Mois : mai 2010

Petite maintenance sur la delta-loop

La saison des pluies arrive (première vraie grosse pluie hier, ça fait du bien!) et avec les tempêtes et les typhons en août. Il était temps de faire un peu de maintenance sur la delta-loop.

Deux des mats qui soutiennent la base du triangle sont en bambous. Le bambou ayant 4 ans, il était un peu pourri, mais tenait le choc (l’antenne est légère). J’ai remplacé un des mats (celui qui tient le milieu de la base) et une des pointes est maintenant fixée dans un eucalyptus. J’en ai profité pour remonter le niveau de la base de 1 mètre par rapport au sol. 1m ce n’est rien me dirait vous, mais comme la hauteur était d’environ 3 mètres auparavant, ça fait tout de même 33% de plus.

Je n’en attends pas des miracles, mais éloigner l’antenne le plus possible du sol devrait minimiser les pertes par absorption dans le sol. Le seuil minimum est 1/4 de la longueur d’onde. En prenant comme bande de référence le 20 mètres (mon activité sur 40 mètres est épisodique), ça fait 5 mètres : je m’en approche.

De fait, profitant d’une propagation de retour vers le pacifique, j’ai contacté KH0AC (http://www NULL.qrz NULL.com/callsign/KH0AC) sur les îles Mariannes, pas loin de Guam. Ca fait un DX d’environ 4400km, pas un record, mais par les temps qui courent c’est toujours bon à prendre! J’entends aussi les copains en Nouvelle-Calédonie (8000 km), mais un peu faible…

Kit BitX – 12 : En boîte!

La semaine dernière était calme du point de vue clients, donc j’en ai profité pour bricoler un peu. Comme toujours, je suis sur plusieurs fronts : un peu d’entretien pour les maisons, un peu de site web (des retouches mais qui prennent du temps), un peu de menuiserie (une petite table pour Paul) et un peu de radio.

BITX20 dans une boîte récupérée d'un lecteur VCD (http://capheda NULL.files NULL.wordpress NULL.com/2010/05/100_2343 NULL.jpg)La propagation est catastrophique, donc j’en ai profité pour travailler sur le boîtier pour le BITX. En photo vous pouvez voir ce que ça donne. En considérant que c’est un boîtier d’occasion et qu’il me reste encore un peu de finition (peinture…), je trouve que le résultat est correcte. J’avais essayé d’utiliser l’alim à découpage du lecteur VCD pour le Si570 mais elle amenait trop de bruit et d’ondulation sur le signal du VFO. Une fois repassé sur l’alimentation principale, ça marche nettement mieux. Par contre mon BFO se retrouve en limite de réglage sur la capa. Peut-être est-ce lié à la proximité du blindage du boîtier… Je dois creuser ça.

Kit BitX – 12 : VFO synthétisé Si570

BitX20 version 3 avec VFO synthétisé à base de Si570 (http://capheda NULL.files NULL.wordpress NULL.com/2010/05/100_2340 NULL.jpg)

Transceiver sur le banc de test en attente de mise en boîtier

Comme je vous l’ai raconté il y a peu, j’ai fini d’assembler le kit contrôleur Si570 (http://capheda NULL.wordpress NULL.com/2010/05/07/controleur-pour-si570-de-k5bcq/). J’ai donc entrepris de le tester avec le BitX. Pour ce faire j’ai bien entendu déconnecter le VFO du BitX mais sans dessouder les composants, il y a juste une capa 100nF à retirer. J’ai aussi ajouté un régulateur 7808 en partant la partie “non régulée” de l’alimentation pour fournir les 100mA demandé par le synthétiseur sans charger le régulateur existant. Une alimentation séparée me laisse aussi espérer moins de signaux parasites venant du micro-contrôleur ou du LCD.

Ca marche super! Le signal est très stable, l’écoute très confortable et très peu bruitée, et même sans blindage et avec une connexion en câbles bifilaires, pas trop de signaux parasites sur la fréquence (en fait un seul repéré très haut…).

Maintenant que j’ai aussi trouvé un boîtier il ne me reste plus qu’à percer, couper et coller pour faire tenir le transceiver dedans. Je vais aussi refaire proprement les connexions au plus court et utiliser du câble coaxial quand c’est possible. Le VFO d’origine du BitX sera “désactivé” mais restera en place, je vais aussi coller les différentes selfs et transformateurs sur la platine. Le contrôleur Si570 est bien fait et une petite amélioration pourrait être par exemple de réutiliser les boutons du boîtier lecteur VCD en parallèle de l’encodeur rotatif pour modifier la fréquence et les réglages.

Contrôleur pour Si570 de K5BCQ

Ce kit fait l’objet d’un article détaillé dans Radioamateur Magazine (http://radioamateur-magazine NULL.over-blog NULL.com/) numéro 18 (à paraître en juin 2010).

Je l’ai déjà dit, comme cadeau d’anniversaire je me suis offert un kit électronique pour monter un contrôleur pour Si570 (http://www NULL.qsl NULL.net/k5bcq/Kits/Kits NULL.html). Ce circuit me servira de générateur de signal et donc principalement de source pour le VFO du BitX. De manière générale ce kit est un excellent compagnon pour un montage QRP tel que BitX ou Bingo car il produit un signal stable, dispose d’un affichage de grande taille, d’un encodeur rotatif, consomme peu et surtout est très bon marché (47 USD port compris). Kees a toujours été très réactif et agréable dans nos échanges. Le colis est arrivé très rapidement (moins de 2 semaines) et en bon état même si les douanes ont pour une fois manqué de soin à l’ouverture.

