Mois : juin 2010

SoftRock RXTX Ensemble – 1

Test de l'oscillateur local d'un kit SoftRock RXTX Ensemble (http://capheda NULL.files NULL.wordpress NULL.com/2010/06/100_2435_2 NULL.jpg)Ca y est, j’ai commencé l’assemblage du kit SoftRock RXTX Ensemble de Tony KB9YIG (http://www NULL.kb9yig NULL.com/). Il n’y a pas à dire, c’est un bon produit, bien conçu et les composants sont de bonnes qualité. La documentation de Richard WB5RVZ (http://www NULL.wb5rvz NULL.com/sdr/ensemble/) est aussi bien écrite. Mon kit étant une version de pré-série, il y a quelques petits composants manquants que Tony envoie par courrier sans rechigner. Aussi, étant un des premiers à monter le kit, j’essaye de faire une relecture avertie du manuel pour Richard.

Comme vous le voyez sur la photo, l’oscillateur local fonctionne bien. J’en suis actuellement à l’étape 5 avec le montage de l’étage final, des filtres passe-bas et de la commutation émission / réception.

Apprentissage de la CW

Ca y est, après près de 15 ans sans travail sérieux, j’ai décidé de me remettre à l’apprentissage de la télégraphie, c’est-à-dire la lecture auditive du code Morse (http://fr NULL.wikipedia NULL.org/wiki/Alphabet_morse).

C’est en lisant l’excellent livre “The complete DX’er” de Bob Locher W9KNI (http://www NULL.idiompress NULL.com/books-complete-dxer NULL.html) que je me suis retrouvé envieux des opérateurs CW qui disposent d’avantages indéniable pour le trafic radio face aux opérateurs phonie. Meilleure efficacité spectrale, meilleure résistance aux parasites, possibilité de transmettre au dessus d’un autre signal sans le brouiller outre-mesure, possibilité d’utiliser un matériel des plus simples à fabriquer… la télégraphie est le mode par excellence du radioamateur, il faut bien l’avouer.

Je ne veux pas dire par là que les autres modes sont à jeter. La téléphonie, les modes numériques modernes (dont certains comme PSK31 sont encore plus efficaces en terme de qualité de transmission que la CW), la télévision… tous ont un intérêt pour l’amateur, mais aucun ne rassemble autant de qualité “pratiques” que la télégraphie.

Bon, voilà, il ne me restait plus qu’à trouver un bon outil d’apprentissage. Le logiciel MS-DOS que j’utilisais en 1993 n’existant plus depuis longtemps, j’avais du mal à trouver quelque chose de pratique. Je suis tombé par hasard sur internet sur un jeu de CD Audio édité par l’ARRL (la puissante association radioamateur américaine) “ARRL Morse Code Training CD 1 & 2”. Le premier CD permet d’apprendre les lettres, chiffres et principaux signes de ponctuation, et ayant tout de même de bon restes, je l’ai passé d’un trait. Le second CD est lui un entraînement à la lecture de groupes, mots et de simulations de vrais contacts radio. Je l’ai fini en une semaine. J’avais chargé le contenu des 2 disques sur le vénérables iPod Mini de Hanh (maintenant officiellement le mien), et je m’entraînait environ 20-30 minutes le soir ou un peu la journée.

Le contenu des CD est très bien fait, ils sont agréables à écouter et très progressifs. L’avantage d’un CD (ou du baladeur MP3), c’est qu’on peut facilement rejouer un morceau, revenir en arrière, vérifier soi-même les erreurs sans aide du manuel papier. C’est vrai qu’ils sont en anglais, mais honnêtement, ça ne pose aucun problème car l’avantage de la télégraphie c’est qu’elle est réellement une langue internationale au travers des abréviations de trafic (http://documents NULL.ref-union NULL.org/D/D2-04 NULL.php) et du code Q (http://fr NULL.wikipedia NULL.org/wiki/Code_Q). La vitesse de transmission des lettres est de 15 wpm (mots par minutes), ce qui est une vitesse courante et permet d’habituer le cerveau à reconnaître les lettres à la bonne vitesse, par contre les espacements entre lettres et mots sont à la vitesse de 5 wpm, bien insuffisant pour le trafic, mais bon pour l’apprentissage car elle laisse le temps de réfléchir.

Maintenant il me reste à augmenter peu à peu ma vitesse pour atteindre la vitesse réelle de 15 wpm. Finalement c’est le plus long de l’apprentissage, l’acquisition de la vitesse. Pour cela j’utilise l’excellent site web Learning CW Online qui permet de générer des fichiers MP3 que je met ensuite sur l’iPod. D’ici 15-20 ans je serais peut-être bon pour les concours HST (http://fr NULL.wikipedia NULL.org/wiki/Télégraphie_à_grande_vitesse)

Et j’oubliais, si vous cherchiez quoi m’offrir pour Noël, un beau manipulateur iambic Bencher (http://www NULL.bencher NULL.com/ham/index NULL.php?main_page=product_info&products_id=2) me ferait bien plaisir!

Sprint AP Contest et Ampli HF 100W à 2SC2290

Pas grand chose sur le blog parce que pas grand chose de bien neuf à raconter… On attend l’arrivée du bébé et on fait juste quelques petites bricoles à droite à gauche.

