Mois : mai 2011

Antenne verticale “fusil à deux coups”

Mon antenne verticale “canne à pêche” m’a rendu d’excellents services durant ces derniers mois. Elle ne m’a quasiment rien coûté à installer, résiste bien au vent, est facile à entretenir et surtout offre des performances tout à fait correctes du 20 mètres au 15 mètres (les 6 continents sur ces 3 bandes en phonie avec 100W).

Ses seuls limitations étaient sur les bandes des 12 mètres et 10 mètres pour lesquelles l’accord avec la FC-707 était mauvais et les performances limitées. J’y avais bien réussi quelques DX, mais tout portait à croire que c’était lié à une propagation exceptionnelle plutôt qu’aux performances réelles de l’antenne.

Je me suis donc décidé pour y ajouter un élément rayonnant pour ces deux bandes “hautes”. Renseignements pris sur internet et auprès des OM du groupe “ListeAntennes” de Yahoo, l’idée mérite d’être creusée et ce deuxième élément plus court devrait permettre de baisser l’impédance de l’antenne ce qui facilitera son accord et limitera les pertes sur la ligne coaxiale qui alimente l’aérien.

C’est donc fait, ça marche, et une description plus complète (http://xv4y NULL.radioclub NULL.asia/xv4tuj-station-radioamateur-en-ok20ua/quart-donde-verticale-canne-a-peche-sur-20m/) de l’antenne a été mise à jour…

Au passage, mes deux derniers new ones : T2XG (http://island NULL.geocities NULL.jp/t2xgtuvalu/) et JW8HGA (http://la8aja NULL.com/expeditions/jw2011/index NULL.php), par contre pas moyen de contacter SX5F (http://dxing NULL.at-communication NULL.com/en/sx5f_pharmakonisi-island/) ou IG9E (http://www NULL.vbdxc NULL.altervista NULL.org/) qui ne sont jamais là quand il le faut…

Un ampèremètre HF relatif pour régler sa boîte d’accord

La basse saison touristique arrive pour moi et cela veut un peu plus de temps libre (mais juste un peu parce qu’il y a quand même du boulot). Je compte mettre à profit ce temps libre pour travailler un peu sur mes antennes, mais ça c’est une autre histoire.

Ca fait un petit moment que me trottait dans la tête l’idée d’ajouter un ampèremètre HF sur la FC-707. Que ce soit dans l’ARRL Handbook ou au travers d’articles de QST (KL7AJ en février 2009 et N1II en septembre 2009 pour les plus récents), de nombreux OM souligne que la lecture du ROS ne dit pas tout. L’important c’est d’optimiser l’énergie rayonnée dans l’antenne (sans griller son PA sinon on obtient zéro watts et zéro euros sur le compte en banque). Pour mesurer cette énergie ou du moins repérer son maximum relatif, deux solutions : le mesureur de champ (une diode détectrice et un galva) ou l’ampèremètre HF.

Le mesureur de champ est facile à fabriquer, mais comme j’ai une dalle en béton armé entre l’antenne et le snack, je doutais de son efficacité.

L’ampèremètre HF est peut-être moins précis si on le place en début de la ligne (juste en sortie de la boîte d’accord) mais offre tout de même une information utile. Il n’est pas beaucoup plus difficile à réaliser : un transformateur HF avec une résistance de charge, une sonde HF pour mesurer la tension au bord de cette résistance (diode détectrice et condensateur) ainsi qu’un galva ou autre équipement pour faire la lecture.

Sonde ampèremètre HF de récupération (http://capheda NULL.files NULL.wordpress NULL.com/2011/05/100_2998 NULL.jpg)Je m’apprêtais donc à bobiner un transfo autour d’un FT37-6 de récup et souder quelques composants quand je me suis souvenu que dans mes PA de récup à base de 2SC2290 il y avait un circuit similaire. Après rapide analyse le circuit est un peu différent de celui plus simple que j’avais vu par ailleurs. Il comporte 2 diodes non marquées (boîtier verre avec 2 traits rouges) une résistance faible et un condensateur.