Le kit par lui même est plutôt simple et ne comporte pas plus de vingt composants et pièces. Pas de réglage à faire, tout doit marcher du premier coup. La difficulté tient au fait que les composants sont des CMS de gabarit 805. C’est petit, très petit. Le circuit imprimé est bien fait, laissant de la place pour travailler, mais ça reste un challenge pour moi car c’est la première fois que je monte des CMS.

Je me suis donc documenté sur le montage des composants CMS et les méthodes pour réussir ses circuits par un amateur. J’ai acheté un nouveau fer à souder à pointe fine et faible puissance (32W). Je voulais un faire thermo-contrôlé, mais ce n’est pas trouvable ici. Le vendeur m’a refilé un variateur (hacheur) à la place, et finalement ça le fait quand même! Je me suis aussi bricolé un support avec un gros clip à papier, et fixé une loupe sur la troisième main pour aider à la lecture des composants et vérifier les soudures. Dernière précaution, je me suis aussi fixé de prendre mon temps, ne travailler que le matin et sous une bonne lumière.

Finalement la soudure des CMS est plutôt facile. On chauffe un des pads (plot de soudure) et on y met une goutte d’étain. Ensuite on positionne le composant au bord et on le maintient pas trop fermement. On rechauffe pour souder en positionnement doucement le composant. Une fois que la soudure est refroidie et le composant au bon endroit, on fait la deuxième soudure. S’il faut, on corrige un peu la première. Une fois qu’on a pris le coup ça va bien. Même pour les circuits intégrés c’est faisable mais il faut être soigneux et patient. Le Si570 par lui même était le plus difficile, surtout les deux plots latéraux.

La plus grande difficulté finalement c’était pour les composants traditionnels (connecteurs, support de CI…) car la pastille de soudure est très petite. Surtout on a toujours peur de toucher les autres composants car le PCB n’est pas très grand tout de même.

A la mise sous-tension, sueurs froides! Le circuit démarre bien mais l’afficheur affiche “8.8.     0”. J’essaye une remise à zéro de la mémoire en appuyant sur l’encodeur rotatif à la mise sous-tension, mais il affiche bien un code puis revient à “88    0″… Je vérifie toutes les soudures avec le LCD, puis une par une les pattes du micro-contrôleur, celle de la mémoire… Tout est bon! Je m’apprête alors à écrire à Kees, le fournisseur du kit, mais juste avant j’essaye une dernière remise à zéro en restant appuyé plus de 10 secondes. Miracle! Ca marche!

Ensuite j’y connecte un fréquencemètre et le signal est bien là. Il doit être d’un niveau juste un peu faible pour le fréquencemètre de l’ANTAN. A 4MHz la mesure est stable, ensuite il semble y avoir un peu de jigue, mais le Si570 étant réputé très stable (http://www NULL.cliftonlaboratories NULL.com/si570_kit_from_k5bcq NULL.htm#Frequency_Stability_and_Accuracy), je pense que ça vient de la mesure.

Conclusion : je recommande ce circuit à tout le monde. Pas cher et facile à monter pour peu qu’on y prenne beaucoup de soin. Ensuite l’ergonomie est bonne, et selon tous les avis, la qualité du signal excellente.

Moxon 17 mètres et J-Pole 20 mètres

La semaine s’est mieux terminée qu’elle n’avait commencé pour mes essais sur 17 mètres. J’ai eu un peu de temps jeudi matin pour faire quelques QSO avec le Japon. Plusieurs OM étaient en attente mais une une coupure électrique est venue clore ce début de pile-up. De toutes facons je devais partir faire quelques courses en ville pour l’arrivée des prochains clients.

Vendredi c’était encore mieux et j’ai bouclé une vingtaine de QSO très sympas avec des japonais. Le problème cette fois-ci c’est que Paul était à la maison car c’était le pont du 30 avril. Hanh était elle à l’hôpital pour s’occuper de son père souffrant… Du coup difficile d’être à 100% disponible pour la radio. En regardant les dx clusters (http://www NULL.dxwatch NULL.com/dxsd1 NULL.php?f=0&c=xv4tuj&t=dx) j’ai même vu que j’avais été spotté par un italien, alors que l’antenne était orientée à l’opposée. Malheureusement j’ai du plusieurs fois m’absenter car Paul m’appelé et j’ai du faire pas mal de frustrés. Je les prie de m’excuser…

Essai d'un j-pole avec stub bobiné (http://capheda NULL.files NULL.wordpress NULL.com/2010/05/100_2326 NULL.jpg)

Essai d'un j-pole avec stub bobiné

Par contre les essais pour raccourci la J-Pole sur 20 mètres se sont avérés pour le moins non concluants. Pas moyen d’obtenir une impédance correcte sur quelque fréquence que ce soit. J’ai bobiné le stub sur un mandrin en PVC (voir photo), mais même en gardant les spires assez espacées cela ramène trop de réactance. En plus je me suis rendu compte que mécaniquement le choix de faire le radiateur en câble coaxial TV n’était pas sans problèmes. Celui-ci n’est pas très flexible et risque de se fragiliser vite à la manipulation. Je pense que je vais faire une version “tout en twinlead” plus légère et plus pratique pour le portable…