Il y a quelques semaines j’ai participé au concours d’été Sprint Asia Pacific Contest (http://jsfc NULL.org/apsprint/). C’était mon premier concours sprint et j’ai trouvé ça très sympa. D’une part le format du concours sur 2 heures permet de le placer facilement dans un week-end sans se fâcher avec le reste de la famille, d’autre part les règles rendent le jeu très animé. En effet, la station appelée doit changer de fréquence juste après un contact. Ce qui veut dire qu’une même station ne fait que deux QSO sur la même fréquence. Ces QSY obligatoires évitent qu’une grosse station s’installe et soit remontée dans les DX-cluster, ce qui fausse toujours un peu le jeu. La portion de bande allouée très étroite (30KHz, soit environ 10 canaux pour un trafic phonie SSB) fait que c’est aussi facile d’écouter la bande. On en revient aux fondamentaux des concours radio, et c’est tant mieux! Les participants étaient assez peu nombreux (environ 60 stations je pense) et mon score est dans la moyenne pour une fois, plutôt que dans le bas du tableau.

Amplificateur HF avec un push-pull de 2SC2290 (http://capheda NULL.files NULL.wordpress NULL.com/2010/06/100_2425 NULL.jpg)

Ampli donné par cậu Dũng

Vendredi nous sommes allés à Saïgon avec Paul pour voir mon beau-père qui est toujours à l’hôpital et dont le moral était au plus bas. Avoir vu 3 de ses petits enfants lui a fait beaucoup de bien et depuis il se remet sérieusement à sa rééducation et retrouve du goût à faire les choses.
On en a aussi profité pour passer chez cậu Dũng et mợ Diêp. Cậu Dũng était en train de mettre au point un filtre 4GHz pour suivre un mélangeur. Il veut se faire une source micro-ondes pour un analyseur de réseau qu’il a. Son générateur HF actuel n’atteint pas ces fréquences là. Ca faisait un petit moment que je ne l’avais pas vu et donc il n’était pas au courant que j’avais ma licence radio… Il a sorti d’un tiroir une de ces dernières trouvailles au marché de l’occasion électronique. Vous l’avez en photo à gauche. Visiblement c’est un ampli linéaire HF, les transistors sont des 2SC2290 qualifiés jusqu’à 28MHz. N’étant pas équipé pour ces fréquences là, il ne savait pas quoi en faire… et il me l’a donné!
Après quelques tests et recherches, je l’ai branché derrière mon FT-100 à puissance réduite. L’ampli marche parfaitement bien et me sort 100W HF pour 2,5W en entrée! Il est plutôt fait pour les fréquences élevées (au delà de 20MHz) et une utilisation plus bas demandera peut-être de rebobiner les transfos et le filtre passe-bas de sortie. L’ampli est équipé d’une détection du ROS, de la température du radiateur et du courant consommé. Par contre il n’a pas de commutation TX/RX (mais deux relais 10A feront l’affaire) et le circuit d’alimentation sous dimensionné fait penser qu’il était fait pour être utiliser en continue à une puissance réduite.
Je pense l’utiliser sur le transceiver SDR SoftRock que j’ai en cours de montage (1W en sortie d’origine) ou sur le BitX. J’ai demandé à cậu Dũng de m’en prendre 2 autres s’il en restait. Ah, j’oubliais, le prix était de 10 USD! 10 fois moins que le coût des composants qui sont comme neufs!

Kit BitX – 14 : Premier QSO

Ok, ce n’est peut-être rien pour vous, mais je suis fier d’avoir fait hier mon premier contact avec un émetteur-récepteur monté de mes propres mains. La propagation était moyenne hier mais JAIAJK a répondu à mon appel avec 100w et l’antenne j-pole 20m que j’ai réinstallé pour tests, de son côté il avait aussi 100w mais une Yagi 4 éléments, ce qui aide bien! L’OM étant sympa, je lui ai demandé s’il avait quelques minutes pour essayer en QRP avec un transceiver homemade. Le temps de commuter l’antenne, de fixer la fréquence, et c’était parti sur le BitX. Ok, le signal est passé de S7 à S4-5, ce qui était attendu. Toutefois en réception de mon côté c’était aussi agréable, et de son côté tout à fait praticable. Il m’a fait quelques remarques sur ma modulation qui vont m’aider à résoudre mes quelques problèmes en émission. La modulation est mauvaise sur les aigües (BFO trop haut) et il faut vraiment que je parle près du micro sinon le report dégringole. Par contre quand je parle près du micro, la modulation est un peu distordue, ce qui me confirme que l’alim doit être à genoux. Enfin voilà, un DX de 3500km avec 5w par les temps qui courent, ce n’est pas si mal.

Dans la soirée j’ai aussi contacté ZS1SR (Afrique du Sud) avec qui on a passé un sympathique moment. Beaucoup de QSB et ma puissance étant inférieure à la sienne (100w contre 400w), c’était un peu limite pour lui. Toutefois ça fait du bien de tomber sur des OMs sympas et de faire des DX plutôt bons par les temps qui courent.

Une remarque sur la j-pole qui était installée à l’horizontale pointée est/ouest à 4-5m du sol, la station ZS était en théorie dans un creux du diagramme de rayonnement et ça s’est confirmé en repassant sur la delta-loop. Toutefois, je pensais que ce creux serait plus important. Je pense que la faible hauteur par rapport au sol déforme fortement le lobe de rayonnement. En pratique pour l’instant, elle n’est au moins pas plus mauvaise que la delta-loop en moyenne, et donc ça justifie que je la conserve pour le portable. Une Moxon sur 20m serait mieux, mais l’installation plus problématique…