Une fois monté dans la FC-707 sur le circuit de sortie, il semble fonctionner normalement. Une lecture avec le multimètre (haute impédance) me donne jusque 2v pour 100W transmis, mais le multimètre a un comportement erratique certainement du à de la HF qui vient titiller ses circuits. J’ai donc pris un galvanomètre que j’avais sous la main mais ne ne connaissant pas ses caractéristiques il m’a fallut plusieurs essais avant de trouver une résistance série qui me permette un bonne lecture.

Au fait, je n’ai pas dit exactement pourquoi un tel appareil de mesure m’était utile. Sur certaines bandes, plusieurs positions de la FC-707 sont possibles pour trouver un accord avec mon antenne verticale. Une seule est bonne, les autres conduisent à de fortes pertes dans la boîte d’accord. Parfois c’est franc, sur les autres positions le récepteur est comme sourd. Parfois c’est plus difficile de juger… Avec l’ampèremètre HF il suffit de prendre celle ou le plus d’intensité est transmise.

PS : Désolé, pas beaucoup de photos mais je les ai prises de nuit et toutes sauf une sont ratées (floues ou brulées par le flash).

Le DX comme ça vient…

…voilà juste ce que je fais en ce moment du point de vue radio, plus quelques bricolages sur le Bitx et autres recherches en vue d’articles à écrire.
D’une part je n’ai pas trop le temps pour balayer les bandes HF à la recherche de la station rare ou de la nouvelle contrée DXCC à ajouter à mon tableau de chasse (121 pays contactés et 70 confirmés par LoTW, pas un exploit mais rien de honteux). D’autre part je veux perfectionner ma pratique de la télégraphie et j’essaye d’engranger un maximum de QSO. Je passe donc une soirée sur trois en moyenne à appeler et profiter de la propagation plutôt bonne que nous avons en ce moment. Et là que de plaisir!

D’une part pour reprendre une phrase que m’avait dit J28RO il y a quelques temps : le DX est meilleur et plus facile en CW. C’est doublement vrai : même quand les bandes ont l’air mortes en BLU, il y a toujours quelqu’un pour répondre ou lancer appel en graphie, et pas que du contact local. D’autre part, passer un report et être sûr d’un indicatif est nettement plus facile en CW, même pour un débutant comme moi et même dans un pile-up.

Cerise sur le gâteau : la graphie est totalement silencieuse du point de vue des “spectateurs” puisqu’on utilise un casque et que le manipulateur n’émet qu’un léger “clic”. Je peux donc trafiquer sans craindre de réveiller les enfants qui dorment dans la pièce d’à côté ou d’attirer la curiosité des voisins.

P29CW, Papouasie Nouvelle-GuinéeJe savoure donc le plaisir de contacter les USA quasi quotidiennement sur 17 mètres et d’ajouter cette bande au palmarès de ceux qui ne l’auraient pas encore car c’est une de celle où le Viêt-Nam reste très demandé en Europe et aux USA. Le 40m et le 12m aussi mais là soit ça me plaît moins soit mon antenne n’est pas au mieux de sa forme. En passant, je fais de beau DX comme XE1FRF, 5x1VJ ou PY2BW et même des nouveaux comme UK8AR (http://qrz NULL.com/db/uk8ar) en Ouzbékistan. Sur Avril-Mai, mon compte est d’ailleurs à 6 new-ones, dont certains comme le Cambodge (trop près) et la Papouasie Nouvelle-Guinée (trop rare) que j’attendrais avec impatience.

Un seul regret, avoir tardé autant d’année pour finir d’apprendre la télégraphie. Mon dernier conseil à ceux qui hésitent encore ou se trouve les mêmes excuses que moi il y a quelques temps encore : allez-y. Même avec 5-10 minutes par jour mais tous les jours et sérieusement, vous en viendrez à bout plus vite que vous n’y pensez.