les signaux reçus descendent plus que le QRM…

P29VCX op SM6VCX 2011 (http://p29ni NULL.weebly NULL.com/)Je continue à balayer la bande pour tomber sur P29VCX (http://dx-world NULL.net/2012/p29vcx-bougainville-island-oc-135/) qui m’arrive 599 avant qu’il ne soit annoncé sur le DX-Cluster. Ce doit être notre troisième QSO en 2 jours. Pas un new-one mais une nouvelle entité pour cette année du DX Marathon et je n’ai pas P29 sur plusieurs bandes. Je continuer à monter pour tomber encore une fois sur une station avec de forts signaux sur 28,017 MHz : c’est Scotty W7SW (http://www NULL.qrz NULL.com/db/W7SW) avec qui je fais régulièrement QSO sur différentes bandes. Il est ma première station NA sur 10 mètres, et je suis content que ce soit lui! Je m’installe un peu plus haut et commence à lancer appel. Assez rapidement me répondent des stations JA (avec beaucoup de QSB) et Dominique de FK8CE (http://qrz NULL.com/db/fk8ce) un autre habitué avec qui on a du faire QSO sur 5 bandes au moins.

Finalement je ne contacterai que 3 autres stations NA dont une avec des signaux très très faibles. Comme souvent avec un chemin polaire, la propagation devait être très très sélective. De plus le QRM omniprésent sur 28MHz et ma puissance d’émission limitée à 100W ne facilitent pas les QSO. Demain j’essayerai quand même de refaire un tour sur le 10 mètres aux mêmes heures…

Amplificateur QRP en classe D, E et F

Les amateurs d’opérations avec de très petits puissances (QRP) sont toujours à la recherche de l’efficacité énergétique maximum. En effet, souvent le QRP est synonyme de portable, et l’encombrement des batteries (ou de la source d’alimentation) doit être réduit au maximum.

Amplificateur ClasseE, schéma par NA5N (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2012/10/Schéma_classe_E_NA5N NULL.jpg)Alors que la plupart des transceivers HF du commerce utilisent des amplificateurs en classe B (http://fr NULL.wikipedia NULL.org/wiki/Classes_de_fonctionnement_d), voire parfois en classe A (http://fr NULL.wikipedia NULL.org/wiki/Classes_de_fonctionnement_d) pour les hauts de gamme, les classes D, E et F sont devenus le nouveau Eldorado des concepteurs d’amplificateurs de puissance pour postes QRP. Avant de continuer, il est important de noter que l’éclosion de ces technologies n’est pas due au seul travail des amateurs. En effet, à part la télégraphie, il est un autre domaine des radiofréquences où la linéarité n’est pas requise comme en BLU, c’est celui de la transmission de données dans les technologies de téléphonie mobile (GSM, CDMA…). Là encore, contrairement aux applications FM ou RADAR qui peuvent elles aussi se passer de linéarité, c’est la consommation énergétique qui prime pour garantir la meilleure autonomie du terminal.

Parmi les différents projets de kits électroniques que j’ai en tête il y en a qui consiste à proposer un émetteur QRSS (une balise) utilisant un DDS contrôlé par micro-contrôleur MSP430. Il y a d’un côté la partie “modulation” par le micro-contrôleur qui est déjà au point, ensuite la partie contrôle du circuit DDS sur laquelle je vais plancher dès que j’aurais reçu mes échantillons, et puis il y a la partie amplificateur de puissance pour laquelle je suis toujours en recherche d’information.

J’aimerai bien faire produire 1W à cet amplificateur, histoire d’avoir de la marge et de pouvoir le faire fonctionner confortablement à des niveaux inférieurs si nécessaire. Plusieurs schémas existent déjà et me plaisent bien, mais conformément à mon habitude j’aime bien beaucoup me documenter avant de me lancer dans un projet. Je partage donc avec vous quelques documents glanés au fil de mes recherches. Tout d’abord il y a cette présentation du très prolixe Dan Tayloe N7VE (http://www NULL.norcalqrp NULL.org/files/class_e_amplifiers NULL.pdf) qui part des notions de base des amplificateurs classe E pour parler de leurs défauts et surtout des solutions qui existent pour compenser ces défauts. Ensuite, cet article de Paul Harden NA5N couvre les classes C, D, E et F (http://www NULL.aoc NULL.nrao NULL.edu/~pharden/hobby/_ClassDEF1 NULL.pdf) en comparant les amplificateurs MOSFET aux classiques amplificateurs à transistors bipolaires. Plus théorique, elle est un must pour ceux qui sont étrangers à ces technologies. Pour finir, celui-ci par Gerard Borg est plus pratique (http://users NULL.cecs NULL.anu NULL.edu NULL.au/~Gerard NULL.Borg/engn4545_borg/VHFPA/2N7000/2N7000_CLASSE NULL.pdf), et je pense qu’il servira de base à mes travaux….

Photos de la Lune – 20 octobre 2012

Voici quelques photos de notre satellite naturel prises hier soir. Le ciel était encore nuageux (c’est la saison des pluies…) et il était impossible d’observer le ciel profond. Paul et moi nous sommes rabattus sur la Lune et avons fait quelques clichés du premier quartier. Les contrastes sont très forts et c’est toujours un très beau spectacle de voir le soleil se lever sur les reliefs des cratères. Une difficulté des prises de vue lors d’une lune partiellement illuminée c’est que la webam a du mal à régler son ouverture. Certaines parties de l’image peuvent être brûlées et d’autres sous-exposées. Il faut que je cherche comment faire ce réglage manuellement dans BTV.

Le matin nous avions essayé de faire quelques photos de Vénus mais le ciel partiellement nuageux et l’heure un peu tardive ont fait que le fond du ciel n’était plus foncé du tout. Visuellement ça allait mais la webcam n’arrivait pas à régler son exposition…

Il va de soit que toutes ces photos ne vont pas rivaliser avec les photos de l’observatoire du Pic du Midi, mais je suis toujours amusé de voir ce que l’on peut faire avec une simple webcam à 5 euros montée au foyer. Le plus dur restant la mise au point, et c’est malheureusement critique dans la qualité des images…

Lune 20 octobre 2012 - XV4Y (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2012/10/BTV-004 NULL.jpg)

Lune 20 octobre 2012 - XV4Y (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2012/10/BTV-008 NULL.jpg)

Lune 20 octobre 2012 - XV4Y (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2012/10/BTV-006 NULL.jpg)

Lune 20 octobre 2012 - XV4Y (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/wp-content/uploads/2012/10/BTV-003 NULL.jpg)